Accueil / F3 / F3 Europe – Rosenqvist au contact de Marciello à Zandvoort
FIA Formula 3 European Championship, round 8, race 3, Zandvoort (NL)
© FIA F3 / Suer

F3 Europe – Rosenqvist au contact de Marciello à Zandvoort

En arrivant à Zandvoort, Raffaele Marciello était toujours largement en tête grâce à son triplé du Nürburgring en août dernier. La donne allait-elle changer aux Pays-Bas, à trois meetings de la fin de saison de FIA European F3 Championship ?

Essais

Si Felix Rosenqvist se révélait le plus rapide lors de la première séance d’essais, Daniil Kvyat haussait le niveau et signait le meilleur temps absolu du vendredi après-midi en 1m31.006s.

Lors de la deuxième séance d’essais, Jordan King et sa Carlin échouaient à deux dixièmes devant Felix Rosenqvist, Harry Tincknell et Tom Blomqvist. Daniil Kvyat était aussi prompt à s’exprimer dès la première séance puisqu’il terminait deuxième à un dixième.

Alexander Sims prenait la troisième place devant Lucas Auer et Raffaele Marciello. Le leader du championnat se classait onzième de la deuxième séance sans améliorer sa performance précédente.

Qualifications

Les deux séances de qualifications distinguaient deux polemen pour trois courses. La première séance permettait à Daniil Kvyat de décrocher la pole position de la première course en 1m30.653s. L’écart avec son poursuivant direct, Alex Lynn, s’élevait à quatre dixièmes au jeu des meilleurs tours.

Felix Rosenqvist prenait le troisième temps devant Jordan King et le leader du championnat Raffaele Marciello. Derrière, Harry Tincknell et la Prema Powerteam de Lucas Auer étaient crédités du même temps en 1m31.312s. Pipo Derani, Tom Blomqvist et Sven Müller complétaient le groupe des dix premiers.

Dans cette même séance, les deuxième meilleurs tours déterminaient la grille de la deuxième course. C’est là que Felix Rosenqvist décochait sa première pole position du week-end. Daniil Kvyat et sa Carlin échouaient à un dixième.

Alex Lynn connaissait le même sort. Le pilote Prema Powerteam partageait la deuxième ligne avec la Carlin de Jordan King. Son coéquipier Harry Tincknell prenait le cinquième rang devant Pipo Derani et Raffaele Marciello, septième classé. Sven Müller prenait le huitième rang devant Tom Blomqvist et Mitchell Gilbert.

Lors de la deuxième séance de qualifications, Felix Rosenqvist signait le meilleur temps absolu en 1m30.242s. Daniil Kvyat échouait à quelques millièmes seulement de son meilleur temps l’amenant en pole de la première course, ce qui le classait en première ligne de la troisième course.

Jordan King et Alex Lynn se partageaient la dernière deuxième ligne du week-end devant Raffaele Marciello, Harry Tincknell et Pipo Derani. Le top dix était complété par l’EuroInternational de Tom Blomqvist, suivi de Sven Müller et Mitchell Gilbert.

Course 1

Au départ, Daniil Kvyat prenait l’avantage lors d’une course délicate, où les neutralisations mettaient en difficulté le leader. Sur le papier seulement, car à chaque reprise, le Russe reprenait sa course comme si de rien n’était.

Lucas Wolf provoquait la sortie de la première voiture de sécurité. Celui-ci avait, dès le tour de formation, dû poser pied à terre. Au septième tour, Felix Serralles connaissait un accident.

Si Daniil Kvyat n’était pas distrait par les reprises, ce n’était pas le cas d’Alex Lynn. Celui-ci se faisait déborder par Felix Rosenqvist, qui remportait les 25 points de la victoire malgré le succès de Daniil Kvyat, classé en pilote invité et ainsi non éligible aux points. Une récompense appréciable, tant les pneus usés au départ l’empêchaient de revenir sur le leader de la course. Un problème qui se transformait en solution, sur le papier toujours, lors des courses où il partait de la pole : des pneus neufs l’attendaient pour ce faire !

La victoire intervenait alors que Daniil Kvyat signait sa cinquième pole de la saison mais n’était jamais parvenu à la convertir en victoire. Malgré un départ moyen et une place concédée à Felix Rosenqvist, Alex Lynn prenait la troisième marche du podium.

Jordan King échouait au pied du podium devant Raffaele Marciello et Harry Tincknell. Lucas Auer et Nicholas Latifi terminaient aux septième et huitième rangs devant Tom Blomqvist et Sven Müller.

Parmi les abandons, Alexander Sims échouait à quatre tours du but. Les autres abandons avaient lieu lors de la première partie de la course et concernaient Felix Serralles, et, dans le même tour, Michael Lewis et Alfonso Celis. Lucas Wolf ne voyait même pas le coup d’envoi de la course et ne figurait pas dans le groupe des non-classés.

Course 2

Felix Rosenqvist pouvait tenir sa revanche lors de la deuxième course en partant de la pole. Même si les points de la victoire lui étaient attribués, la saveur n’allait pas être la même si le Suédois s’apprêtait à s’imposer pour tenter de remonter sur Raffaele Marciello, qui s’élançait du septième rang.

La course était retardée de trente minutes, mais cela n’avait pas de rapport avec une mauvaise météo puisqu’un soleil radieux accueillait les pilotes. Au départ, Felix Rosenqvist s’élançait parfaitement au contraire de Raffaele Marciello, qui calait sur la grille !

Les ennuis commençaient pour Antonio Giovinazzi et Eddie Cheever, ce dernier étant poussé hors-course. En tête, Felix Rosenqvist avait construit un écart conséquent en quelques virages. L’apparition de la voiture de sécurité réduisait à néant ces efforts. Antonio Giovinazzi abandonnait lui aussi.

Raffaele Marciello se tenait au dix-neuvième rang lors de la neutralisation qui s’achevait au quatrième tour. Felix Rosenqvist repartait à nouveau sans encombre et Alex Lynn conservait lui aussi sa deuxième position. Raffaele Marciello s’attelait à remonter le peloton après son calage du départ, mais la tâche n’était pas aisée.

Lucas Wolf poursuivait son week-end noir. Après un accident en qualifications et l’impossibilité de prendre le départ de la première course, il abandonnait et provoquait la sortie de la deuxième neutralisation. Fort heureusement, il se sortait de cette situation en revenant en piste. La voiture de sécurité pouvait ainsi éteindre ses lumières et laisser le champ libre aux monoplaces !

Felix Serralles se retrouvait lui aussi dans la même situation que lors de la première course : sa monoplace bondissait sur l’herbe et le menait à l’abandon. Alexander Sims et Lucas Auer s’affrontaient proprement en piste, le premier prenant l’avantage et la dixième place. Raffaele Marciello était remontée à la seizième place à mi-course.

Alex Lynn commençait à revenir sur le leader de la course. Celle-ci se déroulait déjà depuis de nombreuses minutes, ce qui forçait la direction de course à afficher un décompte. Les pilotes n’allaient ainsi pas atteindre la distance de course prévue.

Au terme des 18 tours de course, Felix Rosenqvist s’imposait avec sept dixièmes d’avance sur Alex Lynn. Daniil Kvyat prenait la troisième place, mais Jordan King héritait des points de la troisième marche du podium. En cinquième place, Pipo Derani devançait Harry Tincknell et Sven Müller. Tom Blomqvist, Mitchell Gilbert et Alexander Sims bouclaient le groupe des dix premiers.

Jann Mardenborough connaissait un crash en fin de course, sa monoplace sortant large et se déhanchant sur le rail.

Course 3

Felix Rosenqvist tirait profit de sa deuxième pole pour aller chercher sa deuxième victoire du week-end. Le Suédois n’avait rien à perdre au championnat, au contraire de Raffaele Marciello qui abandonnait en début de course.

Au départ, Jordan King suivait le poleman Felix Rosenqvist. Daniil Kvyat était ainsi débordé par le pilote Carlin. Alex Lynn en faisait de même. Raffaele Marciello mettait ensuite la pression au Russe. Cependant, son attaque le conduisait à l’accident. Le crash provoquait la sortie de la voiture de sécurité suite à cet incident du quinzième tour.

Lorsque la voiture de sécurité s’effaçait, il ne restait qu’un petit tour à parcourir. Felix Rosenqvist prenait ainsi sa deuxième victoire du week-end (et la troisième si l’on ne se référait qu’aux points, puisque Daniil Kvyat était un pilote invité) devant Jordan King et Alex Lynn. Les deux pilotes britanniques devançaient la Carlin de Daniil Kvyat et la Fortec de Pipo Derani.

Harry Tincknell et Lucas Auer suivaient aux sixième et septième rangs. Deux Britanniques venaient ensuite prendre les places suivantes, à savoir Tom Blomqvist et Alexander Sims. L’Australien Mitchell Gilbert prenait la dixième place.

Outre l’abandon du leader du championnat, Alfonso Celis et Nicholas Latifi ne ralliaient pas l’arrivée. Dès le quatrième tour, le Canadien mettait pied à terre. Le nouveau venu Alfonso Celis pouvait de son côté boucler dix des vingt-et-un tours prévus.

Bilan

En arrivant à Zandvoort, Raffaele Marciello disposait plus de soixante-dix points d’avance. Après les trois courses du week-end, Felix Rosenqvist est revenu à 9,5 points de son rival italien. L’effet yo-yo déjà entrevu cette saison, qui, à son entame, affichait déjà Raffaele Marciello comme dominateur, vient donc épicer le championnat.

Ce championnat doit encore se rendre en octobre à Vallelunga puis à Hockenheim. La course à domicile du leader fragilisé Raffaele Marciello sera-t-elle l’occasion pour le pilote Prema Powerteam de redresser la barre ?

FIA European F3 Championship 2013 – Classement pilotes – Meeting 8/10
Pos Driver Points
1 Raffaele Marciello 384,5
2 Felix Rosenqvist 375
3 Alex Lynn 253,5
4 Lucas Auer 227
5 Harry Tincknell 190
6 Jordan King 152
7 Tom Blomqvist 138,5
8 Felix Serralles 104
9 Pipo Derani 99
10 Sven Muller 81
11 Alexander Sims 61
12 Josh Hill 56
13 Pascal Wehrlein 49
14 Nicholas Latifi 44
15 William Buller 39
16 Lucas Wolf 28
17 Michael Lewis 20
18 Eddie Cheever 20
19 Dennis van de Laar 12
20 Jann Mardenborough 11
21 Roy Nissany 11
22 Mitchell Gilbert 10
23 Antonio Giovinazzi 5
24 André Rudersdorf 3
25 Mans Grenhagen 0
26 Sandro Zeller 0
27 Sean Gelael 0
28 Gary Thompson 0
29 Spike Goddard 0
30 Tatiana Calderon 0
31 Dmitry Suranovich 0
32 Alfonso Celis 0
33 Michela Cerruti 0
NC Daniil Kvyat 0
NC Nick Cassidy 0
NC Ed Jones 0
En arrivant à Zandvoort, Raffaele Marciello était toujours largement en tête grâce à son triplé du Nürburgring en août dernier. La donne allait-elle changer aux Pays-Bas, à trois meetings de la fin de saison de FIA European F3 Championship ? Essais Si Felix Rosenqvist se révélait le plus rapide lors de la première séance d'essais, Daniil Kvyat haussait le niveau et signait le meilleur temps absolu du vendredi après-midi en 1m31.006s. Lors de la deuxième séance d'essais, Jordan King et sa Carlin échouaient à deux dixièmes devant Felix Rosenqvist, Harry Tincknell et Tom Blomqvist. Daniil Kvyat était aussi prompt à…

Passage en revue

Spectacle - 6.8
Dose d'imprévus - 9.1
Exploit des vainqueurs - 7.7

7.9

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox