Accueil / F3 / Euroformula Open – Stuvik et Palou, maîtres du Ring
Sandy Stuvik Euroformula Open 2014 Nurburgring
© Euroformula Open / FOTOSPEEDY

Euroformula Open – Stuvik et Palou, maîtres du Ring

L’Euroformula Open débutait ce week-end au Nürburgring sous cette nouvelle appellation. En pratique, peu de choses allaient évoluer sinon les pilotes en piste : deux séances de qualifications et deux courses étaient prévues sous des conditions météorologiques instables.

Essais

Avant cela, le vendredi offrait aux pilotes trois séances d’essais. Dans la première, West-Tec caracolait en tête grâce à trois de ses quatre pilotes. Cameron Twynham était le plus rapide en 2m09.998s, nettement plus performant que ses coéquipiers Tanart Sathienthirakul et Yarin Stern, relégués à une seconde et trois dixièmes. Sandy Stuvik et Konstantin Tereschenko complétaient le top cinq.

Yu Kanamaru accélérait le rythme lors de la deuxième séance en 2m04.385s, trois dixièmes devant Artur Janosz. Les pilotes étaient plus rapprochés lors de cette phase d’essais, Cameron Twynham concédant précisément quatre dixièmes au leader et infligeant quatre dixièmes à son poursuivant direct, son coéquipier Nicolas Pohler. Chewon Lim bouclait le top cinq juste devant Sandy Stuvik.

Les meilleurs temps étaient enregistrés lors de la dernière séance, Cameron Twynham retrouvant le sommet de la feuille des temps en 1m53.063s. Une fois encore, les écarts s’étaient resserrés puisque son poursuivant direct, Alex Palou, concédait huit centièmes de retard au leader. Tanart Sathienthirakul, Sandy Stuvik et Yarin Stern fermaient la marche parmi les cinq premiers.

Qualifications

Le premier poleman de l’année n’avait pas mené de séance d’essais, mais le pilote Campos Racing Alex Palou décrochait cette distinction pour un souffle, 94 millièmes. Sandy Stuvik se classait en première ligne non loin de l’Espagnol. Alex Palou disposait certes d’une marge très fine, mais il avait su grimper en tête rapidement et gérer cette avance.

Un trio West-Tec, mené par Tanart Sathienthirakul et également composé de Cameron Twynham et Nicolas Polher, suivait. Artur Janosz se classait sixième en étant le premier non-inclus dans la demi-seconde du leader. Yu Kanamaru, Wei Fung Thong, Dzhon Simonyan et Konstantin Tereschenko complétaient le top dix.

Course 1

Au coup d’envoi de l’épreuve du samedi sur piste sèche, le leader continuait sa route sans difficulté alors que des accrochages étaient à déplorer. Une monoplace partait en tête-à-queue, une autre se retrouvant embourbée dans les graviers. Au terme du premier tour, Alex Palou devançait Sandy Stuvik, Cameron Twynham, Tanart Sathienthirakul et Yu Kanamaru.

Dzhon Simonyan était rapidement victime d’une crevaison et devait passer par les stands après quelques tours de course. La roue n’était pas évacuée de la piste, ce qui n’échappait pas à Yarin Stern qui passait dessus, son poursuivant direct embarquant le reste dans la foulée.

Si quelques batailles intervenaient dans le peloton, le top cinq demeurait inchangé. Cameron Twynham avait regroupé une paire de pilotes derrière lui tandis que les leaders avaient pris de l’avance avant la mi-course.

Yu Kanamaru et Artur Janosz montaient aux quatrième et cinquième rangs, Tanart Sathienthirakul tombant au sixième rang. Yu Kanamaru continuait sa route au détriment de Cameron Twynham, qui concédait la troisième position. Il tombait même cinquième au profit d’Artur Janosz, qui continuait de s’inspirer du Japonais. Cameron Twynham se retrouvait même sous pression de Tanart Sathienthirakul.

Au drapeau à damier, Alex Palou s’imposait avec deux secondes d’avance sur Sandy Stuvik et quinze sur Yu Kanamaru. Artur Janosz prenait la quatrième place devant Tanart Sathienthirakul, qui était parvenu à venir à bout de Cameron Twynham dans le dernier tour. Yarin Stern, Konstantin Tereschenko, Igor Urien et Wei Fung Thong complétaient le top dix.

Qualifications 2

Sandy Stuvik faisait parler son expérience en prenant la deuxième pole position du week-end en 1m51.923s. Yu Kanamaru, fort d’une belle fin de course samedi, était lui aussi matinal pour se hisser en première ligne à trois dixièmes du leader.

Cameron Twynham se classait quatrième, précisément à quatre dixièmes de la RP Motorsport du poleman. Artur Janosz partageait la deuxième ligne avec le Britannique en devançant Nicolas Pohler, Alex Palou et Tanart Sathienthirakul, tous trois à huit dixièmes de Sandy Stuvik. Wei Fung Thong, Chewon Lim et Igor Urien complétaient le top dix.

Course 2

S’élançant depuis la pole position, le Thaïlandais Sandy Stuvik ne laissait aucune chance à ses adversaires en se mettant rapidement à l’abri pour signer une victoire pleine de maîtrise et d’expérience. Le vice-champion 2013 de la catégorie, qui espérait monter en Formula Renault 3.5 Series ou en GP2 Series, franchissait la ligne d’arrivée avec plus de dix secondes sur son plus proche poursuivant.

Celui-ci n’était d’ailleurs pas Yu Kanamaru, qui calait sur la grille et perdait ainsi toute chance de briller. Si au départ, son équipier Igor Urien bondissait du dixième au premier rang, Sandy Stuvik et Alex Palou le dépassaient rapidement lors du premier tour. Hélas pour Alex Palou, un abandon mettait un terme prématuré à ses courses et ses espoirs de doublé. En revanche, pour Igor Urien, son départ était trop beau pour être légal, et l’Espagnol passait par les stands pour effectuer un drive-through.

Cette redistribution des cartes permettait au Polonais Artur Janosz et au Britannique Cameron Twynham de monter sur le podium, suivi de près par Tanart Sathienthirakul, très incisif dans les derniers tours, où l’action dans le peloton permettait à Chewon Lim de prendre le cinquième rang devant Damiano Fioravanti et Konstantin Tereshchenko. Les autres entrées dans les points revenaient à Andrés Saravia, Nicolas Pohler et Wei Fung Thong.

Bilan

Avec son podium et sa victoire, Sandy Stuvik prend la tête du championnat devant le régulier Artur Janosz et le très rapide débutant Alex Palou. Cameron Twynham et Tanart Sathienthirakul complètent le top cinq d’un championnat où tout reste encore à faire, mais où il sera difficile de surprendre Sandy Stuvik, très fort de son expérience. Le prochain meeting, organisé à Portimão du 7 au 8 juin prochain, confirmera-t-il cette tendance ?

Euroformula Open 2014 – Classement général – Meeting 1/8
Pos Pilote Points
1 Sandy Stuvik 44
2 Artur Janosz 30
3 Alex Palou 27
4 Cameron Twynham 23
5 Tanart Sathienthirakul 22
6 Yu Kanamaru 16
7 Chewon Lim 10
8 Konstantin Tereshchenko 10
9 Damiano Fiovaranti 8
10 Yarin Stern 6
11 Andrés Saravia 4
12 Igor Urien 2
13 Nicolas Pohler 2
14 Wei Fung Thong 2
15 Sean Walkinshaw 0
16 Henrique Baptista 0
17 William Barbosa 0
18 Saud Al Faisal 0
19 Costantino Peroni 0
20 Tommaso Menchini 0
21 Dzhon Simonyan 0
Classement Copa
1 Costantino Peroni 18
2 Saud Al Faisal 10

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox