Accueil / F3 / F3ES / EF3 : Daniel Juncadella champion 2012 malgré tout

F3ES / EF3 : Daniel Juncadella champion 2012 malgré tout

Daniel Juncadella F3 Euro Series 2012 Zandvoort

Hockenheim accueillait le baisser de rideau de la Formule 3 Euro Series ainsi que du FIA F3 European Championship. Les deux disciplines n’avaient toujours pas de champion attitré à leur arrivée sur les terres germaniques mais possédaient le point commun d’être menées par le même homme : Daniel Juncadella. En Euro Series, avec 60 points encore à attribuer, Pascal Wehrlein et Raffaele Marciello possédaient encore leurs chances, et dans une moindre mesure, William Buller avaient encore les siennes, bien que très minces. Pour le championnat FIA, seul Raffaele Marciello était encore en mesure d’arrêter l’Espagnol de voler vers la razzia.

A noter que pour ce meeting final, plusieurs invités faisaient leur réapparition, à l’image des pilotes Fortec Alex Lynn, Felix Serralles et Pipo Derani, ou encore de Felipe Nasr, de retour avec Carlin pour découvrir la Dallara F312 avant le GP de Macao. On retrouvait aussi Lucas Auer et Dennis van de Laar qui débutaient dans la catégorie en même temps que leur équipe néerlandaise Van Amersfoort, qui vise un engagement à temps complet en 2013.

Les qualifications sont toutefois revenues à l’une des déceptions de l’année, Felix Rosenqvist. Personne n’a pu suivre le rythme du Suédois pilotant au sein du Mücke Motorsport, signant les deux poles en jeu avec un temps en 1m34.047s, ce qui a fait les affaires de Daniel Juncadella, auteur du deuxième meilleur temps absolu mais aussi du deuxième deuxième meilleur temps. Non, il n’y a pas un mot en double ! Pascal Wehrlein s’élancera par deux fois de la troisième place, le jeune Allemand ayant compromis ses chances en sortant large à Nord Kurve, y laissant son aileron avant. Les autres rivaux de Juncadella sont moins bien partis, Raffaele Marciello prenant la quatrième et huitième place, tandis que Will Buller réalisait une performance peu brillante avec les neuvième et onzième places.

Pour le reste du plateau, Alex Lynn s’élancera de la quatrième position en course 3, Lucas Auer partira par deux fois du sixième rang, tandis que Felipe Nasr, champion en British F3 la saison passée avec les Dallara ancienne génération, s’est montré moins à son aise. Le pilote GP2 2012 chez DAMS occupera par deux fois la septième ligne.

La première victoire du week-end reviendra à Felix Rosenqvist, leader de bout en bout malgré les assauts de Juncadella. La bataille pour les deux titres en jeu aurait pu se conclure là mais alors qu’il occupait la deuxième place, Daniel Juncadella a rencontré un problème mécanique à quatre tours du but, son moteur Mercedes perdant progressivement de la puissance avant que l’Espagnol ne se gare pour de bon. Une bonne opération pour Pascal Wehrlein et Raffaele Marciello, promus sur le podium par la même occasion. Tom Blomqvist et Sven Muller complètent le top 5, profitant du fait qu’Emil Bernstorff ait envoyé Carlos Sainz en tête-à-queue au premier tour, avant que l’Espagnol ne souffre d’un crevaison après une tentative d’Alex Lynn sur sa personne. William Buller, Lucas Auer et Lucas Wolf occupent la fin du top 8, signifiant que Wolf partira en pole de la course 2 avec le débutant Lucas Auer à ses côtés.

Lors de la deuxième course, comptant uniquement pour la F3 Euro Series, Daniel Juncadella connaitra un nouveau problème, cette fois-ci avant même le départ de la course. Finalement parti de la pitlane, le neveu de Luis Perez-Sala a effectué trois tours à faible allure avant d’abandonner pour la deuxième fois ce samedi. La course n’a toutefois pas reposé entièrement sur ce fait, et heureusement, puisque Sven Muller a signé sa première victoire dans la catégorie après avoir dépassé le poleman Lucas Wolf à 4 tours de la fin au niveau de Spitzkehre. Raffaele Marciello a imité le futur vainqueur deux tours plus tard pour prendre la deuxième place devant Wolf, auteur de son premier podium. On retrouvait ensuite Lucas Auer et Will Buller au pied du podium, suivis de Tom Blomqvist, Pipo Derani et du duo Mücke Pascal Wehrlein et Felix Rosenqvist. Une mauvaise opération pour Wehrlein, profitant finalement peu du nouveau souci de Juncadella et perdant sa deuxième place au championnat face à Raffaele Marciello.

La dernière course de la saison est revenue à Felix Rosenqvist, suite à un départ impeccable du Suédois qui ne sera pas vraiment inquiété durant les 25 tours suivants. Il devance Pascal Wehrlein et Alex Lynn sur le podium tandis que Daniel Juncadella, après ses soucis mécaniques du samedi, a choisi la prudence en ne défendant pas ses positions, à l’instar de son court duel avec Pascal Wehrlein au 7ème tour. Une stratégie prudente qui lui a permis d’enfin décrocher les deux titres en jeu, d’autant plus que le troisième de la course, Alex Lynn, n’est pas inscrit pour marquer des points. Felix Serralles prend la cinquième place devant Sven Muller, Tom Blomqvist et Raffaele Marciello, impliqué dans un accrochage avec Will Buller au départ. Le Britannique a abandonné, suspension cassée, tandis que l’Italien a pu rejoindre l’arrivée. Le coéquipier de Buller, Carlos Sainz, s’est une nouvelle fois fait harponner par l’arrière au premier tour, son bourreau du jour s’appelant Lucas Auer.

En guise de récompenses, Daniel Juncadella aura l’occasion de tester une F1 avec Ferrari d’ici la fin de l’année, Raffaele Marciello en aura un en DTM, tandis que les deux seront rejoints par Felix Rosenqvist pour tester deux jours en F2.

Formule 3 Euro Series 2012 – Classement général final
1. Daniel Juncadella – 240 points
2. Pascal Wehrlein – 226
3. Raffaele Marciello – 219.5
4. Felix Rosenqvist – 212.5
5. William Buller – 182.5
6. Sven Müller – 172
7. Tom Blomqvist – 157.5
8. Michael Lewis – 127
9. Carlos Sainz – 112
10. Emil Bernstorff – 91
11. Lucas Wolf – 36
12. Sandro Zeller – 23
13. Andrea Roda – 15
14. Luís Sá Silva – 14
15. Philip Ellis – 0

FIA European F3 Championship 2012 – Classement général final
1. Daniel Juncadella – 252 points
2. Raffaele Marciello – 228.5
3. Felix Rosenqvist – 192
4. Pascal Wehrlein – 179
5. Carlos Sainz – 161
6. William Buller – 137
7. Tom Blomqvist – 117
8. Sven Müller – 109
9. Michael Lewis – 101
10. Emil Bernstorff – 66
11. Lucas Wolf – 19
12. Andrea Roda – 8
13. Luís Sá Silva – 7
14. Philip Ellis – 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox