Accueil / F3 / F3 Europe – Auer, Ocon et Verstappen vainqueurs à Hockenheim
Esteban Ocon 2014 F3 Europe Hockenheim
© FIA F3 / Suer

F3 Europe – Auer, Ocon et Verstappen vainqueurs à Hockenheim

A l’abord du deuxième meeting de la saison 2014 de FIA European F3, Esteban Ocon arrivait en tête à Hockenheim avec trois points d’avance sur Tom Blomqvist et huit sur Antonio Fuoco. Les adversaires directs du Normand allaient-ils prendre leur revanche lors de ces trois nouvelles courses ?

Essais

C’était un autre Antonio, Giovinazzi, qui prenait le meilleur lors de la première séance en 1m34.019s. Une fois encore, les écarts étaient très faibles puisque Esteban Ocon se hissait à 45 millièmes de la Carlin. Le Français était intercalé entre deux Carlin puisque Tom Blomqvist avait pris le troisième temps à un dixième de son coéquipier. Felix Rosenqvist signait le quatrième temps devant Antonio Fuoco, John Bryant-Meisner et Lucas Auer. Mitchell Gilbert, Felipe Guimarães et Jordan King complétaient le top dix.

Si les temps s’amélioraient lors de la deuxième séance, le leader restait Antonio Giovinazzi. L’Italien bouclait son meilleur tour en 1m33.135s en amont de la première séance de qualifications. Les écarts étaient plus nets puisque Lucas Auer et Max Verstappen, ses poursuivants directs, étaient tous deux relégués à deux dixièmes. Au fond du top cinq, on retrouvait Esteban Ocon et Tom Blomqvist en embuscade. Felix Rosenqvist se classait sixième devant Antonio Fuoco, Nicholas Latifi, Jordan King et Ed Jones.

Qualifications 1

Antonio Giovinazzi semblait bien parti pour signer la pole position. Or, dans les derniers instants, Lucas Auer se hissait au meilleur emplacement de la feuille des temps, le premier en 1m32.387s. Le pilote Mücke devançait Antonio Giovinazzi, Ed Jones et Max Verstappen.

Cette première séance n’était pas évidente pour les pilotes, car vingt-deux pilotes se classaient dans la même seconde. Lucas Auer avait longuement évolué au deuxième rang avant de détrôner le pilote Carlin. Au-delà des deux premières lignes, Esteban Ocon se contentait d’une cinquième place idéale pour l’observation et l’attaque soudaine en course. Tom Blomqvist, Nicholas Latifi, Felix Rosenqvist, John Bryant-Meisner et Jordan King complétaient le groupe des dix premiers. Antonio Fuoco concluait cette séance à une dix-huitième place inattendue.

Course 1

Fort de sa pole position, Lucas Auer menait avec détermination la première course du week-end pour aller s’imposer avec plus de sept secondes d’avance sur Ed Jones et Jordan King, qui complétaient le podium. Cette avance aurait pu être plus importante encore si une voiture de sécurité n’avait pas dû intervenir en début d’épreuve.

Max Verstappen, auteur d’un mauvais départ, avait harponné Nicholas Latifi par la suite. Le double abandon était inévitable pour les deux pilotes. Ils n’étaient pas les seuls fauteurs de trouble puisque Michele Beretta et Gustavo Menezes étaient aussi entrés en contact, une manœuvre qui impliquait également Alexander Toril Boquoi.

A la reprise des hostilités, Felix Rosenqvist se faisait dépasser par Tom Blomqvist, qui se préparait à terminer quatrième devant le Suédois. Mitchell Gilbert terminait la course au sixième rang devant Jake Dennis, qui récoltait ses premiers points en F3. Dennis van de Laar et Felix Serralles avaient concédé tour à tour leurs positions au Britannique. Les ennuis n’épargnaient pas le Néerlandais, qui tombait ensuite au dixième rang derrière Spike Goddard.

Au terme d’une course calme, les Prema Powerteam chutaient dans le classement sur un problème de pression d’essence, qui handicapait surtout Esteban Ocon, bien placé au troisième rang et qui sauvait la neuvième position. Lucas Auer s’imposait après les 22 tours de course, sept secondes devant Ed Jones. Jordan King prenait le troisième temps devant Tom Blomqvist, Felix Rosenqvist, Mitchell Gilbert et Jake Dennis. Felix Serralles se classait huitième devant Esteban Ocon et Spike Goddard.

Qualifications 2/3

Le poleman des deux séances de qualifications du samedi allait rapidement déchanter. Tom Blomqvist était certes le plus rapide en 1m31.655s, mais un changement de moteur le faisait reculer de dix places sur la grille pour les courses restantes et la suivante, la première du meeting de Pau. Un tel changement impacte en effet trois courses a posteriori de l’incident.

De fait, Max Verstappen héritait des deux pole positions devant Esteban Ocon pour ces deux courses. Quatrième des deux classements produits par ces qualifications, Antonio Giovinazzi se classait troisième de la grille de départ des deux dernières courses du week-end. Ed Jones suivait pour la deuxième course avant d’être détrôné par Felix Rosenqvist. Venaient ensuite, au jeu des meilleurs temps, Antonio Fuoco, Felix Rosenqvist, Lucas Auer, Felix Serralles et Nicholas Latifi. Cette de trio restait la même au jeu des seconds meilleurs temps devant Dennis van de Laar et Jake Dennis.

Course 2

La place de Max Verstappen était vacante sur la grille de départ, le Néerlandais ne pouvant plus passer de vitesses dans le tour de mise en grille. Esteban Ocon prenait la tête de la course au départ. Au terme du premier tour, Esteban Ocon menait la danse devant Antonio Giovinazzi, Ed Jones, Felix Serralles et Nicholas Latifi. Les ennuis n’épargnaient pas Spike Goddard et Sean Gelael, le premier harponnant le second.

Le pilote Prema Powerteam Antonio Fuoco revenait ensuite aux stands. S’il revenait finalement en piste, une rupture de suspension venait définitivement mettre fin à son épreuve. Autre pilote en difficulté dans les premiers tours, Alexander Toril Boquoi partait en tête-à-queue suite à une poussette de Jules Szymkowiak, et regagnait le peloton en dernière position.

Plusieurs luttes dans le peloton s’installaient rapidement. Tom Blomqvist prenait par exemple la huitième place au détriment de Jake Dennis. En tête, Esteban Ocon tentait petit à petit de s’échapper d’Antonio Giovinazzi. Ed Jones, troisième, était déjà relégué à quatre secondes après sept tours de course sur les 22 prévus. Autre dépassement notable, celui de Lucas Auer qui chipait la cinquième place à Nicholas Latifi. La direction de course était pendant ce temps occupée à avertir les pilotes pour avoir dépassé les limites de la piste. Les pénalités étaient l’étape suivante pour ces derniers, s’ils récidivaient après l’avertissement. Ricky Agostini, Michele Beretta et Hector Hurst ne tiraient pas les leçons de ces avertissements et écopaient tous d’une pénalité. A l’inverse, Tom Blomqvist continuait de grimper la hiérarchie en prenant la sixième place à Nicholas Latifi, qui continuait de céder du terrain.

A la mi-course, le trio de tête était inchangé devant Lucas Auer, Felix Serralles et Tom Blomqvist. Plus loin, Jake Dennis était sorti du top dix et se retrouvait sous la pression d’un groupe mené par Gustavo Menezes. Nicholas Latifi continuait de perdre pied, Felix Serralles en profitant pour se hisser au sixième rang. La manoeuvre n’était pas terminée, les pilotes se touchant avant le dépassement de Nicholas Latifi. Felix Serralles et Felix Rosenqvist le suivaient désormais alors que Michele Beretta était échoué dans le bac à graviers. La voiture de sécurité entrait en piste au dix-huitième tour suite à cet incident.

Cette neutralisation ne durait que deux tours, Esteban Ocon relançant habilement la meute. Ed Jones était sous la menace de Lucas Auer pour la dernière marche du podium. Les pilotes évoluaient roues dans roues pendant plusieurs virages mais Ed Jones conservait son podium provisoire. Felix Rosenqvist avait au contraire trouvé l’ouverture sur son homonymen Felix Serralles pour le gain de la septième place. Esteban Ocon s’imposait devant Antonio Giovinazzi et Ed Jones, qui sauvait son podium. Lucas Auer se contentait de la quatrième place devant Tom Blomqvist et Nicholas Latifi, qui s’était bien repris en fin d’épreuve. Felix Rosenqvist, Felix Serralles, Jordan King et Jake Dennis complétaient le top dix. Quelques pénalités d’après-course impactaient des pilotes hors du top dix, qui restait inchangé sur tapis vert.

Course 3

Max Verstappen pouvait cette fois-ci s’élancer, comme prévu, de la pole position. Il ne ratait pas l’occasion de décrocher sa première victoire. Pour mettre toutes les chances de son côté, le Néerlandais infligeait un écart d’une seconde et demie sur Esteban Ocon, son poursuivant direct, au terme du premier tour de course.

La voiture de sécurité était toutefois appelée à la rescousse en début de course, ce qui ruinait à néant cet effort initial. Esteban Ocon, à cheval entre la conquête de la tête et le maintien au second rang devant Antonio Fuoco, avait ces deux situations à gérer de front et s’assurait finalement la deuxième place devant l’Italien, qui se rattrapait après un week-end difficile.

Felix Rosenqvist avait aussi mis la pression à Esteban Ocon, mais sa course se soldait rapidement par un abandon. Lucas Auer s’en sortait mieux avec la quatrième place finale, atteinte en fin de course grâce à un dépassement sur Antonio Giovinazzi. Jake Dennis se classait sixième devant son coéquipier Jordan King, qui avait bien tiré parti de la reprise des hostilités. A ce stade, il reprenait en effet quatre places en un seul tour après l’effacement de la voiture de sécurité.

Le fond du top dix était loin d’être figé entre incidents et pénalités. Mitchell Gilbert, à l’instar d’Ed Jones, avait écopé d’une pénalité de passage par les stands pour dépassement des limites de la piste. Sean Gelael héritait de la huitième place, mais il devait passer par les stands pour fixer son aileron avant. Au final, Roy Nissany, Gustavo Menezes et Riccardo Agostini se retrouvaient au fond du top dix.

Bilan

Esteban Ocon prend le large au classement, même si ce meeting a permis à trois vainqueurs différents de s’illustrer et leur a aussi fait vivre d’autres courses plus délicates. Ce championnat reste donc ouvert, comme en témoigne l’égalité de points entre les deux poursuivants du Français, Antonio Fuoco et Tom Blomqvist.

Lucas Auer et Max Verstappen restent en embuscade avant le prochain rendez-vous du championnat, prévu à Pau le week-end du 11 mai.

F3 Europe – Classement général – Meeting 2/11
Pos Pilote Points
1 Esteban Ocon 103
2 Antonio Fuoco 67
3 Tom Blomqvist 67
4 Lucas Auer 63
5 Max Verstappen 53
6 Jordan King 48
7 Nicholas Latifi 46
8 Ed Jones 43
9 Antonio Giovinazzi 42
10 Felix Rosenqvist 24
11 Jake Dennis 15
12 Félix Serrallés 15
13 Mitch Gilbert 8
14 Roy Nissany 4
15 Dennis van de Laar 2
16 Gustavo Menezes 2
17 Felipe Guimarães 1
18 John Bryant-Meisner 1
19 Richard Goddard 1
20 Riccardo Agostini 1
21 Sandro Zeller 0
22 Hector Hurst 0
23 Sean Gelael 0
24 Alexander Toril 0
25 Jules Szymkowiak 0
26 Michele Beretta 0
27 Tatiana Calderón 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox