Accueil / F3 / F3 Japon – Yuichi Nakayama dominateur au Sportsland Sugo
Yuichi Nakayama 2013 F3 Japon Twin Ring Motegi
© Japan Formula 3

F3 Japon – Yuichi Nakayama dominateur au Sportsland Sugo

Alors que le champion de la Formule 3 japonaise était connu, les pilotes réalisaient deux courses au Sportsland Sugo, à l’instar du championnat de Super Formula. Yuichi Nakayama allait-il continuer sur sa lancée ?

Essais

En essais, Katsumasa Chiyo menait la danse lors de la première séance. Son tour de 1m14.587s lui permettait de devancer le champion 2013 Yuichi Nakayama et Tomoki Nojiri. Takamoto Katsuta terminait quatrième et complétait le groupe de pilotes relégué à moins d’une seconde du leader.

Au-delà, on retrouvait Nobuharu Matsushita et Shota Kiyohara, tous deux relégués à une seconde. Les écarts allaient crescendo au fil du classement. Septième classé à plus de deux secondes, Mitsunori Takaboshi devançait Nanin Indra-Payoong et Hiroshi Koizumi. Motoyoshi Yoshida complétait le top dix.

Lors de la deuxième séance d’essais, le champion rétablissait l’ordre. Cependant, il réalisait exactement le même chrono en 1m14.861s. Personne n’était en mesure de le devancer cette fois-ci, le reste du plateau étant relégué au-delà de la minute quinze.

Katsumasa Chiyo prenait le deuxième temps devant Tomoki Nojiri et Takamoto Katsuka. Nobuharu Matsushita se classait cinquième et complétait le groupe de pilotes classés en une minute quinze. Il devançait Shota Kiyohara et Mitsunori Takaboshi. Hiroshi Koizumi, Motoyoshi Yoshida et Nanin Indra-Payoong bouclaient le groupe des dix premiers.

Qualifications

En qualifications, le champion Yuichi Nakayama décrochait les deux pole positions du week-end. Pour ce faire, il réalisait deux temps dans le même dixième, à savoir 1m13.694s et 1m13.654s. La barre était ainsi copieusement baissée suite aux essais du meeting.

Pour la première course du week-end, le champion partageait la première ligne avec Tomoki Nojiri. Katsumasa Chiyo et Takamoto Katsuna suivaient en deuxième ligne. Derrière le poleman, ces trois pilotes étaient qualifiés dans le même dixième. Derrière figurait Nobuharu Matsushita et Shota Kiyohara.

La quatrième ligne était partagée par Mitsunori Takabochi et Nanin Indra-Payoong. Hiroshi Koizumi et Syouhei Yuzawa bouclaient le groupe des dix premiers, que « Dragon » n’intégrait pas pour un peu plus d’un dixième de retard. Motoyoshi Yoshida fermait la marche.

Le classement des qualifications de la deuxième course conservait la même première ligne. Takamoto Katsuna montait d’un rang et avait à ses côtés un autre pilote que lrs de la première course, en la personne de Nobuharu Matsushita. Katsumasa Chiyo rétrogradait ainsi de deux rangs et devançait sur la troisième ligne Shota Kiyohara, qui égalait son résultat.

Jusqu’au neuvième rang, l’ordre restait le même. Cette fois-ci, « Dragon » décrochait néanmoins son ticket pour le top dix devant Syouhei Yuzawa. Motoyoshi Yoshida n’avait quant à lui pas enregistré de temps.

Course 1

Lors de la preière course, Yuichi Nakayama s’imposait avec tout près du champion le pilote B-MAX Katsumasa Chiyo, qui ne se privait pas de lui infliger une certaine pression. Mais le champion ne l’est pas sans raison et résistait avec brio. Nobuharu Matsushita complétait le podium.

La première ligne s’était élancée sans encombre, avec un léger mieux pour le champion qui prenait la tête lors de son envol. Au neuvième tour, la voiture de sécurité entrait en scène après un accident. En début de course, Takamoto Katsuka et « Dragon » abandonnaient en effet. Ils allaient être rejoints par Tomoki Nojiri plus tard dans la course.

Au douzième tour, la course reprenait ses droits. C’était pourtant à cet instant que Tomoki Noriji découvrait qu’il n’allait pas rallier l’arrivée, une nouvelle fois en raison d’un crash.

Quatrième à l’arrivée, Shota Kiyohara devançait Mitsunori Takabochi et Nanin Indra-Payoong. Septième classé, Hiroshi Koizumi terminait devant Syouhei Yuzawa et Motoyoshi Yoshida.

Course 2

Lors de la deuxième course, Yuichi Nakayama bénéficiait d’une marge plus importante sur son second, même si une vibration de son pneu le forçait à ralentir et sacrifier la majeure partie de son avance. Son intelligence de course payait, même si sa frustration de ne pas conserver ce rythme était palpable. Tomoki Nojiri prenait toutefois sa revanche en se classant deuxième devant Nobuharu Matsushita.

Katsumasa Chiyo terminait la couse au quatrième rang devant Shota Kiyohara et Nanin Indra-Payoong. Mitsunori Takaboshi et Hiroshi Koizumi décrochaient les septième et huitième place devant le dernier classé, Dragon.

Côté abandons, Motoyoshi Yoshida et Syouhei Yuzawa ne ralliaient pas l’arrivée. Ils connaissaient néanmoins des fortunes diverses puisque le premier ne bouclait pas le premier tour, tandis que l’autre réalisait quinze des vingt-cinq tours de course. Le temps était par ailleurs moins clément que la veille.

Bilan

A l’aube de la dernière manche, Yuichi Nakayama conforte son avance. Takamoto Katsuta marque un temps d’arrêt au Sportsland Sugo, ce qui permet à son poursuivant direct Katsumaya de grappiller dix points.

Il demeure tout de même 28 points devant le troisième homme, qui doit surveiller Tomoki Nojiri. Si les deux pilotes ne sont plus à égalité, trois petits points les séparent et rien n’est fait. En National Class, le statu quo est également de rigueur avec des écarts affirmés.

Le championnat sera définitivement entériné lors du week-end du 20 octobre à Fuji. La finale se jouera en course support du Championnat du Monde d’Endurance.

F3 Japon – Classement général – Meeting 6/7
1. Yuichi Nakayama – 146 points
2. Takamoto Katsuta – 67
3. Katsumasa Chiyo – 49
4. Tomoki Nojiri – 46
5. Nobuharu Matsushita – 36
6. Shota Kiyohara – 35
7. Mitsunori Takaboshi – 7
8. Nanin Indra-Payoong – 2
9. Ryo Ogawa – 1
National Class
1. Mitsunori Takaboshi – 142 points
2. Nanin Indra-Payoong – 96
3. Hiroshi Koizumi – 40
4. Syouhei Yuzawa – 31
5. « Dragon » – 29
6. Ryosuke Takehira – 17
7. Ryo Ogawa – 10

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox