Accueil / F3 / F3 Europe – Rosenqvist, Ocon et Blomqvist se partagent Pau
FIA Formula 3 European Championship, round 3, race 2, Pau (FRA)
© Thomas Suer / FIA F3 Europe

F3 Europe – Rosenqvist, Ocon et Blomqvist se partagent Pau

Le tracé emblématique de Pau accueillait la F3 Europe ce week-end. Esteban Ocon, qui évoluait à domicile, arrivait sur ces terres en tant que leader du championnat largement devant Antonio Fuoco et Tom Blomqvist, à égalité de points. Cette manche sélective allait-elle conforter l’avance du Français ?

Essais

La première séance d’essais semblait démontrer le contraire, puisque Max Verstappen prenait la tête en 1m11.298s. Esteban Ocon restait néanmoins au contact à un dixième du Néerlandais. Felix Rosenqvist se ressaisissait après une entame de saison difficile, tant le Suédois était attendu au tournant. Le pilote Mücke prenait le troisième temps devant Tom Blomqvist, Lucas Auer, Mitchell Gilbert, Jordan King et Antonio Giovinazzi. Dennis van de Laar et Nicholas Latifi bouclaient le top dix.

Les rues de Pau permettaient aux pilotes de hausser le rythme lors de la deuxième séance d’essais. Cette fois-ci, Esteban Ocon et Max Verstappen inversaient les rôles. Le Français fixait le temps de référence avant les qualifications en 1m10.688s, un dixième devant le pilote Van Amersfoort Racing. Felix Rosenqvist se satisfaisait une nouvelle fois du troisième rang devant Lucas Auer, Jake Dennis, Tom Blomqvist et Ed Jones. Au fond du top dix, on retrouvait Jordan King, Riccardo Agostini et Mitchell Gilbert.

Le circuit de Pau, connu pour être exigeant, avait déjà piégé plusieurs pilotes, dont Michele Beretta, qui provoquait une interruption de l’activité en piste de près d’un quart-d’heure. Antonio Fuoco et Roy Nissany étaient également partis à la faute.

Qualifications 1

Le plateau était divisé en deux groupes pour cette première séance de qualifications. Les pilotes aux numéros impairs prenaient leur envol les premiers, sans savoir qu’aucun d’entre eux n’allait décrocher la pole. Certains se contentaient de boucler leur tour sans faire de vagues, d’autres partaient à la faute à l’instar de Felix Serralles, qui interrompait la séance à moins de deux minutes du drapeau à damier. Aucune amélioration ne permettait d’aller plus vite que Lucas Auer en 1m10.429s, un dixième devant Nicholas Latifi. Tom Blomqvist, Jordan King et Felix Serralles complétaient le groupe des cinq premiers.

Max Verstappen et Esteban Ocon attendaient leur tour avant de prendre la relève, lorsque le groupe B était autorisé à prendre la piste. Le Néerlandais avait initialement l’avantage en 1m10.096s, mais Esteban Ocon trouvait un souffle supplémentaire pour réduire la référence à 1m10.082s. La mi-séance n’était pas encore dépassée que les deux pilotes avaient dégommé le temps de Lucas Auer.

Roy Nissany n’était pas inspiré en bien de cette prouesse, puisqu’il se retrouvait dans le mur. Ed Jones tapait lui aussi le mur, provoquant une nouvelle interruption des hostilités. Cela n’empêchait pas nos deux hommes de tête, Esteban Ocon et Max Verstappen, de se battre pour la pole. Celle-ci revenait finalement au Français en 1m10.072s, soit 24 millièmes devant le Néerlandais. Jake Dennis, Dennis van de Laar et Ed Jones complétaient le groupe des cinq premiers. A noter que Tom Blomqvist, bien qualifié, se préparait à reculer de dix places sur la grille après un changement de moteur lors de la précédente manche.

Course 1

A la fin du tour de formation, Nicholas Latifi entrait dans la voie des stands, laissant sa place vacante sur la grille. Esteban Ocon ne connaissait pas de souci pour sa part malgré les tentatives de Lucas Auer et Max Verstappen. Dans le peloton, Mitchell Gilbert entrainait Alexander Toril en tonneau juste avant le Pont Oscar, mettant un terme à la course des deux protagonistes et entraînant une période sous régime de safety-car.

Le restart ne causait aucun souci à Esteban Ocon et ses poursuivants. Seuls Lucas Auer et Max Verstappen parvenaient à suivre un rythme similaire au protégé de Lotus, alors que Jake Dennis commençait à voir de nombreux pilotes dans ses rétroviseurs, dont Jordan King, Felix Serralles et Antonio Giovinazzi.

Très incisif, Max Verstappen poussait Lucas Auer à la faute au septième tour, mais l’Autrichien parvenait à sauver sa deuxième place. Le peloton se montrait tout aussi animé avec une lutte impliquant Antonio Fuoco, seizième, devant faire face aux attaques de Felipe Guimaraes et Felix Rosenqvist.

Une nouvelle voiture de sécurité faisait son apparition au quatorzième tour après la touchette de Michele Beretta avec le rail. Deux boucles plus tard, la course reprenait ses droits. Malgré de nombreuses tentatives, les positions de tête n’évoluaient pas. A huit minutes du but, Dennis van de Laar réalisait une superbe manoeuvre à l’extérieur du Pont Oscar sur Gustavo Menezes tandis que Felipe Guimaraes et Felix Rosenqvist parvenaient à faire craquer Antonio Fuoco.

En tête, Esteban Ocon s’imposait sans trembler devant Lucas Auer et Max Verstappen. Jake Dennis terminait au quatrième rang, suivi de Jordan King, Felix Serralles et Antonio Giovinazzi. Ed Jones, Spike Goddard et Sean Gelael entraient dans les points.

Qualifications 2/3

Les deuxièmes qualifications disputées le samedi conservaient la prise en compte des deux meilleurs temps, mais elles y ajoutaient le paramètre des groupes de qualifications comme pour les premières disputées à Pau.

Le groupe B ouvrait le bal avec Esteban Ocon et Max Verstappen en tête d’affiche. Une nouvelle fois, le Néerlandais prenait la tête le premier, mais Esteban Ocon préparait sa recette miracle pour dénicher un 1m10.192s, qui surpassait le 1m10.249s du pilote Van Amersfoort Racing. Jake Dennis prenait le troisième temps en 1m10.647s devant Dennis van de Laar, John Bryant-Meisner et Ed Jones. Tatiana Calderon ne pouvait se réjouir d’être aussi bien classée, outre son erreur qui la faisait heurter les glissières Armco à la chicane Foch.

Ce groupe se distinguait aussi pour la grille de la troisième course, Esteban Ocon réalisant un 1m10.265s comme deuxième meilleur temps. Max Verstappen suivait son adversaire favori en devançant à nouveau Jake Dennis, Dennis van de Laar et John Bryant-Meisner.

Le groupe A offrait le meilleur temps à Felix Rosenqvist en 1m10.197s, soit cinq millièmes derrière la référence d’Esteban Ocon. Venaient ensuite Tom Blomqvist, Antonio Giovinazzi, Mitchell Gilbert et Jordan King. Sixième de ce groupe, Lucas Auer avait longtemps évolué derrière Felix Rosenqvist, le surpassant pendant un court instant.

La grille de la troisième course permettait à Felix Rosenqvist de mener son groupe et s’assurer une place en première ligne une nouvelle fois. Le Suédois devançait Tom Blomqvist, Mitchell Gilbert et Lucas Auer, lui-même devant Antonio Giovinazzi et Jordan King.

Course 2

La première course dominicale débutait sur une piste humide. Les organisateurs décidaient donc de donner le départ sous le régime de la voiture de sécurité avant de relâcher les véhicules avec Esteban Ocon en tête devant Felix Rosenqvist, Max Verstappen et Tom Blomqvist.

La course était assez calme jusqu’au douzième tour, lorsque Max Verstappen partait en tête-à-queue à la chicane Foch avant de taper le mur de pneus. Le Néerlandais s’arrêtait ici pendant que Felix Rosenqvist mettait Esteban Ocon sous une intense pression.

Au quatorzième passage, un contact entre les deux leaders était à signaler puisque le Suédois touchait l’arrière du Français et abimait son museau sur le rail. Trois boucles plus tard, la voiture de sécurité effectuait son retour en piste suite au crash d’Ed Jones à Parc Beaumont, ce qui anéantissait l’avantage d’Esteban Ocon.

Au restart, Esteban Ocon résistait à son nouveau poursuivant, Tom Blomqvist, mais celui-ci réussissait avec brio son dépassement à l’extérieur du Pont Oscar avant de prendre la tête à la sortie de l’épingle. Le temps de finir ce tour et le suivant, Tom Blomqvist s’imposait avec plus de quatre secondes d’avance sur Esteban Ocon, dont le rythme avait baissé après le contact subi avec Felix Rosenqvist. Jake Dennis s’offrait la troisième marche du podium, son premier en FIA F3 Europe.

Antonio Giovinazzi se classait quatrième devant Dennis van de Laar et Mitchell Gilbert, qui avait connu un léger contact avec Nicholas Latifi au restart, le Canadien terminant sa course dans le rail, tout comme Jordan King et Antonio Fuoco. Lucas Auer prenait le septième rang devant Felix Serralles, Roy Nissany et Hector Hurst dans les points.

Course 3 – Grand Prix de Pau

Pour cette ultime manche, synonyme de Grand Prix de Pau, Esteban Ocon occupait une fois de plus la pole position devant Felix Rosenqvist, Max Verstappen, Tom Blomqvist et Jake Dennis.

Le Français réalisait un envol moyen, permettant à Felix Rosenqvist de prendre la tête de la course devant Esteban Ocon, Tom Blomqvist et Jake Dennis. Coincé par le jeune pilote Lotus, Max Verstappen chutait au sixième rang derrière Mitchell Gilbert tandis que Michele Beretta, Gustavo Menezes, Spike Goddard et Hector Hurst et Alex Toril étaient les victimes de ce premier tour.

Au deuxième tour, Max Verstappen partait à la faute et finissait sa course dans le rail. Lucas Auer était alors promu en sixième position tandis que les écarts se creusaient rapidement à travers l’ensemble des concurrents. La principale bataille concernait la troisième position, défendue par Tom Blomqvist face à Jake Dennis. Derrière eux, Mitchell Gilbert voyait également Lucas Auer se faire de plus en plus présent dans ses rétroviseurs.

En tête, Esteban Ocon revenait à moins d’une seconde du leader à l’entame du treizième passage. Derrière eux, Tom Blomqvist commençait également à se rapprocher. À mi-course, un nouvel abandon était à signaler après l’erreur de Riccardo Agostini, finissant dans le mur de pneus, tout comme Michele Beretta trois tours plus tard. Cet incident entraînait l’entrée en piste de la voiture de sécurité.

Au restart, Esteban Ocon harcelait Felix Rosenqvist mais ne parvenait pas à prendre le dessus. Les positions évoluaient peu malgré des batailles âprement disputées. Felix Rosenqvist finissait par s’imposer pour ajouter son nom au palmarès du Grand Prix de Pau, succédant ainsi à Luca Ghiotto, vainqueur l’an passé en l’absence de la F3 dans la cité paloise.

Sur le podium, le Suédois, auteur d’un début de saison moyen, était accompagné d’Esteban Ocon et Tom Blomqvist, les deux autres vainqueurs du week-end. Jake Dennis se classait quatrième devant Mitchell Gilbert, menant un groupe compact composé de Lucas Auer, Dennis van de Laar, John Bryant-Meisner, Jordan King et Antonio Giovinazzi. Antonio Fuoco terminait son week-end noir à la porte des points.

Bilan

Au championnat, l’impressionnante régularité d’Esteban Ocon lui permet d’accentuer encore plus son avance au championnat. Avec trois victoires et huit podiums en neuf courses, le membre du Lotus F1 Junior Team dispose désormais de 164 points, soit 57 d’avance sur Tom Blomqvist, désormais deuxième.

Lucas Auer pointe au troisième rang, suivi de Max Verstappen et Antonio Fuoco, auteurs de performances mitigées ce week-end. Enfin, grâce à sa victoire, la première de la saison, Felix Rosenqvist revient dans le top dix. Le vice-champion 2013 de la catégorie et grand favori avant le début de saison continuera-t-il son réveil lors du prochain rendez-vous, prévu au Hungaroring le week-end du 1er juin ?

F3 Europe – Classement général – Meeting 3/11
Pos Pilote Points
1 Esteban Ocon 164
2 Tom Blomqvist 107
3 Lucas Auer 95
4 Max Verstappen 68
5 Antonio Fuoco 67
6 Antonio Giovinazzi 61
7 Jordan King 60
8 Jake Dennis 54
9 Felix Rosenqvist 49
10 Ed Jones 47
11 Nicholas Latifi 46
12 Félix Serrallés 27
13 Mitchell Gilbert 26
14 Dennis van de Laar 18
15 Roy Nissany 6
16 John Bryant-Meisner 5
17 Richard Goddard 3
18 Gustavo Menezes 2
19 Felipe Guimarães 1
20 Hector Hurst 1
21 Sean Gelael 1
22 Riccardo Agostini 1
23 Sandro Zeller 0
24 Michele Beretta 0
25 Jules Szymkowiak 0
26 Alexander Toril 0
27 Tatiana Calderón 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox