Accueil / F3 / Création du Trophée International de F3

Création du Trophée International de F3

F3 Formula 3

La FIA a annoncé ce jour la création du Trophée International de Formule 3 dès la saison prochaine. Ce trophée, un de plus, sera composé d’évènements déjà célèbres de par leur utilisation dans diverses courses de F3, comme le GP de Pau, le GP de Macao, les Masters de Zandvoort.

Le système se compose de manière assez simple, les pilotes inscrits dans leurs disciplines de F3 habituelle pourront marquer des points pour le classement du trophée, selon le même barème que la Formule 1, les trois premiers au final se voyant octroyés d’une superlicence, comme c’est le cas actuellement pour la F2.

Le calendrier sera ainsi composé des manches suivantes :

tba Hockenheim
22/05 Pau
31/07 Spa
14/08 Zandvoort
20/11 Macau
27/11 Korea – Yeongam

Même si la FIA a déclaré que ce trophée a été crée dans le but d’augmenter l’attractivité de la F3 et d’aider à développer les carrières des jeunes pilotes et ingénieurs aspirant au plus haut niveau, cela apparait évident que cette formule a été inventée dans le but de sauver la F3Euroseries du marasme dans lequel elle était tombée, puisque pour avoir une chance de décrocher l’un des trophées, les pilotes devront participer au plus grand nombre de manches possibles. Un format un peu similaire à l’Intercontinental Le Mans Cup en fin de compte.

L’idée ne me parait pas si mauvaise, le but étant de résister face au GP3, mais elle me semble un peu inégale sur le point que je viens de citer. Il y a un problème de manches se composant entre le calendrier de la British F3 et celui de la F3 Euroseries. Jusque-là, seuls quelques pilotes, teams ou la manche de Macao prévoyait ce genre de situation. D’où le problème que certains pilotes plus grassement soutenus pourront courir sans problème, ce qui ne sera pas le cas de certains autres qui resteront à terre. Ce Trophée me parait alors incomplet, et je reste persuadé qu’en fusionnant Euroseries et British F3, la formule aurait pu être meilleure. Ou alors en laissant l’Euroseries s’éteindre pour redonner un championnat national de F3 dans chaque pays.

Reste qu’il apparait désormais que l’optimisme des organisateurs de la F3 Euroseries était justifié, étant donné le coup de pouce que la FIA lui accorde. Coup de pouce qui résonne un pied de nez envers Carlin et ART qui se sont détournés de la F3 Euroseries ces dernières années.

Par simple curiosité, cette année, voici à quoi aurait ressemblé le Top 10 a posteriori, sachant que Pau n’était pas au programme et que Yeongam fut annulé. Mais aussi que certains pilotes ont couru moins de manches que prévues.

Merhi 44
Mortara 40
Vanthoor 36
Felix da Costa 35
Wittman 32
Vergne 31
Sims 29
Juncadella 28
Bottas 25
Calado 18

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox