Accueil / F3 / ATS F3 – Markelov et Kirchhöfer dominent au Lausitzring
Artem Markelov ATS F3 Cup 2013 Lausitzring
© ATS F3

ATS F3 – Markelov et Kirchhöfer dominent au Lausitzring

La Formule 3 allemande se donnait rendez-vous à l’EuroSpeedway Lausitz pour le septième des neuf meetings de sa saison 2013. Leader du championnat, Marvin Kirchhöfer pouvait assurer le titre dès cette manche sous certaines conditions face à ses coéquipiers Artem Markelov et Emil Bernstorff. En Trophy, Sebastian Balthasar allait tenter de garder son avance face à Freddy Killensberger.

Essais

Dans son assaut pour le titre, le leader du championnat débutait bien le week-end puisqu’il dominait les essais grâce à un tour en 1m15.170s, près d’une demi-seconde devant la Performance Racing de John Bryant-Meisner. Les coéquipiers de Marvin Kirchhöfer suivaient avec Emil Bernstorff et Artem Markelov dans cet ordre. Gustavo Menezes complétait le top cinq et était dans le dernier dans la seconde du leader.

Pour son retour dans la discipline et ses débuts avec Performance, Tomasz Krzeminski se classait sixième devant le débutant Nikita Zlobin d’ADM Motorsport, vu en Formule Renault 2.0 Alps cette année. Nabil Jeffri prenait le huitième rang devant le leader de l’ATS F3 Trophy, Sebastian Balthasar. Matteo Cairoli se classait dixième devant Nicolai Sylvest, champion en titre de Formule Ford danoise, et les Trophy de Christopher Höher, 16 ans et récent champion de F3 autrichienne, Freddy Killensberger et Maximilian Hackl.

Qualifications

Marvin Kirchhöfer assurait ses dixième et onzième pole positions dans des conditions sèches au Lausitzring. Malgré la pression de ses équipiers chez Lotus, Kirchhöfer s’assurait les deux pole en jeu à l’issue d’une longue bataille. Artem Markelov était le premier à établir le meilleur temps avant de voir Emil Bernstorff prendre le dessus. Marvin Kirchhöfer ne se laissait pas faire et prenait la pole provisoire devant Emil Bernstorff et John Bryant-Meisner. Quelques échanges de tête plus tard, Kirchhöfer s’offrait la pole en 1m15.427s, deux dixièmes devant Bernstorff. Artem Markelov et John Bryant-Meisner s’assuraient la deuxième ligne devant Gustavo Menezes, Tomasz Krzeminski et Nicolai Sylvest.

Huitième, Sebastian Balthasar prenait la pole en Trophy le jour de ses 17 ans. Choisissant de préserver ses pneus en début de séance avant d’accélérer le rythme pour devancer la Cup de Nikita Zlobin et le Trophy de Freddy Killensberger, Christopher Höher et Maximilian Hackl. Sheban Siddiqi se classait treizième devant Stefan Neuburger. On retrouvait à plus de neuf secondes de la pole différents pilotes marqués par des problèmes, dont Andreas Germann, Frank Debruyne, Matteo Cairoli et Nabil Jeffri.

A noter que la grille de la course 3, établie selon les deuxièmes meilleurs tours en course, est identique à celle de la course 1 précédemment détaillée.

On apprenait toutefois dans la nuit que Marvin Kirchhöfer était disqualifié des qualifications en raison d’une irrégularité technique. L’Allemand devait alors se contenter de la dernière place sur la grille en course 1 et en course 3, laissant les pole positions à Emil Bernstorff.

Course 1

Après un première procédure de départ avortée en raison d’une voiture mal placée sur la grille, Artem Markelov réalisait un excellent envol pour prendre la tête face à Emil Bernstorff tandis qu’un crash derrière amenait l’intervention de la voiture de sécurité. Sheban Siddiqi avait tassé Maximilian Hackl et Freddy Killensberger ne pouvait éviter les deux hommes.

Artem Markelov occupait ainsi la première place au restart devant John Bryant-Meisner, rapidement dépassé par Emil Bernstorff qui mettait ensuite le Russe sous pression jusqu’à l’arrivée sans jamais parvenir à le dépasser. Les deux hommes étaient séparés de deux dixièmes de seconde à l’arrivée, à la grande joie de Markelov, enfin vainqueur cette année.

Si John Bryant-Meisner et Gustavo Menezes se disputaient la troisième place, les deux hommes étaient rapidement rattrapés par Marvin Kirchhöfer, revenu du fond de la grille. L’Allemand dépassait au deuxième essai Gustavo Menezes avant de s’occuper du Suédois, sans succès puisque Kirchhöfer partait large. Ce n’était que parti remise pour le poleman déchu qui profitait d’une chute du rythme de la Dallara du Suédois dans les derniers tours, permettant à Kirchhöfer de monter sur le podium, à nouveau monopolisé par Lotus.

Gustavo Menezes terminait au pied du podium devant John Bryant-Meisner et Tomasz Krzeminski. En septième position, Sebastian Balthasar s’imposait en Trophy en devançant les Cups de Matteo Cairoli, Nabil Jeffri et Nikita Zlobin, dixième pour ses débuts. Christopher Höher, onzième, prenait la deuxième place en Trophy devant Nicolai Sylvest et Stefan Neuburger, sur la plus petite marche du podium en Trophy. Andreas Germann et Frank Debruyne fermaient la marche.

Course 2

Grâce à la grille inversée, l’Italien Matteo Cairoli s’élançait de la pole position. Le pilote ADM Motorsport conservait l’avantage devant John Bryant-Meisner et Emil Bernstorff, qui trouvaient tous deux l’ouverture au quatrième tour. Ils étaient imités par Marvin Kirchhöfer, coincé en début de course derrière Tomasz Krzeminski, qui prenait l’avantage sur Gustavo Menezes pour le gain de la quatrième place.

La course basculait ensuite avec un accrochage au septième tour entre les deux premiers qui se disputaient la tête. John Bryant-Meisner était déstabilisé en mettant deux roues hors de la piste et Emil Bernstorff, ne pouvant éviter l’accrochage, se retrouvait sur l’arceau. La voiture de sécurité effectuait son intervention, à la grande joie de Marvin Kirchhöfer qui, en dépassant Matteo Cairoli, se retrouvait en tête.

Les derniers tours étaient une formalité pour Marvin Kirchhöfer qui s’imposait pour la première fois de la saison lors d’une course 2. Artem Markelov prenait la deuxième place après avoir pris l’avantage sur Matteo Cairoli qui assurait toutefois son premier podium de l’année malgré les tentatives vaines de Gustavo Menezes. Tomasz Krzeminski prenait la cinquième place, suivi de peu par Nabil Jeffri.

Nicolai Sylvest et Nikita Zlobin marquaient les derniers points devant Freddy Killensberger, vainqueur en Trophy devant Christopher Höher, dixième, et Stefan Neuburger. Frank Debruyne et Andreas Germann terminaient loin du peloton tandis que Sebastian Balthasar, leader du Trophy, avait calé sur la grille avant de partir en tête-à-queue au sixième tour. Du côté de Maximilian Hackl et Sheban Siddiqi, ceux-ci ne pouvaient participer à la course en raison des dommages sur leur voiture (mais aussi d’un pouce abimé pour le premier cité) après l’accrochage de la course 1.

Course 3

On retrouvait Emil Bernstorff et Artem Markelov sur la première ligne, et malgré leurs départs parfaits, c’est le Russe qui s’emparait des commandes de la course dès la fin du premier virage. Le duo voyait ensuite Artem Markelov conserver l’avantage face à son équipier mais John Bryant-Meisner et Gustavo Menezes restaient proches.

Le trafic allait toutefois changer la donne. Si Artem Markelov s’en débarrassait sans peine, ce n’était pas le cas d’Emil Bernstorff qui butait sur Andreas Germann. La situation profitait à John Bryant-Meisner et Gustavo Menezes, mais aussi à Marvin Kirchhöfer, revenu une fois de plus du fond de grille en moins de quatre tours.

Dans les derniers tours, le leader Artem Markelov perdait en rythme, provoquant un regroupement en tête de course. Cela faisait la bonne opération de Marvin Kirchhöfer qui dépassait Gustavo Menezes puis John Bryant-Meisner à l’extérieur. L’Allemand ne parvenait toutefois pas à dépasser son Russe d’équipier qui signait son deuxième succès de l’année pour deux dixièmes de seconde à l’arrivée.

John Bryant-Meisner montait sur la plus petite marche du podium devant Gustavo Menezes, Emil Bernstorff et Tomasz Krzeminski. Matteo Cairoli se classait septième, suivi par Sebastian Balthasar, vainqueur en Trophy. Nabil Jeffri et Nikita Zlobin complétaient le top dix devant Nicolai Sylvest et les deux Trophy de Christopher Höher et Freddy Killensberger.

Bilan

Avec 94 points d’avance sur Artem Markelov et plus d’une centaine sur Emil Bernstorff, Marvin Kirchhöfer semble prêt à sceller le titre dès le prochain meeting ayant lieu à Oschersleben le week-end du 15 septembre prochain. En Trophy, Sebastian Balthasar mène de 56 points sur Freddy Killensberger et pourrait également s’assurer du titre dès la prochaine épreuve. En revanche, avec 138 points encore à prendre, Marvin Kirchhöfer remporte son premier trophée de la saison, le SONAX Rookie-Potal. Gustavo Menezes, avec 159 unités de retard, ne peut plus le rattraper.

ATS F3 2013 – Classement Cup – Meeting 7/9
Pos Pilote Points
1 Marvin Kirchhöfer 383
2 Artem Markelov 289
3 Emil Bernstorff 259
4 Gustavo Menezes 172
5 John Bryant-Meisner 151
6 Thomas Jäger 117
7 Matteo Cairoli 88
8 Nabil Jeffri 55
9 Yannick Mettler 46
10 Sebastian Balthasar 44
11 Tomasz Krzeminski 40
12 Jordi Weckx 19
13 Hubertus-Carlos Vier 14
14 Freddy Killensberger 13
15 Aston Hare 6
16 Thomas Amweg 4
17 Maximilian Hackl 3
18 Nikita Zlobin 3
19 Nicolai Sylvest 2
20 Sheban Siddiqi 1
21 Luca Iannaccone 0
22 Andreas Germann 0
23 Thomas Warken 0
24 Jan Schwitter 0
25 Christian Zeller 0

 

ATS F3 2013 – Classement Trophy – Meeting 7/9
Pos Pilote Points
1 Sebastian Bathasar 313
2 Freddy Killensberger 256
3 Hubertus-Carlos Vier 188
4 Maximilian Hackl 163
5 Andreas Germann 105
6 Christian Zeller 91
7 Thomas Warken 62
8 Thomas Amweg 60
9 Luca Iannaccone 55
10 Christopher Höher 44
11 Stegan Neuburger 31
12 Jan Schwitter 27
13 Michael Aberer 16
14 Frank Debruyne 15

 

ATS F3 2013 – Classement Rookie – Meeting 7/9
Pos Pilote Points
1 Marvin Kirchhöfer 398
2 Gustavo Menezes 239
3 John Bryant-Meisner 205
4 Thomas Jäger 167
5 Matteo Cairoli 153
6 Nabil Jeffri 122
7 Sebastian Balthasar 102
8 Tomasz Krzeminski 85
9 Freddy Killensberger 62
10 Hubertus-Carlos Vier 51
11 Aston Hare 10
12 Nikita Zlobin 10
13 Nicolai Sylvest 7
14 Jan Schwitter 2

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox