Accueil / F3 / F3 : Antonio Felix da Costa recolonise Macao !
Antonio Felix da Costa Carlin Dallara Volkswagen F312 F3 Macau Grand Prix 2012
© CGPM

F3 : Antonio Felix da Costa recolonise Macao !

Antonio Felix da Costa a toujours eu un certain potentiel mais celui-ci était difficile à cerner. Auteur de coups d’éclats et de coups de mou, le Portugais coaché par Tiago Monteiro alternait le bon et le moyen. Mais ça, c’était avant.

Au cours de l’année 2012, le Red Bull Junior Team l’intègre en son sein. Une intégration qui a sublimé un Vettel mais en a détruit de nombreux autres. Comment da Costa allait-il se comporter ? La réponse était loin d’être facile. Toutefois, les résultats n’ont pas tardé à donner une bonne indication : Red Bull lui a donné des ailes.

Echouant dans le dernier meeting pour le titre en GP3 Series sur un problème mécanique rarissime, le même pilote s’imposait comme l’homme le plus rapide en Formule Renault 3.5 en fin de saison avec 4 victoires sur les 5 dernières courses. Las, ayant manqué le début de saison, le Portugais n’a pas pu se livrer à la course au titre mais se signale tout de même comme l’homme à la meilleure moyenne de points par course.

Une saison sans titre pour l’une des plus belles émancipations de l’année ? Pas si sûr. Antonio Felix da Costa décide de revenir à Macao pour une troisième année, après sa 6ème place en 2010 et sa lutte vers le podium brisée par un problème de boite de vitesse en 2011. Toutefois, pour participer au GP de F3 de Macao, il faut avoir couru en F3 la même saison. Pas de souci pour le Portugais, qui s’aligne en F3 Cup, un championnat britannique semi-amateur de Formule 3. Un meeting remporté avec des tours près de neuf secondes plus rapides que la concurrence, le billet d’avion était dans la poche.

Discret mais toujours présent dans les premières places lors des essais, Antonio Felix da Costa réalisait le meilleur temps sur sa Dallara-Volkswagen du team Carlin lors des qualifications 1. C’était sans compter sur un tour d’Alex Lynn en deuxième séance, le Britannique lui ravissant la pole provisoire pour ses débuts. La course qualificative sera toutefois une formalité pour le Portugais, prenant la tête avant même le célèbre virage de Lisbonne, véritable goulet d’étranglement pour le trafic urbain. Dix tours en tête plus tard, da Costa sécurisait la pole position pour le Grand Prix de Macao, 59ème du nom.

Inquiété après un envol moyen au départ par le Suédois Felix Rosenqvist, devenu éphémère leader, le pensionnaire de Red Bull s’est rapidement imposé à nouveau comme leader de la course. Le Suédois n’a plus pu s’approcher dangereusement de son rival, devant même gérer un court instant Alex Lynn dans ses rétroviseurs. Ne capitulant pas, Rosenqvist ne pouvait que constater l’impuissance de son travail face à la gestion du Portugais, menant à nouveau tous les tours de la course, quinze cette fois. Le Portugais ne sera pas inquiété par l’apparition de la voiture de sécurité au troisième tour, suite à l’accident de Lucas Wolf dans les pneus.

Le restart offre une nouvelle ouverture à Felix Rosenqvist mais Antonio Felix da Costa résiste et conserve la tête. La course continue son cours dans cet ordre et devient même assez ennuyeuse pour Macao, jusqu’aux deux derniers tours, où le champion de Japan F3 sort dans le dernier virage. Ne pouvant l’éviter, Lucas Auer, son poursuivant, le percute. Fin de course également pour le vice-champion d’ATS F3 Cup et neveu de Gerhard Berger. Dans le dernier tour, c’est au tour de Dennis van de Laar et Luis Sa Silva de se percuter.

La voiture de sécurité ne rentre néanmoins pas en piste, laissant Antonio Felix da Costa s’imposer sous drapeau vert devant Felix Rosenqvist. Derrière les deux hommes, Alex Lynn monte sur le podium et remporte le titre honorifique de meilleur débutant de l’année. Une bonne chose avant son passage de la British F3 à la F3 Euro Series. Pascal Wehrlein et Felipe Nasr complètent le Top 5 aidé par les sorties de Daniel Juncadella et Hannes van Asseldonk en début de course. En sortant, le vainqueur de l’édition 2011, Daniel Juncadella, ne réussira pas le doublé comme l’avait fait Edoardo Mortara en 2009 et 2010. Les suspicions sur la conformité de son essence ce week-end deviennent alors accessoires. Pipo Derani, Carlos Sainz, Raffaele Marciello, Harry Tincknell et Will Buller forment le restant du Top 10, après des fortunes diverses pour chacun d’eux, entre départs moyens et batailles dans le peloton.

Rejoignant les Riccardo Patrese, Ayrton Senna, Michale Schumacher, David Coulthard et autres Takuma Sato au palmarès du Grand Prix de Macao de Formule 3, Antonio Felix da Costa devient également le premier pilote de la filière Red Bull à s’imposer sur les terres chinoises. C’est aussi la première victoire d’un Portugais au Grand Prix de Macao depuis la première édition, disputée en 1954. Il s’agissait alors d’Eduardo de Carvalho, sur sa Triumph TR2. Seul couac à la célébration, l’erreur des officiels, incapables de retrouver à temps l’hymne portugais pour la cérémonie du podium. Comble suprême, ils se trompent même d’hymne, alors que la colonie a été restituée par le Portugal à la Chine il y a moins de 13 ans !

Son frère ne se démontera pas au pied du podium en scandant l’hymne lusitanien, réussissant le pari de faire chanter une partie de la foule, ainsi que celui de faire pleurer un court instant son fraternel champion. Des larmes qui en appelleront probablement d’autres dans les futures saisons. Daniel Ricciardo et Jean-Eric Vergne doivent être inquiets de voir le Portugais se rapprocher à grande vitesse d’un baquet en F1.

Formule 3 2013 – Grand Prix de Macao – Classement
Pos Pilote Equipe/Monoplace Tours Ecart
1 Antonio Felix da Costa Carlin Dallara-VW 15
2 Felix Rosenqvist Mucke Dallara-Mercedes 15 +1.573s
3 Alex Lynn Fortec Dallara-Mercedes 15 +2.486s
4 Pascal Wehrlein Mucke Dallara-Mercedes 15 +3.471s
5 Felipe Nasr Carlin Dallara-VW 15 +9.127s
6 Pipo Derani Fortec Dallara-Mercedes 15 +11.043s
7 Carlos Sainz Jr Carlin Dallara-VW 15 +11.417s
8 Raffaele Marciello Prema Dallara-Mercedes 15 +14.376s
9 Harry Tincknell Fortec Dallara-Mercedes 15 +16.944s
10 Will Buller Carlin Dallara-VW 15 +21.650s
11 Jimmy Eriksson Double R Dallara-Mercedes 15 +22.955s
12 Daniel Abt Carlin Dallara-VW 15 +24.025s
13 Kevin Korjus Double R Dallara-Mercedes 15 +24.632s
14 Hideki Yamauchi B-Max Dallara-Toyota 15 +26.502s
15 Alexander Sims T-Sport Dallara-Nissan 15 +26.757s
16 Jazeman Jaafar TOM’S Dallara-Toyota 15 +27.834s
17 Tom Blomqvist Euro International Dallara-VW 15 +28.565s
18 Mitchell Gilbert Mucke Dallara-Mercedes 15 +31.899s
19 Sven Muller Prema Dallara-Mercedes 15 +32.744s
20 Felix Serralles Fortec Dallara-Mercedes 15 +33.276s
21 Yuichi Nakayama TOM’S Dallara-Toyota 15 +47.525s
22 Andrea Roda Jo Zeller Dallara-Mercedes 15 +59.222s
23 Luis Sa Silva Angola Dallara-Mercedes 14 + 1 tour
24 Dennis van de Laar Van Amersfoort Dallara-VW 14 + 1 tour
25 Ryo Hirakawa RSS Dallara-Toyota 12 + 3 tours
26 Lucas Auer Van Amersfoort Dallara-VW 12 + 3 tours
NC Jack Harvey Carlin Dallara-VW 12 + 3 tours
NC Daniel Juncadella Prema Dallara-Mercedes 2 + 13 tours
NC Hannes van Asseldonk Prema Dallara-Mercedes 1 + 14 tours
NC Lucas Wolf URD Dallara-Mercedes

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

3 plusieurs commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox