Accueil / F3 / F3 Europe – Oreca et Renault de retour, une réalité en 2014
F1 - SPAIN GRAND PRIX 2012
© Renault Sport Media

F3 Europe – Oreca et Renault de retour, une réalité en 2014

Les rumeurs disaient vrai : Oreca et Renault vont intégrer le championnat européen de F3 en 2014 pour fournir leurs moteurs à plusieurs équipes.

Les deux entités vont s’allier pour produire le moteur, un quatre cylindres atmosphérique à injection directe d’environ 280 chevaux et deux litres de cylindrée déjà en développement du côté de l’usine d’Hugues de Chaunac à Magny-Cours. Outre l’aspect technique, cette présence offre une présence supplémentaire à Renault. De nombreux pilotes ont en effet pointé la difficulté de passer de la Formule Renault 2.0 à la 3.5, difficulté contournée avec le palier supplémentaire de la F3. Jusqu’à peu, il s’agissait d’ailleurs de la solution retenue par le Red Bull Junior Team puisque ces dernières années, Jaime Alguersuari, Jean-Eric Vergne, Daniel Ricciardo et Carlos Sainz sont passés par la British F3 entre leur campagne en Eurocup Formula Renault 2.0 et celle en Formula Renault 3.5 Series.

Malgré quelques années difficiles avant la reprise en main du championnat européen par la FIA, la Formule 3 reste prisée des pilotes grâce au bagage technique qu’elle permet de développer face à des formules monotypes ou les accordéons de réglages sont limités. Reste à savoir si les succès d’antan permettront d’écrire une nouvelle page de l’histoire de Renault et Oreca en formules de promotion, à l’image du titre européen 1979 d’Alain Prost au volant d’une Martini-Renault gérée par… Oreca.

Les passerelles entre les World Series by Renault et la Formule 3 permises grâce à Renault Sport Technologies pourrait également permettre au Losange de retenir certains espoirs à passer en GP2 Series après la FIA F3 Europe. Volkswagen et Mercedes, présents à travers d’autres associations, subventionnent également des pilotes avant de les faire passer éventuellement en DTM. Les liens entre HWA, Mercedes et Mücke, avaient ainsi permis à Pascal Wehrlein de débuter en DTM cette saison. Le but de Renault restera toutefois lié aux monoplaces, avec la F1 en ligne de mire.

Les équipes – deux minimum – motorisées par Oreca n’ont pas encore été toutes dévoilées mais il devrait s’agir de deux structures au passé riche en F3 Euro Series. Leur retour permettra-t-il de mettre un terme à la domination Prema-Mercedes sur l’Europe ?

Pour répondre à cette question, l’une des deux armes dont disposera Oreca et Renault sera Signature. Ce grand nom de la F3 effectuera son retour après deux années d’absence. Vainqueur à trois reprises du Grand Prix de Macao, la structure comptera bien s’imposer à nouveau sous peu.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox