Accueil / F3 / F3 Brazil Open – Felipe Guimarães remporte l’édition 2013

F3 Brazil Open – Felipe Guimarães remporte l’édition 2013

Felipe Guimarães F3 Brazil Open 2013 Interlagos
Après le succès de William Buller en 2010 et ceux de Lucas Foresti, double-tenant du titre, la lutte pour la succession au palmarès du F3 Brazil Open était ouverte lors de ce 4ème opus.

Malgré son format concentré de quatre courses en un week-end, l’Open a atteint un bas historique dans son nombre de participants puisque seuls six pilotes ont finalement répondu à l’appel, Higor Hoffmann et Lucas de la Vega ne faisant finalement pas le déplacement.

Une situation assez triste, à l’image de la F3 Sud-Américaine la saison passée. Et dire qu’en 2010, Autosport voyait le rendez-vous d’Interlagos devenir un nouveau classique de la F3, à l’image de Macao.

Qualifications

Les 35 minutes de qualifications ont tourné à l’avantage de Felipe Guimarães, dont l’expérience le place en tant que grand favori de la compétition. Le Brésilien de 21 ans a établi un tour d’Interlagos en 1m34.133s le plaçant plus de huit dixièmes devant le Vénézuélien Roberto La Rocca, lui aussi sur une Dallara F309 Berta.

En troisième position, on retrouve Eduardo Banzoli, premier en Classe B, celle réservée aux Dallara F301. A plus d’une seconde du poleman, il devance de près de trois dixièmes Raphael Raucci et de six Dmitry Suranovich. En dernière position et à plus de trois secondes, Gustavo Lima ne brille guère pour sa première expérience en F3.

Course 1

Depuis la pole position, Felipe Guimarães n’a laissé aucune chance à ses adversaires en s’imposant dans la première course du week-end. Après s’être illustré en fin de saison de F3 SudAm, Guimarães a continué son retour gagnant dans la discipline.

Peu perturbé par les éléments, dont une forte averse, Felipe Guimarães n’a pas tremblé au départ et n’a pas cédé une once de domination. Victime d’une monoplace légèrement récalcitrante à la fin des 16 tours de course, le Brésilien a baissé le rythme pour ne pas commettre d’erreur. Il s’est finalement imposé avec près de 4 secondes d’avance sur Roberto La Rocca, qui a pris le meilleur tour en course, et une minute d’avance sur Dmitry Suranovich.

Dans la Classe B, Gustavo Lima prend la tête avec sa 4ème place. Après s’être frotté à lui au départ, il devance Eduardo Banzoli de deux tours tandis que Raphael Raucci a abandonné au 6ème tour, le plaçant dans une situation difficile pour la grille de la Pré-finale, la course 3.

Course 2

Auteur d’un sans-faute jusqu’ici, Felipe Guimarães sera arrêté dans la deuxième course par des problèmes électriques à cinq tours du but. Le Vénézuélien Roberto La Rocca a su en profiter pour s’imposer.

Malgré sa place de poleman, Felipe Guimarães a connu les débuts de ses problèmes électriques dès le départ, obligeant le pilote Hitech Racing de s’élancer depuis la 6ème place. Guimarães remonte assez rapidement, allant même jusqu’à occuper la tête de la course et de profiter d’une avance confortable jusqu’à ce fameux 14ème tour où il dut s’arrêter.

C’est alors que son coéquipier La Rocca hérite de la tête de la course qu’il conserve jusqu’au 19ème et dernier tour. Le Vénézuélien, champion du F2000 Championship, franchit la ligne avec 33 secondes d’avances sur Raphael Raucci. Troisième sur le podium, Gustavo Lima est le premier Classe B, étant parvenu à devancer de huit secondes Dmitry Suranovich sur sa Dallara plus récente. Eduardo Banzoli a pour sa part abandonné au 9ème tour.

Pré-finale

Basée sur les résultats des deux premières courses, la grille de la pré-finale voit donc Roberto La Rocca s’élancer de la pole position devant Felipe Guimarães. Si les deux vainqueurs se partagent la première ligne, Dmitry Suranovich et Gustavo Lima occupent la deuxième grâce à leurs courses sans abandon, ce qui n’est pas le cas de Raphael Raucci et d’Eduardo Banzoli, qui s’élancent de la troisième et dernière ligne.

Et une fois de plus, le grand favori Felipe Guimarães connait des problèmes au départ. Son moteur rendant l’âme dès le virage de Laranjinha, Guimarães alors en tête doit abandonner au bénéfice de Roberto La Rocca qui en profite pour signer sa deuxième victoire du week-end avec une avance de trente secondes.

La bataille s’est alors concentrée sur le maigre peloton. Si Dmitry Suranovich profite un certain nombre de tours de sa 2ème place, le Russe voit rapidement les pilotes de la Classe B dans ses rétroviseurs. Il les contient jusqu’au 9ème tour lorsque Gustavo Lima et Eduardo Banzoli le passent. Au 13ème tour, Dmitry Suranovich craque et se sort. Il passe par les stands et Raphael Raucci hérite de sa 4ème place.

Si le Russe peut reprendre la piste et terminer à deux tours, le dernier dépassement a lieu au 15ème tour lorsque Banzoli prend le dessus sur Lima. Les positions ne bougeront plus lors des quatre derniers tours, Roberto La Rocca ne commettant aucune erreur en piste et s’offrant la pole pour la Finale.

Le pilote Hitech Racing s’élancera devant deux anciennes Dallara F301, celles d’Eduardo Banzoli et de Gustavo Lima. Raphael Raucci sera présent sur la deuxième ligne tandis que Dmitry Suranovich occupera la cinquième position juste devant le favori du week-end, Felipe Guimarães, qui devra remonter le petit contingent de pilotes devant lui pour s’imposer.

Finale

Le destin ne sera pas à un coup de pouce près à Interlagos. Victime d’un problème moteur au départ, Roberto La Rocca va passer cinq tours dans les stands avant de démarrer,  à la grande joie de Felipe Guimarães déjà passé en tête à la fin du 1er tour et s’échappant au rythme insolent de 4 secondes au tour devant Dmitry Suranovich et Raphael Raucci. Lorsque ce dernier tente de prendre la 2ème place, il prend le dessus sur le Russe mais est rapidement stoppé.

Auteur du meilleur tour en course, en 1m34.557s au 13ème tour, Felipe Guimarães n’a connu aucun problème durant la finale, et c’était le plus important sur le week-end. Le Brésilien s’impose avec plus d’une minute d’avance sur Dmitry Suranovich et un tour d’avance sur Eduardo Banzoli, 3ème au scratch et vainqueur de la Classe B. Une victoire dont il était assuré dès le 3ème tour avec l’abandon de Gustavo Lima.

F3 Brazil Open 2013 – Finale
1. Felipe Guimarães – Dallara F309 – 19 tours en 31m16.716s
2. Dmitry Suranovich – Dallara F309 – +1m15.536s
3. Eduardo Banzoli – Dallara F301 – + 1 tour
4. Roberto La Rocca – Dallara F309 – + 5 tours
5. Raphael Raucci – Dallara F309 – + 6 tours
6. Gustavo Lima    – Dallara F301 – + 16 tours

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox