Accueil / F3 / European F3 Open – Nelson Mason double vainqueur à Jerez

European F3 Open – Nelson Mason double vainqueur à Jerez

Nelson Mason 2013 European F3 Open Winter Series Paul Ricard

Ce week-end, c’est à Jerez que l’European F3 Open se réunissait. Sandy Stuvik arrivait sur place en leader incontesté, mais à la mi-saison, tout peut encore changer. Qu’en a-t-il été en Espagne ?

Essais

Les trois séances d’essais du vendredi ont vu les pilotes aller de plus en plus lentement, alors que le thermomètre n’a cessé de monter. C’est donc lors de la première séance qu’Ed Jones a signé le temps de référence en 1m39.780s. Il a été le seul à passer sous la barre de la minute 40, en devançant Nelson Mason de 7 dixièmes.

Derrière, on retrouvait Alexandre Cougnaud, Alexander Toril Boquoi, Sandy Stuvik et Santiago Urrutia. Stuvik était cependant le plus rapide lors de la dernière séance, la plus serrée avec un Ed Jones qui concédait 98 millièmes au pilote RP Motorsport. Au global, Yarin Stern, Hector Hurst et Alexey Chuklin devançaient Tommaso Menchini, leader en Copa de ces premiers essais en 1m41.988s. Derrière lui, dans cette catégorie, on retrouvait Richard Gonda et Sean Walkinshaw.

Qualifications 1

C’est un pilote qui n’a mené aucune séance qui s’est distingué lors de la première séance de qualifications. Le Canadien Nelson Mason était en effet en rendez-vous, son tour bouclé en 1m38.702s. La bataille pour la pole a été serrée, comme en témoigne l’écart qui le sépare de son poursuivant direct, Ed Jones : seulement 72 millièmes séparent les deux hommes de la première ligne !

Sandy Stuvik restait aux aguets, du haut de sa troisième place. Il devançait un tir groupé RP Motorsport, l’équipe ne parvenant pas à briser le cap de la minute 38. Derrière Stuvik, le trio des pilotes RP Motorsport restants était composé dans l’ordre de Santiago Urrutia, Alexandre Cougnaud et Alexander Toril Boquoi. Le top 10 était complété de Yarin Stern, Hectr Hurst, Andrés Lush Savaria et Alexey Chuklin.

La pole position de la catégorie Copa est revenue à Tommaso Menchini, le treizième homme au général derrière Vicky Piria. Celui-ci devançait Cameron Twynham et Richard Gonda.

Course 1

Le bon envol de Nelson Mason lui permettait de planifier sa domination sur le reste du plateau et d’aller s’imposer sans encombre. Ed Jones était davantage menacé mais conservait la deuxième position. Santiago Urrutia prenait dans le même temps l’ascendant sur Sandy Stuvik.

Alexandre Cougnaud se trouvait ainsi derrière Stuvik et allait vite prendre le dessus suite à une erreur du leader du championnat, frustré de ne pas pouvoir monter sur le podium comme son coéquipier Urrutia. Les batailles étaient nombreuses sur la piste, notamment entre Alexander Toril Boquoi et Hector Hurst, l’avantage revenant finalement au Britannique grâce à son dépassement du premier tour.

Au classement, Mason devançait Jones, Urrutia, Cougnaud, Stuvik, Hurst, Toril Boquoi, Saravia, Marasca et Stern. En Copa, Richard Gonda s’imposait en dépit de la pole position de Tommaso Menchini, qui a dû renoncer. Twynham et Walkinshaw le suivaient dans cette catégorie.

Malgré une course moyenne, Stuvik restait en tête du championnat avec un avantage de 15 points sur Jones.

Qualifications 2

La bataille entre Nelson Mason et Ed Jones s’est jouée tout au long des 30 minutes des qualifications, mais c’est finalement Ed Jones qui semblait tenir sa revanche sur la journée du samedi en 1m38.615s avec un dixième d’avance sur son adversaire direct.

Le Français Alexandre Cougnaud est monté au troisième rang, même s’il était bien loin de l’univers où Jones et Mason évoluaient, concédant tout juste un peu moins de cinq dixièmes sur le poleman Jones.

Yarin Stern, Mario Marasca et le leader du championnat Sandy Stuvik suivaient ces trois hommes de tête. Derrière, on retrouvait Urrutia, Toril Boquoi, Hurst, Vicky Piria et le poleman de Copa Tommaso Menchini, bien décidé à essuyer son abandon de la veille en devançant Twynham et Gonda.

Course 2

Le duel Mason/Jones se préparait pour un dernier assaut à Jerez. Au départ, Jones s’élançait parfaitement, alors qu’au fond du peloton, une monoplace effectuait une excursion dans l’herbe mais pouvait continuer sa route. Marasca montait au troisième rang devant Cougnaud, Stuvik et Urrutia.

Mason infligeait une pression de plus en plus soutenue sur le leader Jones, qui tenait bon. Néanmoins, la course n’en était qu’à ses premiers tours et allait donc être longue pour l’Emirati !

Au quatrième tour, Mason trouvait l’ouverture sur un Ed Jones, semble-t-il en difficulté. Santiago Urrutia était lui aussi sous la menace d’un de ses concurrents, Alexander Toril Boquoi, en quête de la cinquième place.

Peu avant la mi-course, le leader de Copa Tommaso Menchini était sous la pression de la Dallara F312 de Denis Nagulin, qui emmenait un groupe de 8 monoplaces de Copa dans sa roue. Cependant, Menchini semblait avoir la situation bien en main.

Plus haut, Vicky Piria était sur un meilleur rythme qu’Hector Hurst, alors huitième classé. Valeria Carballo et Andrés Lush Saravia la suivaient de près et tournaient aussi plus vite que l’ancien pilote de Formule 2.

Peu après la mi-course, Yarin Stern regagnait les stands pour abandonner, sa déception se devinant sous son casque. Une déception qu’Alexandre Cougnaud ne partageait pas, puisqu’il reprenait sa troisième place sur la grille grâce à la chute dans le classement de Marasca, classé devant Hector Hurst au treizième des 18 tours de course.

Le leader du classement Copa à l’heure de la deuxième course, Richard Gonda, devait regagner l’allée des stands pour poser pied à terre. L’abandon de Menchini hier trouvait un équilibre pour le leader du jour en Copa.

Jones restait non seulement au contact du nouveau leader Mason, mais il revenait sur  lui lors des derniers tours ! Lors du dernier tour, l’écart chutait à moins d’une seconde, mais Mason avait la situation bien en main, s’imposant devant Ed Jones. Quatre secondes plus loin, Cougnaud complétait le podium après une course solitaire.

Stuvik, Urrutia, Toril Boquoi, Marasca, Hurst, Piria et Saravia complétaient le groupe des dix premiers. Douzième classé, Tommaso Menchini s’imposait en Copa, maintenant derrière lui Nagulin. Sur le podium de Copa, on retrouvait également Urien et Pohler.

La prochaine manche se jouera à Silverstone le week-end du 14 juillet.

Bilan et classement à venir

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox