Accueil / F3 / F3ES / EF3 : Marciello, grand gagnant de Brands Hatch

F3ES / EF3 : Marciello, grand gagnant de Brands Hatch

Jazeman Jaafar (MAL) Carlin Dallara Volkswagen

Brands Hatch accueille ce week-end le troisième meeting de l’European F3 Championship, dans le cadre du deuxième meeting de la saison 2012 de la Formule 3 Euro Series. Les deux championnats sont menés par Daniel Juncadella et Carlos Sainz avant les courses. Comme d’habitude, la Course 1 et la Course 3 compteront pour l’European F3 Championship, tandis que les trois courses compteront pour la Formule 3 Euroseries. La deuxième course ne compte pas pour l’European F3 Championship en raison de la grille inversée basée sur les huit premiers à l’arrivée de la Course 1.

Daniel Juncadella domine les qualifications en signant les deux poles positions en jeu du week-end. Le leader du championnat s’est montré aux devants tout au long des 30 minutes de la séance, plaçant rapidement sa Prema en tête avant de passer des nouveaux pneus à mi-séance. A son retour en piste, il signe trois tours encore plus rapide, dont les deux tours les plus rapide de la séance. Le meilleur chrono lui offre la pole de la Course 3, le second meilleur chrono la pole de la Course 1. En deuxième position, son coéquipier Raffaele Marciello complète la première ligne, devant Will Buller (Carlin) et Michael Lewis (Prema) se partagent la deuxième ligne. Un quadruplé de tête identique pour les deux grilles en jeu. Derrière, Pascal Wehrlein (Mucke) et Carlos Sainz (Carlin) s’échangeront les positions sur la troisième ligne. Felix Rosenqvist (Mucke) sera présent sur la quatrième ligne lors des deux grilles, avant des positions plus aléatoires. Luis Sa Silva s’est crashé à Paddock, amenant l’arrivée du drapeau rouge à moins de trois minutes de la fin. Le temps de dégager la monoplace et la voiture, la pluie est arrivée et personne n’a été en mesure d’améliorer. Tom Blomqvist a écopé d’une pénalité après séance, pour avoir dépasse deux fois la vitesse limite des stands.

Après un excellent départ en course 1, Raffaele Marciello s’impose dans cette manche, faisant la nique à son coéquipier Daniel Juncadella. L’équipe Prema réalise même un triplé à Brands Hatch puisque Michael Lewis prend la troisième place. Parti de la pole, Daniel Juncadella a connu un moment de patinage conséquent au départ, permettant à l’Italien de 17 ans de prendre la tête. Juncadella passera les 56 tours derrière lui mais ne parviendra pas à le dépasser, se faisant même une frayeur à 15 tours de la fin avec deux roues dans le gravier. Michael Lewis prend la troisième place, sans jamais être dans le coup pour la victoire. Le Safety-Car amené avant la mi-course par le tête-à-queue et l’arrêt moteur de Lucas Wolf, en pleine trajectoire. Au restart, il fut confronté aux attaques de Carlos Sainz, qui ne trouvera pas la faille et reste quatrième à l’arrivée. Pascal Wehrlein complètent le top 5, la meilleure performance d’une Mucke. Wehrlein a su résister aux attaques de Sven Muller, le harcelant pendant les vingt derniers tours. Felix Rosenqvist franchit l’arrivée en septième position, devant Jazeman Jaafar, qui partira donc en pole de la course 2. Fahmi Ilyas et Tom Blomqvist complètent le Top 10. Un aileron amoché pour Harry Tincknell a créé un bouchon dans les premières dizaines de tours, avant que le Britannique ne se gare définitivement aux stands. Une autre Carlin, celle de Buller n’a pour sa part cessé de chuter en performance. Dans tous les cas, la victoire de Marciello est sa seconde en Euro Series et sa troisième consécutive en European F3 Championship, après son doublé à Pau la semaine passée.

Jazeman Jaafar ne laissera pas passer sa chance de partir en pole de la course 2. Malgré un départ où il manque de perdre la tête face à Felix Rosenqvist, Jaafar résiste aux attaques du Suédois qui finit par prendre goût à la pelouse d’un peu trop près. Tandis que Rosenqvist tombe en cinquième position, c’est Sven Muller qui devient le plus menaçant envers Jazeman Jaafar. Sven Muller parvient à rester à moins d’une seconde de la Carlin en tête tout en long de la course, d’une durée de 28 tours, malgré une tentative sans succès de prendre la tête. Cependant, comme Jaafar est inéligible pour les points en Formule 3 Euro Series, Muller récupère les points de la victoire. Pascal Wehrlein complète le podium, en solitaire, devant Michael Lewis et Felix Rosenqvist, qui n’a pas bougé de la cinquième place. Carlos Sainz prend la sixième place devant Raffaele Marciello et Fahmi Ilyas au terme d’une course frustrante puisqu’avare en dépassements. Tom Blomqvist et Will Buller complètent le Top 10 et le leader du championnat, Daniel Juncadella, a presque calé sur la grille. Tombé dernier au premier tour, il a beau dépasser cinq pilotes aux cinq premiers tours, l’Espagnol reste ensuite coincé en douzième position derrière Emil Bernstorff.

La course 3 commence mal pour Michael Lewis, qui se fait une frayeur dans son tour de mise en grille. Cela ne l’empêche pas de rejoindre la grille à son quatrième emplacement. Daniel Jundadella s’élance proprement cette fois et creuse rapidement l’écart sur Raffaele Marciello. Derrière Sven Muller et Jazeman Jaafar s’accrochent et tombent en fin de peloton. Jazeman Jaafar s’arrêtera aux stands définitivement au 26ème tour. Malheureusement pour le leader, son départ est signalé par la patrouille car il ne s’est pas positionné sur le bon emplacement. Juncadella doit passer par la voie des stands puisqu’il écope d’un drive-through. Raffaele Marciello hérite de la tête de la course au huitième tour et ne la quittera plus, créant un écart immense avec le reste du plateau puisqu’il commencera à aligner les retardataires avant la mi-course. Sandro Zeller sera le premier à y passer. Daniel Juncadella décide alors de passer la vitesse supérieure en alignant les dépassements avant de prendre un tour : Lucas Wolf, Geoff Uhrhane, Andrea Roda, Emil Bernstorff puis Fahmi Ilyas, qui s’arrêtera définitivement peu après. Felix Rosenqvist abandonne à la 41ème boucle tandis que Marciello en tête s’est déjà mis à gérer son avance avec les retardataires et franchit logiquement la ligne d’arrivée comme vainqueur, pour la deuxième fois du week-end, et la quatrième consécutive en European F3 Championship après son doublé à Pau. Derrière, Will Buller est deuxième mais n’a jamais été en mesure de menacer le jeune Italien et il pointe à 15,5 secondes à l’arrivée. Michael Lewis prend la troisième place, ayant longtemps résisté à la pression de Carlos Sainz avant que l’Espagnol ne se fasse une raison. Il finit quatrième devant Pascal Wehrlein, Harry Tincknell, Tom Blomqvist et Daniel Juncadella qui prend finalement la huitième place devant Emil Bernstorff et Sven Muller.

Au championnat F3 Euro Series, Daniel Juncadella conserve la tête d’un seul point sur Raffaele Marciello, Carlos Sainz est troisième à 5 points. En European F3 Championship, Raffaele Marciello prend la tête du championnat à l’issue de ce meeting grâce à ses deux victoires. Il possède désormais dans ce championnat 22 points d’avance sur Carlos Sainz.

La prochaine manche de F3 Euro Series aura lieu les 2 et 3 juin au Red Bull Ring, au sein d’un meeting qui accueillera également les deux prochaines courses de l’European F3 Championship.

European F3 Championship 2012 – Classement général – Meeting 3/10
1. Raffaele Marciello – 108
2. Carlos Sainz – 86
3. Daniel Juncadella – 84
4. Felix Rosenqvist – 56
5. William Buller – 38
6. Michael Lewis – 33
7. Pascal Wehrlein – 26
8. Sven Müller – 20
9. Tom Blomqvist – 13
10. Lucas Wolf – 4
11. Emil Bernstorff – 2
12. Luís Sá Silva – 0
13. Andrea Roda – 0
14. Philip Ellis – 0

Formule 3 Euro Series 2012 – Classement général – Meeting 2/8
1. Daniel Juncadella – 74 points
2. Raffaele Marciello – 73
3. Carlos Sainz – 69
4. Felix Rosenqvist – 49
5. William Buller – 47
6. Michael Lewis – 41
7. Pascal Wehrlein – 38
8. Sven Müller – 36
9. Tom Blomqvist – 26
10. Emil Bernstorff – 10
11. Lucas Wolf – 9
12. Sandro Zeller – 8
13. Andrea Roda – 1
14. Luís Sá Silva – 1
15. Philip Ellis – 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox