Accueil / F3 / F3 – Raffaele Marciello obtient la pole position à Macao
© FIA F3 Europe

F3 – Raffaele Marciello obtient la pole position à Macao

Après l’ouverture des hostilités hier, le 60e Grand Prix de Macao connaissait sa seconde journée avec à nouveau une séance d’essais libres puis la seconde séance qualificative. Felix Rosenqvist allait-il conserver la pole position ?

Essais libres 2

Ayant économisé des pneus hier, Kevin Korjus mettait deux Yokohama neufs à gauche lors des essais libres. Une stratégie permettant à l’Estonien de faire la différence. Son tour en 2m12.817s lui permettait de devancer Tom Blomqvist et ses pneus rodés.

L’équipe Carlin faisait de même, plaçant Jazeman Jaafar et Harry Tincknell dans un top 5 complété par Alex Lynn, l’homme le plus rapide des essais hier. Ils étaient suivis de Carlos Sainz, Antonio Felix da Costa et du trio britannique composé d’Alexander Sims, Will Buller et Jordan King.

Ce dernier se signalait quelques minutes auparavant en étant l’un des trois pilotes à sortir dans le virage Police. S’il s’en sortait en abimant son aileron avant, les crashes de Lucas Auer et Stefano Coletti se montraient plus violents. Raffaele Marciello, Katsumasa Chiyo et Dennis van de Laar partaient également à la faute.

Qualifications 2

Conformément à la prédiction de nombreux pilotes, les temps au tour se montraient rapidement plus véloces malgré une séance décousue et interrompue à trois reprises en trente minutes.

Sans pour autant ressembler à une loterie, la qualification se résumait en un sprint final à quitte ou double. Raffaele Marciello sortait vainqueur de la chasse au chronomètre en améliorant son meilleur tour du week-end de plus d’une seconde.

Seulement dixième à quelques minutes du but, l’Italien membre de la Ferrari Driver Academy surprenait Felix Rosenqvist pour soixante-sept millièmes de secondes. Le Suédois ne parvenait pas à améliorer dans ses derniers efforts, blâmant une confiance exacerbée en son meilleur tour, acquis à cinq minutes du drapeau à damier.

Alex Lynn rattrapait sa bourde en qualifications 1 en prenant la troisième place pour devancer Lucas Auer, offrant un quatuor de tête à l’image du championnat d’Europe de F3 cette saison. L’Autrichien calait d’ailleurs dans la voie des stands, bloquant malgré lui les pilotes derrière et laissant Lynn faire son dernier run sans aspiration.

Vainqueur l’an passé, Antonio Felix da Costa se classait cinquième tout en se montrant le plus rapide dans le secteur le plus tortueux du tracé. Les Fortec de Tom Blomqvist et Pipo Derani suivaient malgré avoir occupé la tête à douze minutes du but. Le top dix était complété par trois Carlin, celles de Jazeman Jaafar, Harry Tincknell et Jordan King.

Seul Français engagé, Esteban Ocon prenait la quinzième position, un rang derrière Carlos Sainz dont la séance s’arrêtait suite à un problème électrique.

Katsumasa Chiyo causait la première interruption en sortant à nouveau de la piste avant de signer le moindre temps. Sun Zheng était le responsable du deuxième drapeau rouge, avant la neutralisation provoquée par Antonio Giovinazzi, son équipier.

Avec une grille de départ voyant trois Prema sur les deux premières lignes, le suspense peut sembler déjà faible avant même le départ de la course qualificative. Il ne faut toutefois pas oublier que les Prema ont eu un rythme de course souvent inférieur à la Mücke de Rosenqvist, par ailleurs auteur de bons départs cette saison. Antonio Felix da Costa n’est pas à négliger non plus, son rythme dans le deuxième secteur ayant été parmi les meilleurs.

Avec l’aspiration dans la longue ligne droite, beaucoup de favoris pourraient perdre gros dans les premiers tours avec le passage de quatre à cinq de front au très étroit virage Lisbonne. Et Macao reste Macao, une course imprévisible ! Ca tombe bien, il y en a deux dans le week-end, la course de demain ne servant qu’à établir la grille de départ du Grand Prix dimanche.

60e Grand Prix de Macao de Formule 3
Grille de départ de la course qualificative
Pos Pilote Equipe Voiture Q1 Q2
1 Raffaele Marciello D88.com Prema Powerteam Dallara-Mercedes 2m13.831s 2m11.555s
2 Felix Rosenqvist GR Asia with Mücke Dallara-Mercedes 2m12.751s 2m11.622s
3 Alex Lynn Theodore Racing by Prema Dallara-Mercedes 2m18.088s 2m11.639s
4 Lucas Auer Theodore Racing by Prema Dallara-Mercedes 2m14.262s 2m12.052s
5 Antonio Félix da Costa Carlin Dallara-Volkswagen 2m12.862s 2m12.083s
6 Tom Blomqvist Fortec Motorsports Dallara-Mercedes 2m14.315s 2m12.111s
7 Pipo Derani Fortec Motorsports Dallara-Mercedes 2m13.646s 2m12.144s
8 Harry Tincknell Carlin Dallara-Volkswagen 2m13.518s 2m12.409s
9 Jordan King* Carlin Dallara-Volkswagen 2m14.453s 2m12.616s
10 Alexander Sims ThreeBond with T-Sport Dallara-ThreeBond/Nissan 2m13.196s 2m12.698s
11 William Buller Fortec Motorsports Dallara-Mercedes 2m14.591s 2m12.768s
12 Kevin Korjus Galaxy Double R Racing Dallara-Mercedes 2m13.870s 2m13.053s
PEN Jazeman Jaafar Carlin Dallara-Volkswagen 2m14.087s 2m12.225s
14 Carlos Sainz Carlin Dallara-Volkswagen 2m13.715s 2m13.173s
15 Esteban Ocon* Prema Powerteam Dallara-Mercedes 2m15.119s 2m13.333s
16 Nicholas Latifi* Carlin Dallara-Volkswagen 2m15.350s 2m13.551s
17 Stefano Coletti EuroInternational Dallara-Mercedes 2m13.777s Pas de temps
18 Yuhi Sekiguchi KFZ-Teile24 Mücke Motorsport Dallara-Mercedes 2m14.553s 2m13.833s
19 Lucas Wolf URD Rennsport Dallara-Mercedes Pas de temps 2m13.938s
20 Antonio Giovinazzi* Double R Racing Dallara-Mercedes 2m14.506s 2m14.018s
21 Yuichi Nakayama Tom’s Dallara-Toyota 2m14.664s 2m14.308s
22 Dennis van de Laar KFZ-Teile24 Mücke Motorsport Dallara-Mercedes 2m16.473s 2m14.310s
23 John Bryant-Meisner* Fortec Motorsports Dallara-Mercedes 2m15.881s 2m14.570s
24 Sean Gelael* Double R Racing Dallara-Mercedes 2m17.334s 2m14.657s
25 Nelson Mason* Jo Zeller Racing Dallara-Mercedes 2m15.949s 2m14.706s
26 Ed Jones* Fortec Motorsports Dallara-Mercedes 2m16.094s 2m14.975s
27 Katsumasa Chiyo* B-Max Engineering Dallara Toyota 2m15.253s Pas de temps
28 Sun Zheng* Galaxy Double R Racing Dallara-Mercedes 2m20.906s 2m18.912s

L’astérisque représente un pilote débutant à Macao.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox