Accueil / F3 / F3 Europe – Doublé de Marciello à Monza, Wehrlein s’éclipse

F3 Europe – Doublé de Marciello à Monza, Wehrlein s’éclipse

FIA Formula 3 European Championship, round 1, race 2, Monza (I)

Ce week-end du 24 mars, la piste de Monza est occupée par de nombreuses disciplines : outre le WTCC, les courses support comprennent l’Auto GP et la FIA F3 Europe. Le premier meeting de la saison 2013 a débuté sur des chapeaux de roues, avec en vedettes le plus jeune pilote à intégrer le championnat de DTM, l’Allemand Pascal Wehrlein, qui ne participera finalement qu’à ce premier meeting, et Raffaele Marciello, qui conserve le titre droit dans le viseur.

Qualifications – Wehrlein et Marciello se partagent les gains

Ils étaient 30 à pouvoir se distinguer lors des deux séances qualificatives du vendredi, qui déterminent la grille des trois courses. Pour rappel, les positions sur la grille sont déterminées comme suit :

Course 1 Meilleurs temps de la 1e séance
Course 2 2e meilleurs temps de la 1e séance
Course 3 Meilleurs temps de la 2e séance

Si Pascal Wehrlein remportait la pole de la course 1 grâce à un tour bouclé en 1m45.245s, les changements de position ont été nombreux, si bien que le pilote Mücke l’a décrochée à la dernière seconde. Le deuxième homme, Lucas Auer, n’était qu’à quelques millièmes de l’Allemand en 1m45.274s et six millièmes devant Rafaelle Marciello qui complétait le top 3. Les pilotes qui suivent se détachent de quelques dixièmes.

La course 2 verra Pascal Wehrlein partir en pole à nouveau. Sa régularité paie, grâce à un deuxième meilleur temps signé en 1m45.307s par le pilote de 18 ans. Raffaele Marciello était plus distancé cette fois-ci, concédant plus de deux dixièmes à son adversaire, mais a battu Lucas Auer dans ce scénario. Viennent ensuite Auer et Blomqvist qui ont signé le même temps au tour, puis Alex Lynn qui complète le top 5.

Raffaele Marciello est finalement monté en puissance, puisqu’il a décroché la pole de la 3e course lors de la deuxième partie des qualifications. Les temps ont également tombé, Marciello bouclant son tour en 1m44.781s, près de deux dixièmes devant Pascal Wehrlein, un adversaire très coriace tout au long du week-end, malgré une fièvre récente qui l’affaiblit selon ses dires.

Course 1 – Marciello remet les pendules à l’heure

La course de 19 tours s’est jouée dès le départ, où Raffaele Marciello a pris l’ascendant sur le poleman Wehrlein. Le reste de la meute n’a plus jamais embêté le pilote Prema Powerteam, qui s’est imposé à domicile.

Wehrlein s’est également fait déborder à mi-course par le coéquipier de Marciello, Lucas Auer. Celui-ci terminera à 2 secondes de l’homme de tête. En quatrième place, William Buller a su sortir sa Threebond de ses gonds : parti 12e, il termine finalement près de deux secondes devant le 5e homme Harry Tincknell, parti à cette position.

Le quatrième homme sur la grille, Tom Blomqvist, a donc chuté au classement et plus précisément au 13e rang final entre Sven Muller et Sean Gelael. Tout s’est assombri lorsque le Britannique a fait perdre le contrôle à Felix Rosenqvist, ce qui lui a fait écoper d’un drive-through. Derrière viennent Felix Serralles et Jordan King, qui se sont chamaillés tout au long de la course en faveur du pilote Fortec. Alex Lynn, Dennis van de Laar et Eddie Cheever complètent le top 10 de cette première course.

Course 2 – Wehrlein réplique sous la pluie

C’est sous le régime de la voiture de sécurité que la deuxième course de dimanche matin a débuté. Au quatrième tour, la course reprenait ses droits et Pascal Wehrlein, parti en pole, a commis une erreur à Lesmo en sortant de piste. La réaction de Raffaele Marciello a été immédiate : il a débordé son adversaire pour prendre la tête.

Mais le futur pilote DTM n’avait pas dit son dernier mot. Il s’est lancé à la reconquête du leadership immédiatement après sa bévue : tours rapides, puis utilisation de l’aspiration jusqu’au dépassement à Ascari au 11e tour sur les 14 (sur 19 prévus mais réajustés en raison de la pluie) et enfin la victoire. Pour les autres, la course n’a pas été un long fleuve tranquille, beaucoup de péripéties se déroulant tout au long de la course, dont plusieurs sorties de piste.

L’incident le plus spectaculaire de la course s’est produit au 12e tour : Mans Grenagen, alors 9e, a heurté Jordan King par l’arrière pour retomber sur la monoplace de Will Buller. Résultat : beaucoup de dégâts matériel mais tous les pilotes indemnes. La voiture de sécurité est ensuite entrée en piste, sonnant le glas de la fin des hostilités.

Tom Blomqvist, Felix Rosenqvist, Harry Tincknell, Alex Lynn, Felix Serralles et Josh Hill complétaient le top 8. Lucas Auer, parti en 3e position, a perdu le contrôle sous le régime de la voiture de sécurité et a été contraint à l’abandon sur suspension endommagée. Michela Cerruti et Mitchell Gilbert complétaient quant à eux le banc des abandons. Pipo Derani a été rétrogradé au 19e rang suite au non-respect du drapeau noir et orange, qui signale un problème sur la monoplace susceptible d’être dangereux pour sommer le pilote de passer par les stands. Sven Müller prend sa 9e position, devant Dennis van de Laar qui clôt le groupe des 10 premiers.

Course 3 – Marciello remporte une deuxième course écourtée

Pour la première fois du week-end, Marciello partait de la pole. Comme lors de la deuxième course, la voiture de sécurité entre en scène pour le début de la course. Au 3e tour, le cœur de la course débute véritablement. Sandro Zeller est déjà aux stands, hors de sa monoplace, la course à peine commencée, quand d’autres sortent large à la Parabolique sans y rester coincés.

En tête, Marciello construit ensuite son écart par rapport à Wehrlein, les deux hommes détachant complètement le reste des pilotes. A la première chicane, les deux Mücke Motorsport de Roy Nissany et Mitchell Gilbert ont encerclé Sven Müller en milieu de peloton, l’une d’entre elles le heurtant. Après la manœuvre, Nissany est contraint à l’abandon.

Dennis van de Laar est contraint à entrer aux stands, un moindre sort par rapport à Sven Müller et Nicholas Latifi sont aussi entrés en contact, Wolf a perdu son aileron dans la bataille et reçoit le drapeau noir et orange qui gagne en notoriété en F3 Europe, Latifi doit poser pied à terre. Ces incidents en cascade entraînent la sortie de la voiture de sécurité à mi-course. Auer rentrera aux stands, alors que dans le même temps Gilbert et André Rudersdorf abandonnent en groupe. A 8:55 minutes de la fin du chronomètre, le drapeau rouge est agité, la fin de course est déclarée et la moitié des points sont attribués. Derrière le podium composé de Marciello, Wehrlein et Lynn, Lucas Auer et Pipo Derani complètent le top 4. Vient ensuite un duo britannique composé d’Harry Tincknell et de Will Buller, devant Cheever, King et Blomqvist.

Si la dernière course a fait un soufflé, Raffaele Marciello est certainement heureux de s’imposer dans sa gestion du championnat. Pascal Wehrlein s’en va en DTM avec la satisfaction d’un week-end rondement mené. La prochaine étape se déroulera à Silverstone le week-end du 14 avril. La pluie pourrait à nouveau s’inviter…

FIA European F3 Championship 2013 – Classement pilotes – Meeting 1/10
Pos Driver Points
1 Raffaele Marciello 55,5
2 Pascal Wehrlein 49
3 Harry Tincknell 24
4 Lucas Auer 24
5 Alex Lynn 19,5
6 Tom Blomqvist 15,5
7 William Buller 15
8 Felix Serrallés 14
9 Felix Rosenqvist 12
10 Jordan King 7
11 Pipo Derani 5
12 Josh Hill 4
13 Dennis van de Laar 3
14 Eddie Cheever 3
15 Sven Müller 2
16 Jann Mardenborough 0
17 Antonio Giovinazzi 0
18 Sean Gelael 0
19 André Rudersdorf 0
20 Nicholas Latifi 0
21 Spike Goddard 0
22 Gary Thompson 0
23 Dmitry Suranovich 0
24 Roy Nissany 0
25 Sandro Zeller 0
26 Lucas Wolf 0
27 Tatiana Calderon 0
28 Michela Cerruti 0
29 Mitchell Gilbert 0
NC Mans Grenhagen

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox