Accueil / F3 / F3 – Alex Lynn remporte le 60e Grand Prix de Macao
Alex Lynn 2013 Grand Prix F3 Macao
© CPGM

F3 – Alex Lynn remporte le 60e Grand Prix de Macao

Le 60e Grand Prix de Macao voyait Alex Lynn s’élancer de la pole position devant Felix Rosenqvist et Raffaele Marciello. Le vainqueur de l’édition 2012 était également proche avec la quatrième place sur la grille de départ. Pipo Derani complétait le top cinq devant Alexander Sims et Jordan King, meilleur débutant jusqu’ici. William Buller, Carlos Sainz et Esteban Ocon suivaient.

Après les deux séances d’essais libres, les deux qualifications puis la course qualificative, les stratégies et calculs disparaissaient et tout allait se jouer sur une course de quinze tours. Certains pilotes promettaient ainsi de tout donner, promettant une édition un peu plus historique que les précédentes.

Malgré quelques difficultés à s’élancer pour certains, le tour de formation ne laissait personne sur la touche. A l’extinction des feux, Alex Lynn conservait la tête devant Felix Rosenqvist, Raffaele Marciello et Pipo Derani qui manquaient de peu l’accrochage. Felix Rosenqvist voyait d’ailleurs Raffaele Marciello prendre une aspiration trop optimiste, et en se rapprochant, cassait involontairement la suspension du Suédois. Derrière, Lucas Auer tapait le rail de sécurité assez violemment, emportant avec lui Sean Gelael. Antonio Giovinazzi et John Bryant-Meisner étaient également les victimes d’un premier tour où Esteban Ocon se retrouvait en fin de classement après avoir calé.

Alex Lynn bouclait le premier tour en tête, sous le régime de la voiture de sécurité. On retrouvait Pipo Derani en deuxième position, suivi d’Antonio Felix da Costa, Raffaele Marciello et Alexander Sims.

La course reprenait ses droits au quatrième tour. Antonio Felix da Costa parvenait à dépasser Pipo Derani avant Lisboa pour prendre la deuxième place. Raffaele Marciello ne parvenait pas à en faire de même. En fond de classement, Esteban Ocon gagnait cinq places dès le retour du drapeau vert. Carlos Sainz animait également le peloton en dépassant Stefano Coletti et William Buller dans le cinquième tour. L’Espagnol se plaçait alors en sixième place mais était redépassé par les deux hommes au passage suivant.

En tête, Alex Lynn contrôlait son avance de plus de deux secondes sur Antonio Felix da Costa à mi-course. Au septième tour, Raffaele Marciello montait sur le podium provisoire en trouvant l’ouverture à Lisboa sur Pipo Derani.

Un nouveau drapeau jaune arrivait au septième tour lorsque Sun Zheng manquait son freinage et partait tout droit dans le rail. Après un accrochage avec William Buller, Stefano Coletti passait par les stands et abandonnait ses espoirs de top dix, laissant Jordan King en sixième position avec quatre secondes d’avance sur Jazeman Jaafar et Carlos Sainz. Kevin Korjus effectuait également un passage aux stands.

A la fin du dixième tour, Raffaele Marciello partait à la faute et percutait le rail de sécurité, l’envoyant en toupie. Antonio Felix da Costa attendait la fin du drapeau jaune pour passer à l’attaque et revenir sur Alex Lynn, toujours en tête. Le Portugais se montrait plus rapide dans le premier secteur mais Alex Lynn répliquait dans la deuxième portion du circuit. Le Britannique signait d’ailleurs le meilleur tour au douzième passage, équilibrant son avance à la seconde et demie.

Premier britannique à remporter Macao depuis Oliver Jarvis en 2007, Alex Lynn s’imposait au terme du quinzième tour pour s’offrir le 60e Grand Prix de Macao. Offrant également la victoire à l’équipe Theodore Racing by Prema, recréée pour l’occasion, Lynn devançait le vainqueur 2012, Antonio Felix da Costa. Sans briller mais en étant solide tout le week-end, Pipo Derani montait sur le podium avec sa troisième position.

Quatrième, Alexander Sims devançait Jordan King, le meilleur débutant de cette édition 2013 du GP de Macao. Le Britannique était suivi de ses équipiers plus expérimentés chez Carlin, Jazeman Jaafar et Carlos Sainz. Parti du fond de grille, Tom Blomqvist terminait huitième devant Nicholas Latifi et Esteban Ocon, revenu dans le top dix en multipliant les dépassements après un premier tour désastreux. Le membre du Lotus F1 Junior Team s’offrait tout de même un deuxième top dix pour sa deuxième course avec une F3 de génération récente.

60e Grand Prix de Macao de Formule 3
Pos Pilote Equipe Voiture Temps
1 Alex Lynn Theodore Racing by Prema Dallara-Mercedes 15 tours
2 Antonio Félix da Costa Carlin Dallara-Volkswagen +1.173s
3 Pipo Derani Fortec Motorsports Dallara-Mercedes +6.795s
4 Alexander Sims ThreeBond with T-Sport Dallara-ThreeBond/Nissan +8.203s
5 Jordan King* Carlin Dallara-Volkswagen +9.573s
6 Jazeman Jaafar Carlin Dallara-Volkswagen +15.547s
7 Carlos Sainz Carlin Dallara-Volkswagen +16.976s
8 Tom Blomqvist Fortec Motorsports Dallara-Mercedes +26.160s
9 Nicholas Latifi* Carlin Dallara-Volkswagen +29.288s
10 Esteban Ocon* Prema Powerteam Dallara-Mercedes +30.914s
11 Yuhi Sekiguchi KFZ-Teile24 Mücke Motorsport Dallara-Mercedes +32.854s
12 Yuichi Nakayama Tom’s Dallara-Toyota +33.790s
13 William Buller Fortec Motorsports Dallara-Mercedes +34.265s
14 Harry Tincknell Carlin Dallara-Volkswagen +36.532s
15 Katsumasa Chiyo* B-Max Engineering Dallara Toyota +36.902s
16 Antonio Giovinazzi* Double R Racing Dallara-Mercedes +37.584s
17 Nelson Mason* Jo Zeller Racing Dallara-Mercedes +39.877s
18 Dennis van de Laar KFZ-Teile24 Mücke Motorsport Dallara-Mercedes +61.651s
19 Ed Jones* Fortec Motorsports Dallara-Mercedes +89.025s
20 Lucas Wolf URD Rennsport Dallara-Mercedes + 1 tour
21 Kevin Korjus Galaxy Double R Racing Dallara-Mercedes + 2 tours
22 Raffaele Marciello D88.com Prema Powerteam Dallara-Mercedes + 6 tours
23 Stefano Coletti EuroInternational Dallara-Mercedes + 8 tours
24 Sun Zheng* Galaxy Double R Racing Dallara-Mercedes + 9 tours
25 Felix Rosenqvist GR Asia with Mücke Dallara-Mercedes + 15 tours
26 John Bryant-Meisner* Fortec Motorsports Dallara-Mercedes + 15 tours
27 Sean Gelael* Double R Racing Dallara-Mercedes + 15 tours
28 Lucas Auer Theodore Racing by Prema Dallara-Mercedes + 15 tours

 

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox