Accueil / F3 / European F3 Open – Urrutia et Jones s’imposent à Portimão

European F3 Open – Urrutia et Jones s’imposent à Portimão

Ed Jones 2013 European F3 Open Winter Series Jerez

Pour sa deuxième manche, l’European F3 Open s’est servie du circuit de Portimão pour départager ses pilotes : après une première victoire de Nelson Mason au Castellet, son abandon dans la deuxième course permet de bénéficier d’une bataille serrée entre le Canadien et le leader du championnat Sandy Stuvik. Ces deux pilotes seront-ils rejoints par d’autres dans le rang des vainqueurs 2013 ?

Essais

Nelson Mason a remis les pendules à l’heure dès la première des trois séances d’essais, en y signant le meilleur temps absolu en 1m41.169s. Derrière lui, Yarin Stern concédait un dixième et on pouvait trouver Ed Jones, qui revient après un clash entre disciplines, au troisième rang. Entre les séances, les temps au tour n’ont cessé de s’allonger, ce qui permet à un quadruplé chez RP Motorsport de compléter les 4e au 7e rangs, avec dans l’ordre Alexandre Cougnaud, Santiago Urrutia et Sandy Stuvik.

Urrutia a pris le meilleur des deux autres séances, en signant à chaque fois un temps inférieur à son meilleur tour absolu de 1m41.531s : 1m41.965s, puis 1m42.092s. Dans la deuxième séance, il a été suivi par Jones, Cougnaud, Stuvik, Alexander Toril Boquoi et Mason. La dernière séance l’a vu surpasser Cougnaud, Hector Hurst, Toril Boquoi, Sutvik, Mario Marasca et Vicky Piria. Mason n’a bouclé que sept tours dans la séance et s’est classé 30e et avant-dernier.

En Copa, le meilleur temps a été recensé du côté de Richard Gonda en 1m4.843s, devant Igor Urien et Gerardo Nieto.

Qualifications 1

RP Motorsport a très bien négocié sa séance qualificative en permettant à Alexander Toril Boquoi de prendre la pole position en 1m41.603s devant ses coéquipiers Santiago Urrutia (à 17 millièmes), Sandy Stuvik et Alexandre Cougnaud.

Vous l’aurez compris, le Team West-Tec est en retrait, derrière le duo d’Emilio de Villota Motorsport composé d’Hector Hurst et de Yarin Stern, qualifiés en troisième ligne. Ed Jones a devancé le Canadien Nelson Mason, qui partagera donc la quatrième ligne avec son coéquipier. Le top 10 était complété avec Alexey Chuklin et Valeria Carballo.

En Copa, Richard Gonda s’est tiré d’une lutte intestine avec le meilleur temps de la catégorie bouclé en 1m42.671s, devant Tommaso Menchini et Cameron Twynham.

Course 1

RP Motorsport a continué sa domination sur le reste du plateau, mais le poleman Toril Boquoi y a laissé des plumes dès le départ, concédant sa première position au profit de Santiago Urrutia, qui ralliera l’arrivée en vainqueur.

L’Uruguayen creusera l’écart pendant quelques tours, avant que le poleman ne remonte sur lui. Cependant, mal lui en a pris puisqu’il s’est fait finalement déborder dans le dernier tour par Sandy Stuvik, qui conforte par la même occasion son leadership au championnat.

Ed Jones menait la course – du moins sa seconde division, Copa exemptée. S’il ne se tenait pas si loin du trio d’Italien, ceux-ci étaient hors de sa portée. Qu’il s’estime heureux : son coéquipier Nelson Mason n’a pas eu la même chance, s’accrochant au premier tour avec un concurrent. Cela a permis à Yarin Stern de prendre la cinquième place devant son coéquipier Alexey Chuklin chez Emilio de Villota Motorsport.

Derrière eux, Mario Marasca devançait un Alexandre Cougnaud qui est passé de sa quatrième place de départ à la huitième place finale. En neuvième place, le leader de la Copa terminait la course en décrochant sa première victoire dans la catégorie. Il devançait Cameron Twynham, Igor Urien et Liam Venter, qui, malgré sa quatrième place de cette course en Copa, conserve son leadership dans la catégorie.

Qualifications 2

La deuxième séance de qualifications a été mouvementée pour deux pilotes de pointe, Nelson Mason et Alex Toril Boquoi. Les deux hommes se sont en effet accrochés, ce qui les contraint à partir en 23 et 24e positions, contraignant aussi leurs équipes à réparer les montures West-Tec et RP Motorsport en un temps record.

La pole position est donc revenue à un autre pilote. Contrairement à ce que la domination des RP Motorsport aurait pu laisser présager, c’est l’Emilio de Villota Motorsport d’Hector Hurst qui s’est hissée en pole position grâce à un tour bouclé en 1m40.453s dimanche matin. L’écart avec le deuxième homme, la West-Tec d’Ed Jones, s’élève à plus d’un dixième. La deuxième ligne a été partagée par deux RP, celles de Santiago Urrutia et d’Alexandre Cougnaud.

Mario Marasca, Sandy Stuvik, Yarin Stern et Valeria Carballo complétaient le top 8 devant Alexey Chuklin et Andrès Savaria. En Copa, Richard Gonda a réalisé sa deuxième pole consécutive en 1m41.574s, devant Tommaso Menchini et Lorenzo Paggi. Cette performance fera partir le pilote Drivex School quatorzième au général.

Course 2

Le poleman Hurst s’est élancé sans encombre sur la grille de départ de la deuxième course du week-end. Mais le pilote Emilio de Villota Motorsport n’a pas pu résister aux assauts d’autres pilotes.

D’abord, Ed Jones prenait le meilleur sur le Britannique dès le premier tour. Il a résisté plus longtemps à la pression du pilote RP Motorsport Sandy Stuvik, qui s’est fait une joie de cueillir Hurst au septième tour. L’inspiration de Stuvik a ensuite imprégné le pilotage d’Urrutia, qui n’a attendu qu’un tour de plus pour se débarrasser du poleman.

Les deux pilotes RP Motorsport ont ensuite tenté de remonter vers le leader Jones, qui s’était construit une avance confortable. Ed Jones en avait d’ailleurs encore dans le ventre, ce qui lui a permis de hausser quelque peu le rythme pour décourager ses poursuivants. Urrutia et Stuvik se sont donc contentés du podium, le complétant dans cet ordre précis, ce qui a permis au premier de réduire son écart face à son coéquipier Stuvik au championnat, même si l’écart reste très conséquent.

Derrière ces hommes, Hurst sauvait la quatrième place devant une autre RP Motorsport, cette d’Alexandre Cougnaud. La BVM de Mario Marasca suivait au sixième rang, devant Valeria Carballo. Alexander Toril Boquoi, qui partait du fond de grille, est remonté au huitième rang au drapeau à damier, devant Vicky Piria et Mattia Vita. En Copa, Gonda a failli s’incliner face à Tommaso Menchini, qui a rattrapé son adversaire, sans pouvoir le dépasser et menacer sa victoire dans la catégorie. Plus de peur que de mal pour le pilote Drivex. En troisième position de la catégorie, Lorenzo Paggi complétait ce podium spécifique.

Bilan

Sandy Stuvik conforte son avance en ayant rencontré de nouveaux adversaires ce week-end à Portimão. Nelson Mason, deuxième du championnat à l’abord du meeting, a complètement manqué son week-end puisqu’il se classe désormais septième au classement général, ouvrant la voie à Urrutia, Toril Boquoi, Jones, Hurst et Stern.

La bataille est tout aussi serrée en Copa, les trois hommes de tête Twynham, Venter et Gonda se tenant en quatre petits points. La prochaine étape pour départager ce petit monde se déroulera au Nürburgring le week-end du 2 juin 2013.

European F3 Open 2013 – Classement général – Meeting 2/8
Pos Pilote Points
1 Sandy Stuvik 72
2 Santiago Urrutia 44
3 Alexander Toril Boquoi 43
4 Ed Jones 37
5 Hector Hurst 32
6 Yarin Stern 28
7 Nelson Mason 27
8 Alexandre Cougnaud 26
9 Alexey Chuklin 18
10 Mario Marasca 16
11 Roberto La Rocca 15
12 Vicky Piria 14
13 Spencer Pigot 10
14 Valeria Carballo 8
15 Denis Nagulin 8
16 Mattia Vita 5
17 Liam Venter 4
18 Richard Gonda 2
19 Nicolas Pöhler 2
20 Luca Orlandi 1
21 Cameron Twynham 0
22 Andrés Saravia 0
23 Tommaso Menchini 0
24 Chewon Lim 0
25 Igor Urien 0
26 Lorenzo Paggi 0
27 Hu An Zhu 0
28 Gerardo Nieto 0
29 Artur Janosz 0
30 Damiano Fioravanti 0
31 Sean Walkinshaw 0
32 Saud Al Faisal 0

 

European F3 Open 2013 – Classement Copa – Meeting 2/8
Pos Pilote Points
1 Liam Venter 20
2 Cameron Twynham 18
3 Richard Gonda 16
4 Igor Urien 9
5 Nicolas Pöhler 8
6 Chewon Lim 8
7 Hu An Zhu 4
8 Gerardo Nieto 4
9 Tommaso Menchini 3
10 Lorenzo Paggi 3
11 Damiano Fioravanti 0
12 Sean Walkinshaw 0
13 Saud Al Faisal 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox