Accueil / F3 / Euroformula Open / F3 Espagne – Janosz et Stuvik dominent Portimao
Artur Janosz 2014 Euroformula Open Portimao
© Euroformula Open

Euroformula Open / F3 Espagne – Janosz et Stuvik dominent Portimao

Après l’ouverture de saison au Nürburgring, l’Euroformula Open se rendait à Portimao pour le deuxième rendez-vous de la saison 2014. Vice-champion de la catégorie l’an passé, Sandy Stuvik arrivait en tant que leader au Portugal devant Artur Janosz et Alex Palou, débutant qui cherchait à confirmer après un début de saison tonitruant.

A noter que Portimao servait également de premier rendez-vous du Championnat d’Espagne de F3, créé à la va-vite pour satisfaire la RFEA, la Fédération espagnole. Les autres meetings entrant en compte pour ce championnat seront Jerez, dans deux semaines, et Barcelone, en fin de saison.

Essais

Le jeudi était consacré à une journée d’essais privés à l’issue de laquelle Yarin Stern se montrait le plus rapide en 1m44.161s devant son équipier Cameron Twynham et Sandy Stuvik, auteur du meilleur tour lors de la deuxième séance.

Vendredi, les choses sérieuses débutaient avec trois sessions d’essais libres. Sandy Stuvik dominait la première en 1m43.926s, devançant Yarin Stern et Yu Kanamaru tandis que Nicolas Pohler et Konstantin Tereschenko complétaient le top cinq.

Les chronos étaient légèrement moins rapide l’après-midi, ce qui permettait à Sandy Stuvik de conserver la référence de la journée, et ce même si Yu Kanamaru et Tanart Sathienthirakul le devançaient lors de la deuxième séance.

Lors de la dernière session, le Thaïlandais ne signait même pas de tour chronométré, laissant une fois de plus Yu Kanamaru mener les débats devant Chewon Lim, Tanart Sathienthirakul, Andres Saravia et Yarin Stern à l’issue d’une journée où William Barbosa souffrait de deux vertèbres tandis que la monoplace de Henrique Baptista, les deux incidents étant causés par une bouche d’égout mal fixée. Costantino Peroni, seul engagé en Copa ce week-end, occupait logiquement la tête de chacune des sessions de la journée.

Qualifications 1

Sandy Stuvik continuait sa domination lors des qualifications du samedi matin. Le Thaïlandais se montrait le plus rapide de la séance en obtenant un tour en 1m42.624s, lui permettant de devancer de trois dixièmes son équipier Artur Janosz.

A plus d’une demi-seconde, on retrouvait les West-Tec de Cameron Twynham et Tanart Sathienthirakul, parmi les plus rapides du début de session. Dzhon Simonyan complétait le top cinq devant Yu Kanamaru et Gerardo Nieto, de retour après avoir manqué le premier meeting.

Alex Palou, Yarin Stern et Andres Saravia s’offraient également le top dix sur la grille de départ.

Course 1

Discret jusqu’ici, l’équipier de Sandy Stuvik, le Polonais Artur Janosz, se révélait lors d’une manche animée. Réalisant un sans faute, le pilote RP Motorsport se portait en tête du classement général grâce à sa première victoire dans la catégorie, et même en monoplaces puisqu’il avait fait ses débuts l’an passé, directement dans cette discipline.

Dès le départ, la course se montrait animée puisque Yarin Stern, Andrés Saravia, Chewon Lim et Nicolas Pohler abandonnaient dans la folie du premier tour. En tête, Sandy Stuvik et Artur Janosz s’échappaient devant Cameron Twynham, Yu Kanamaru, Alex Palou et Tanart Sathienthirakul, tous en peloton.

Au huitième tour, la voiture de sécurité entrait en piste suite à l’incident entre Henrique Baptista et Damiano Fioravanti. Au passage suivant, Sandy Stuvik passait par les stands en raison d’un problème mécanique. Si le Thaïlandais n’abandonnait pas, il revenait en piste tout en écopant d’un drive-through. Cela mettait un terme à ses espoirs de points puisqu’il chutait au douzième rang.

Au restart, Artur Janosz contrôlait le peloton et s’imposait avec cinq secondes d’avance sur Yu Kanamaru. Alex Palou s’offrait un nouveau podium avec la troisième place, devant Cameron Twynham et Konstantin Tereschenko. Sixième, Tanart Sathienthirakul précédait Sean Walkinshaw, Gerardo Nieto, Wei Fung Thong et Saud Al Faisal.

Qualifications 2

Dimanche matin, Sandy Stuvik obtenait une nouvelle pole position – sa troisième consécutive – en postant la référence des qualifications en 1m43.240s, devançant de 67 millièmes de seconde son équipier Artur Janosz. Les pilotes RP Motorsport monopolisaient ainsi la première ligne sur la grille de départ.

A l’image de la veille, les autres pilotes étaient distancés. Tanart Sathienthirakul pointait à plus d’un quart de seconde, Alex Palou à plus de quatre dixièmes, Gerardo Nieto à sept. Yarin Stern complétait la troisième ligne suivi de Chewon Lim, Dzhon Simonyan, Yu Kanamaru et Cameron Twynham.

Course 2

Une fois de plus, Sandy Stuvik et Artur Janosz étaient un cran au-dessus du reste du plateau. Toutefois, Sandy Stuvik ne craquait pas, malgré un nouveau tour de formation puisque Sean Walkinshaw calait, et résistait tant au départ qu’à l’attaque sans réussite de son équipier pour s’imposer avec une seconde d’avance sur le Polonais, qui conservait ainsi la tête du championnat.

Derrière les deux hommes, Alex Palou s’offrait un nouveau podium à l’issue d’une course en solitaire où il ne pouvait ni rivaliser avec le rythme des RP en tête, sans être inquiété par Gerardo Nieto, qui complétait son retour avec une belle quatrième place.

Après une qualification décevante, Chewon Lim et Cameron Twynham tiraient profit des erreurs de leurs concurrents pour prendre les cinquième et sixième positions devant Konstantin Tereshchenko. Le Russe, qui perdait son aileron arrière après une tentative de Yarin Stern – un temps cinquième, parvenait à conserver sa septième place tandis que l’Israëlien perdait tout espoir de point.

Nicolas Pohler, Tanart Sathienthirakul – qui s’était élancé des stands – et Henrique Baptista entraient également dans les points.

Bilan

Avec sa victoire et sa deuxième place, Artur Janosz dépasse son équipier Sandy Stuvik en tête du classement général. Le Polonais ne possède toutefois qu’un point d’avance sur le Thaïlandais, tandis qu’Alex Palou se place en outsider. Cameron Twynham et Yu Kanamaru complètent le quinté de tête du championnat malgré un week-end discret au Portugal, probablement en dessous de leurs espoirs.

Du côté de la F3 Espagne, Artur Janosz prend logiquement la tête devant Alex Palou tandis que les déboires de Sandy Stuvik le samedi le relèguent à la troisième position, devant Cameron Twynham et Yu Kanamaru, à nouveau contraints à un rôle d’observateur. Le prochain rendez-vous à Jerez les 21 et 22 juin prochains pourrait changer à nouveau la donne.

Euroformula Open 2014 – Meeting 2/8 – Classements généraux
Pos Pilote Points
1 Artur Janosz 73
2 Sandy Stuvik 72
3 Alex Palou 57
4 Cameron Twynham 43
5 Yu Kanamaru 35
6 Tanart Sathienthirakul 32
7 Konstantin Tereschenko 26
8 Chewon Lim 20
9 Gerardo Nieto 16
10 Damiano Fioravanti 8
11 Nicolas Pohler 6
12 Sean Walkinshaw 6
13 Yarin Stern 6
14 Wei Fung Thong 4
15 Andres Saravia 4
16 Igor Urien 2
17 Henrique Baptista 1
18 Saud Al Faisal 1
Cup
1 Constantino Peroni 38
2 Saud Al Faisal 10

 

F3 Espagne 2014 – Meeting 1/3 – Classements généraux
Pos Pilote Points
1 Artur Janosz 43
2 Alex Palou 30
3 Sandy Stuvik 28
4 Cameron Twynham 20
5 Yu Kanamaru 19
6 Gerardo Nieto 16
7 Konstantin Tereschenko 16
8 Chewon Lim 10
9 Tanart Sathienthirakul 10
10 Sean Walkinshaw 6
11 Nicolas Pohler 4
12 Wei Fung Thong 2
13 Henrique Baptista 1
14 Saud Al Faisal 1
Cup
1 Constantino Peroni 20

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox