Accueil / F3 / British F3 : Jazeman Jaafar prend les commandes

British F3 : Jazeman Jaafar prend les commandes

Jazeman Jaafar (MAL) Carlin Dallara Volkswagen

Le neuvième et avant-dernier meeting de British F3 se tenait à Silverstone, et Jack Harvey devait faire le nécessaire pour étendre sa mince avance au championnat sur Felix Serralles, d’autant plus que Jazeman Jaafar, récemment nommé par le BRDC en qualité d’étoile montante, était démangé de se mêler à la lutte.

En qualifications, Alex Lynn décrochait les deux poles positions qui déterminent les grilles des courses 1 et 3. Sur ces deux grilles, on retrouvait dans les deux cas Jazeman Jaafar sur la première ligne, devant Jack Harvey et Carlos Sainz. La représentation minoritaire de Fortec ne suffisait pas à Carlin pour décrocher la pole, au nez et à la barbe de leurs représentants les mieux placés ! Harry Tincknell se qualifiait 5e de la course 3 et 6e de la course 1. Felix Serralles se classait quant à lui 7e dans les deux cas de figure, devant Pietro Fantin et Rupert Svendsen-Cook. En National Class, Spike Goddard menait la danse grâce à un avantage de 3 dixièmes sur son coéquipier Pedro Pablo Calbimonte.

La première course fut dominée en piste par le poleman Lynn. L’écart sur la ligne s’élevait à 10 secondes face à Jaafar, avec en prime pour Lynn le meilleur tour en course à son actif. Mais, en voulant trop bien faire, Lynn avait surtout volé le départ et dut concéder une pénalité qui le classait finalement 4e et hors du podium. Harvey semblait bien parti pour prendre de gros points en coiffant Sainz au poteau à Luffield au dernier virage. Il faut dire que leur bataille n’a jamais cessé d’être livrée tout au long de la course ! Quelque part, la bataille se poursuivait hors-piste, Harvey réalisant la même erreur que Lynn. Sainz prenait la 2e place tandis qu’Harvey était rétrogradé 8e. Tincknell complétait le podium alors qu’il avait franchi la ligne en 5e place, devant Fantin qui terminait finalement 4e au bénéfice des pénalités. Serralles connaissait des problèmes bien plus coûteux : en ayant calé au départ, il terminait finalement 8e au bénéfice d’une remontée de longue haleine et d’une collision entre McBride et Uhrhane, avant de gagner une place supplémentaire sur tapis vert. Certains se firent pénaliser en piste, à l’image de Pipo Derani. La justification, toujours cruelle, incriminait un mécanicien qui avait travaillé sur sa monture en dehors du temps réglementaire prévu pour ce faire. Au final, il remontait 9e. En National Class, Goddard maîtrisait son jeu, tandis qu’au classement général, Jaafar conservait toutes ses chances au championnat.

La grille de la deuxième course, inversée et déterminée par un tirage au sort à la suite de la première course, plaçait Pipo Derani en pole avec à ses côtés Jack Harvey, et Felix Serralles en embuscade au 3e rang. Ce fut l’occasion pour Serralles de reprendre la tête au championnat, puisqu’il s’imposa de peu. Et pour cause : Derani et Harvey entraient en collision au premier tour. Harvey restait en 3e place, tandis que Derani devait abandonner aux stands en raison d’une suspension endommagée. Mais Harvey n’était pas exempté de pépins, puisque les commissaires lui ont infligé une double pénalité : 30 secondes de pénalité sur cette course pour l’accrochage, plus 5 places de rétrogradation sur la grille de la 3e course en raison d’un blocage illicite de Derani dans une circonstance distincte. Plus haut, Lynn infligeait une pression de tous les diables à l’homme de tête Serralles. Celui-ci, même s’il commit une erreur dans l’avant-dernier tour car en proie à des difficultés avec sa monture, devait être évité par Lynn qui chutait au 6e rang derrière Jaafar. Harvey franchissait la ligne au 2e rang mais était rétrogradé 12e. Au bénéfice des pénalités, Jaafar décrochait la 2e place devant Fantin qu’il avait dépassé sur la piste au bénéfice d’un bon départ le plaçant derrière lui assez rapidement. Le meilleur tour en course revenait, en récompense de son attaque, à Jaafar. Rupert Svendsen-Cook se classait quatrième devant Lynn, Sainz, van Hasseldonk et Uhrhane. Un autre pilote n’ayant pas respecté la réglementation à la lettre, en la personne de Tincknell qui rencontra un problème lors du tour de formation et qui ne se plaçait pas en fond de grille comme il devait le faire, dut concéder un drive-through. Au final, il terminait 13e. En National Class, Calbimonte se battit pour la tête mais dut concéder la victoire à Padayachee, devant Goddard qui connut un mauvais départ, terminant 11e au classement général de cette course.

La victoire lui ayant échappé en course 1, Lynn était déterminé pour la décrocher dans la dernière course du week-end, avec le meilleur tour en prime. Mais sa route vers la victoire n’était pas sans embûches puisqu’il se tirait une balle dans le pied au premier tour à Hangar straight en chutant au 4e rang. S’il se débarrassait rapidement de Tincknell et Sainz, sa bataille avec Jaafar dura 11 tours pour être classée à seulement 3 tours de l’arrivée. Mais Jaafar n’était pas si déçu de concéder cette victoire, car il réalisait le meilleur plan comptable en prenant la tête du championnat avec 6 longueurs d’avance sur Serralles, tandis que Harvey, leader au début du week-end, buvait le calice jusqu’à la lie en chutant 3e du classement à 23 points du nouveau leader. Serralles n’était pas verni non plus, car dans une bataille face à Harvey capitale pour le championnat même si l’enjeu n’était que la 7e place de la course au final, il décolla et retomba lourdement sur la piste. S’il put continuer la course et même prendre le meilleur sur Harvey, la douleur en fin de course l’empêchait de s’extraire de sa monoplace sans l’aide des commissaires. En National Class, Goddard s’imposait devant Padayachee et Calbimonte, les deux premiers de cette classe étant les mêmes dans son championnat dédié. L’ordre de la course vit donc Lynn s’imposer devant Jaafar, Tincknell et Sainz.

En ce qui concerne Felix Serralles, des examens médicaux révélaient un coccyx contusionné, mais Serralles espère être de nouveau sur pied très vite pour ne rien manquer de la dernière manche à Donington Park, les 29 et 30 septembre prochains.

A noter que l’appel de Jack Harvey a finalement obtenu gain de cause. De fait, les résultats de la course et les points au championnat ont connu des modifications : Jaafar, Serralles et Harvey se tiennent désormais dans un mouchoir de poche, en six petits points !

British F3 2012 – Classement Général – Meeting 9/10
1. Jazeman Jaafar – 279 points
2. Felix Serralles – 276
3. Jack Harvey – 273
4. Carlos Sainz – 226
5. Alex Lynn – 224
6. Harry Tincknell – 193
7. Pietro Fantin – 173
8. Pipo Derani – 119
9. Hannes van Asseldonk – 113
10. Nick McBride – 81
11. Fahmi Ilyas – 48
12. Geoff Uhrhane – 34
13. Rupert Svendsen-Cook – 16
Rookies
1. Spike Goddard – 388 points
2. Duvashen Padayachee – 345
3. Adderly Fong – 161
4. Pedro Pablo Calbimonte – 82

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox