Accueil / F3 / European F3 Open : Niccolò Schirò se mêle à la lutte

European F3 Open : Niccolò Schirò se mêle à la lutte

Niccolo Schiro European F3 Open Spa Francorchamps 2012

Direction le Castellet pour la cinquième des huit étapes prévues cette saison en European F3 Open, toujours dominée par Gianmarco Raimondo et Mans Grenhagen. Toutefois, Niccolo Schiro, fort de ses deux podiums à Brands Hatch a déclaré pouvoir jouer le titre. L’outsider parviendra-t-il à poursuivre son rapproché au Paul Ricard ?

La situation après les qualifications du samedi peut laisser penser que oui, car Schirò bat de justesse le temps de Raimondo en fin de séance avec un 2m03.717s. Facu Regalia, qui a laissé GP3 Series et AutoGP de côté ce week-end, se classe troisième, deux rangs devant Grenhagen tandis que Giovesi est une nouvelle fois poleman en Copa, devant Gerard Barrabeig. La première qualification souligne le succès de RP Motorsport en début de meeting avec le remplissage de la première ligne. La Campos de Regalia a tenté de casser cette hégémonie, sans succès. La surprise provient de Tatiana Calderón qui se qualifie en quatrième position, devant son coéquipier Mans Grenhagen. Sam Dejonghe doit se contenter de la sixième position, victime de son extincteur qui s’est déclenché dans son cockpit durant la session.

Niccolò Schirò convertira sa première pole position en première victoire au cours de la course du samedi. L’Italien du RP Motorsport devance son coéquipier Gianmarco Raimondo et Facu Regalia à l’arrivée tandis que Kevin Giovesi remporte le classement Copa. Après sa domination en essais libres et qualifications, Schirò n’a pas cédé une seule once de terrain durant la première course malgré la pression de Raimondo en début de course. Une présence dans les rétroviseurs dont il s’est débarassé en établissant le meilleur tour en course, mais aussi grâce à Facu Regalia, menaçant sur la fin. L’Argentin n’a cependant pas pu tenter la moindre manœuvre sur Raimondo. De son côté, Mans Grenhagen a connu des problèmes au départ, laissant ses coéquipiers chez Emilio de Villota Motorsport, Juan Carlos Sistos et Tatiana Calderón, entrer dans le Top 5, là où le Suédois termine 16ème. Derrière Tatiana Calderón, Sam Dejonghe prend la sixième position malgré des problèmes dans le premier tour. Le Belge est suivi de Noel Jammal et Kevin Giovesi, premier Copa. L’Italien a perdu beaucoup de places au départ mais est parvenu à remonter, passant dans le dernier tour Gerard Barrabeig, son adversaire en Copa.

Le dimanche matin, Schirò continue son beau week-end en signant la deuxième pole du week-end, une nouvelle fois devant Raimondo, Regalia et Grenhagen, ce qui offre une deuxième grille avec le même quarté de tête dans l’ordre. Le temps de Niccolò Schirò s’établit en 2m03.788s, près d’une demi-seconde devant son coéquipier. Sam Dejonghe prend la cinquième place tandis que le Français Alexandre Cougnaud prend la tête en Copa devant Moisés Soriano et Gerard Barrabeig.

Et sans surprise, le poleman a de nouveau converti sa pole en victoire, devenant le premier pilote à s’imposer deux fois dans le même week-end cette saison. Une fois de plus, Raimondo n’a rien pu faire malgré ses efforts. Mans Grenhagen monte sur le podium et limite la casse au championnat tandis que Moises Soriano s’impose en Copa. Au départ, Schirò réussit à conserver les rênes de la course avant de s’échapper avec Gianmarco Raimondo, son camarade chez RP Motorsport. L’écart avec le reste du peloton s’est rapidement creusé avant que Raimondo ne tente une manoeuvre sur Schirò au tout dernier moment. Sans succès, l’Italien était indétrônable ce week-end. Pour la troisième marche du podium, Facundo Regalia, Mans Grenhagen et Sam Dejonghe ont lutté tout au long de la course. Le Belge avait dépassé Regalia au 1er tour, mais à cinq tours du but, Grenhagen lui a ravi le podium peu après s’être débarrassé de Regalia, finalement cinquième. Noel Jammal et Tatiana Calderón suivent devant Moisés Soriano, vainqueur en Copa. La catégorie utilisant les anciens chassis Dallara a vu son leader abandonner rapidement. Kevin Giovesi hors course, Alexandre Cougnaud et Moisés Soriano se sont battus comme des chiffonniers, l’Espagnol prenant finalement le dessus sur le Français, qui devance toutefois Gerard Barrabeig.

Au championnat, si Gianmarco Raimondo conserve la tête, le Canadien est désormais averti qu’il faudra compter sur Niccolò Schirò, son nouveau dauphin, bien qu’à 25 points. Mans Grenhagen est relégué en troisième position, à 36 points du leader. Le Suédois dispose cependant de 40 points d’avance sur Sam Dejonghe, la lutte pour le titre devrait concerner les trois pilotes actuellement en tête. En Copa, le week-end mitigé de Kevin Giovesi ne lui empêche pas de rester leader, 14 unités devant Alexandre Cougnaud et 19 devant Moisés Soriano. La prochaine étape de l’European F3 Open mènera les pilotes au Hungaroring les 8 et 9 septembre prochains.

European F3 Open 2012 – Classement général – Meeting 5/8
1. Gianmarco Raimondo – 191
2. Niccolò Schirò – 166
3. Måns Grenhagen – 155
4. Sam Dejonghe – 115
5. Facu Regalia – 93
6. Juan Carlos Sistos – 79
7. Kevin Giovesi – 54
8. Noel Jammal – 37
9. Matteo Beretta – 36
10. Rupert Svendsen-Cook – 26
11. Tatiana Calderón – 20
12. Moisés Soriano – 18
13. Manuel Bejarano – 14
14. Roberto La Rocca – 10
15. Matteo Davenia – 6
16. Alexandre Cougnaud – 4
17. Jordan Perroy – 2
18. Gerard Barrabeig – 2
19. Jordan Oon – 2
20. Alexander Boquoi – 0
21. Cristian Serrada – 0
22. Denis Nagulin – 0
23. Valeria Carballo – 0
24. Pierre Sancinéna – 0
25. Luca Orlandi – 0
26. Matteo Torta – 0
27. Fran Suárez – 0
28. Trino Raúl Rojas – 0
29. Michela Cerruti – 0
Classement Copa
1. Kevin Giovesi – 70 points
2. Alexandre Cougnaud – 56
3. Moisés Soriano – 51
4. Jordan Oon – 33
5. Matteo Davenia – 29
6. Gerard Barrabeig – 23
7. Jordan Perroy – 20
8. Alexander Boquoi – 11
9. Cristian Serrada – 8
10. Luca Orlandi – 3
11. Fran Suárez – 3
12. Trino Raúl Rojas – 3
13. Valeria Carballo – 0
14. Matteo Torta – 0
15. Michela Cerruti – 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox