Accueil / F3 / British F3 – West-Tec revient avec Chris Vlok

British F3 – West-Tec revient avec Chris Vlok

Sam Dejonghe team West-Tec European F3 Open Spa-Francorchamps 2012

L’équipe West-Tec fera son retour en British F3 en cette année 2013 puisqu’elle engagera l’une des Dallara F312 à moteur Toyota (maintenu par Piedrafita) utilisée en European F3 Open pour le compte du Néo-Zélandais Chris Vlok.

A 20 ans, Chris Vlok fera donc son retour en F3 après des débuts l’an passé. Il avait débuté sa carrière en 2009 avec une BMW Série 3 en Canterbury Car Club, se classant 4ème. Le même hiver, il fait un programme partiel en Formule Ford néo-zélandaise à son compte et il prend la 12ème place. Il poursuit son apprentissage en 2011 par la Formula Tour 1600, dont il prend la 4ème place et sa première victoire en monoplace.

Son année 2012 a été difficile, accumulant les one-shots dans trois disciplines malgré un début de saion conclu en 15ème position lors des Toyota Racing Series. Il s’engage en F3 Australie lors du premier meeting à Adélaïde, fait 7ème et 6ème avant d’abandonner. On ne le reverra plus avant le meeting du Castellet en JK Racing Asia Series dont il se classe 10ème et 9ème. Il faudra ensuite attendre septembre et la blessure de Luca Orlandi pour revoir Chris Vlok au volant d’une monoplace, au Hungaroring en European F3 Open. Avec l’équipe West-Tec, qu’il retrouvera donc, il se classe 11ème et 21ème au scratch avec une ancienne Dallara F308.

Chris Vlok participera à la British F3 dans la catégorie National Class puisque le moteur Toyota n’est pas homologué pour courir dans la catégorie générale. Le Néo-Zélandais est le premier pilote à être annoncé depuis la réduction du calendrier de la British F3, qui joue sa survie. Il rejoint ainsi Sean Gelael et Antonio Giovinazzi chez Double R et Kyle Tilley, qui sera en National Class également.

L’équipe West-Tec de John Miller devrait annoncer de nouveaux pilotes en British F3 d’ici le début du championnat.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox