Accueil / F3 / Euroformula Open / F3 Espagne – Stuvik reprend les commandes
Sandy Stuvik 2014 Euroformula Open Jerez
© Euroformula Open

Euroformula Open / F3 Espagne – Stuvik reprend les commandes

Jerez représentait la troisième étape du championnat 2014 d’Euroformula Open, mais aussi la deuxième de la F3 Espagne. Dominateurs, les pilotes RP Motorsport Artur Janosz et Sandy Stuvik arrivaient en tête du classement général, mais la révolte des outsiders Alex Palou et Cameron Twynham allait-elle porter ses fruits ?

Essais

Les trois sessions du vendredi avaient des airs de déjà-vu. Artur Janosz dominait la première – et globalement la plus rapide – en 1m38.525s, obtenant ainsi le meilleur temps du jour devant Konstantin Tereschenko et Andres Saravia. Sandy Stuvik et Cameron Twynham complétaient le top cinq devant Yarin Stern, Alex Palou, Wei Fung Thong, Dzhon Simonyan et Chewon Lim.

Le Polonais récidivait lors de la deuxième séance, signant le tour le plus rapide en 1m38.814s, devançant Sandy Stuvik, Yarin Stern et Konstantin Tereschenko. Cameron Twynham prenait à nouveau le cinquième rang, précédant ainsi Alex Palou, Andres Saravia, Yu Kanamaru, Nicolas Pohler et Chewon Lim.

La troisième et dernière séance allait revenir à Sandy Stuvik en 1m38.915s. Le vice-champion 2013 de la catégorie prenait le dessus sur Nicolas Pohler et Artur Janosz. Yu Kanamaru et Andres Saravia suivaient, devançant Alex Palou, Gerardo Nieto, Konstantin Tereschenko, Dzhon Simonyan et Chewon Lim au sein du top dix sur le circuit andalou.

Qualifications 1

Samedi matin, Sandy Stuvik et Artur Janosz persévéraient dans leurs efforts. Les pilotes du RP Motorsport verrouillaient ainsi la première ligne, le Thaïlandais obtenant la pole position devant le Polonais grâce à son tour en 1m37.354s, 64 millièmes de seconde de mieux que son équipier. L’Israélien Yarin Stern se classait troisième d’une séance disputée pour laisser Alex Palou et Dzhon Simonyan derrière lui. Les Campos de Sean Walkinshaw et Konstantin Tereschenko suivaient sur la grille. Nicolas Pohler complétait la quatrième ligne, devançant Yu Kanamaru et Tanart Sathienthirakul.

Course 1

Le poleman Sandy Stuvik jouait la carte de la domination pour aller s’imposer pour la troisième fois cette saison. Au départ, il devançait Artur Janosz, Yarin Stern et Alex Palou. Ce dernier aurait pu mieux tirer profit de son départ s’il n’avait pas été bloqué par Artur Janosz.

Konstantin Tereschenko en profitait même pour dépasser son coéquipier Alex Palou, mais ces deux pilotes s’échangeaient à nouveau leurs positions à quatre tours du but suite à une erreur du Russe. Les deux hommes terminaient au pied d’un podium composé de Sandy Stuvik, Artur Janosz et Yarin Stern.

Yu Kanamaru avait déployé de réels efforts pour tenter d’entrer dans le top cinq, mais Konstantin Tereschenko avait tenu bon. Nicolas Pohler se classait septième après une lutte de longue haleine qui l’opposait à Sean Walksinhaw, qui terminait finalement dixième. En effet, le pilote Campos Racing se faisait déborder par Andrés Lush Saravia et Tanart Sathienthirakul dans le dernier tour de course.

A ce stade du week-end, Sandy Stuvik se retrouvait en tête du championnat, mais la catégorie espagnole était toujours menée par Artur Janosz.

Qualifications 2

Dominé et dépossédé de la tête du championnat par son équipier, Artur Janosz débutait sa contre-attaque dans la foulée. Dimanche matin, le Polonais était le seul à franchir la barre de la minute trente-sept secondes en qualifications pour s’offrir la pole position en 1m36.795s.

Il devançait ainsi Alex Palou de plus de deux dixièmes tandis que Sandy Stuvik prenait la troisième place devant les West-Tec de Yarin Stern et Cameron Twynham. Dzhon Simonyan complétait la troisième ligne, précédant ainsi Nicolas Pohler, Konstantin Tereschenko, Yu Kanamaru et Tanart Sathienthirakul sur la grille de départ.

Course 2

Hélas pour le Polonais, s’il conservait la tête après son départ depuis la pole position pour mener le début de course, sa manœuvre pour bloquer Alex Palou allait lui être reprochée quelques tours plus tard. Dans les manœuvres du premier tour, Sandy Stuvik en avait d’ailleurs profité pour déborder l’Espagnol.

Ainsi, si la première partie de course offrait un trio de tête composé d’Artur Janosz, Sandy Stuvik et Alex Palou, les commissaires décidaient finalement d’infliger au leader un drive-through suite à son mouvement au départ. Sandy Stuvik héritait alors de la tête tandis que son équipier retrouvait la piste au septième rang. Motivé pour limiter les dégâts, il partait finalement à la faute en s’accrochant avec Tanart Sathienthirakul.

En tête, Sandy Stuvik capitalisait sur son expérience pour s’imposer avec six secondes d’avance sur Alex Palou et dix sur Yarin Stern. Dzhon Simonyan se classait quatrième tandis que Cameron Twynham parvenait à résister aux attaques de Nicolas Pohler jusqu’au drapeau à damier. Sean Walkinshaw, Wei Fung Thong, Gerardo Nieto et Andres Saravia entraient également dans les points.

Bilan

Le doublé de Sandy Stuvik, conjugué aux déboires dominicaux d’Artur Janosz, permet au Thaïlandais de reprendre la tête avec une avance de 31 points d’avance sur son équipier. Toujours régulier pour sa première année en monoplace, Alex Palou occupe la troisième place avec seulement six unités de moins qu’Artur Janosz. Avec un nouveau week-end difficile, Cameron Twynham et Yu Kanamaru sont toujours présents dans le quinté de tête, mais ils voient Yarin Stern, Konstantin Tereschenko et Tanart Sathienthirakul se rapprocher plus que jamais avant le prochain rendez-vous de l’Euroformula Open, prévu au Hungaroring le week-end du 6 juillet.

Concernant le classement général de la F3 Espagne, dont il s’agissait du deuxième des trois meetings prévus avant la finale de Barcelone en octobre, Sandy Stuvik prend la tête avec dix-sept points de plus qu’Artur Janosz et vingt sur Alex Palou. Les West-Tec de Yarin Stern et Cameron Twynham, bien que dans le top cinq, pointent déjà cinquante points, et le nombre de victoires de Sandy Stuvik les privent déjà de tout espoir pour le titre.

 Euroformula Open 2014 – Meeting 3/8
Pos Pilote Points
1 Sandy Stuvik 124
2 Artur Janosz 93
3 Alex Palou 87
4 Cameron Twynham 53
5 Yu Kanamaru 43
6 Yarin Stern 36
7 Konstantin Tereschenko 36
8 Tanart Sathienthirakul 34
9 Nicolas Pohler 20
10 Chewon Lim 20
11 Gerardo Nieto 18
12 Sean Walkinshaw 13
13 Dzhon Simonyan 12
14 Andrés Lush Saravia 9
15 Wei Fung Thong 8
16 Damiano Fioravanti 8
17 Igor Urien 2
18 Henrique Baptista 1
19 Saud Al Faisal 1
Copa
1 Constantino Peroni 38
2 Saud Al Faisal 10

 

 F3 Espagne 2014 – Meeting 2/3
Pos Pilote Points
1 Sandy Stuvik 80
2 Artur Janosz 63
3 Alex Palou 60
4 Yarin Stern 30
5 Cameron Twynham 30
6 Yu Kanamaru 27
7 Konstantin Tereschenko 26
8 Nicolas Pohler 18
9 Gerardo Nieto 18
10 Sean Walkinshaw 13
11 Dzhon Simonyan 12
12 Tanart Sathienthirakul 12
13 Chewon Lim 10
14 Wei Fung Thong 6
15 Andrés Lush Saravia 5
16 Herique Baptista 1
17 Saud Al Faisal 1
Copa
1 Constantino Peroni 20

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox