Accueil / F4 / ADAC FM – Günther, Dienst et Marschall victorieux
Marvin Dienst 2014 ADAC Formel Masters
© ADAC Formel Masters

ADAC FM – Günther, Dienst et Marschall victorieux

Mikkel Jensen arrivait en tête du championnat d’ADAC Formel Masters lors de la troisième manche du championnat disputée au Lausitzring. Maximilian Günther et Tim Zimmermann, en embuscade, pouvaient aussi se rebiffer et aller mettre au défi le leader lors de cette manche.

Essais

Mikkel Jensen semblait vouloir conforter son statut de leader avec le meilleur temps des essais décroché vendredi en 1m24.057s. Maximilian Günther ne lâchait pas le pilote Neuhauser Racing en n’échouant qu’à un dixième du leader. Ralph Boschung réalisait le troisième temps devant Kim-Luis Schramm, dernier pilote dans la demi-seconde du leader.

Venaient ensuite Joel Eriksson, Nico Menzel, Tim Zimmermann, Dennis Marschall, Marvin Dienst et Luis-Enrique Breuer, qui débarquait ce week-end dans la discipline chez Lotus.

Qualifications

Deux pole positions étaient en jeu, et toutes revenaient à Marvin Dienst. En retrait alors qu’il faisait office de favori cette saison, le pilote Mücke Motorsport offrait le doublé à son équipe pour la première course avec un meilleur tour de 1m24.011s, deux dixièmes devant Maximilian Günther. Le duel entre les deux pilotes, dont le verdict était rendu en toute fin de séance, avait assuré le spectacle et le suspense pour les spectateurs présents.

Egalement à deux dixièmes, Mikkel Jensen décrochait le troisième temps devant Luis-Enrique Breuer. Au-delà, les pilotes concédaient plus d’une demi-seconde au leader. Kim-Luis Schramm décrochait le cinquième temps devant Dennis Marschall, Joel Eriksson, Ralph Boschung, Philip Hamprecht et Nico Menzel.

Le deuxième meilleur temps de chaque pilote déterminait la grille de départ de la deuxième course. Marvin Dienst restait donc en tête, tandis que Mikkel Jensen faisait preuve de plus de régularité pour décrocher la première ligne cette fois-ci. Maximilian Günther n’était pas loin derrière avec le troisième chrono devant Joel Eriksson et Dennis Marshall. Plus loin, Kim-Luis Schramm échouait aux portes du top dix en maintenant derrière lui Ralph Boschung, Luis-Enrique Breuer, Philip Hamprecht et Nico Menzel.

Course 1

Le poleman Marvin Dienst laisser filer la victoire à Maximilian Günther, ce dernier réalisant un meilleur départ. Les deux pilotes se tenaient côte-à-côte avant d’arriver au premier virage. A l’intérieur, Maximilian Günther était mieux placé et prenait ainsi la tête de course.

Luis-Enrique Breuer ne négociait pas bien son envol, au contraire, puisqu’il sortait large dans ce même virage. Lors d’un retour en piste quelque peu maladroit, les pilotes parvenaient à l’éviter malgré tout. Maximilian Günther s’était légèrement échappé en tête tandis que Marvin Dienst se retrouvait sous pression. L’origine de ses tracas venait de Mikkel Jensen. Au-delà de ce trio de tête, les poursuivants imprimaient un rythme nettement plus modeste.

Maximilian Günther perdait petit à petit son matelas d’avance, son rythme commençant à baisser. Les trois pilotes se retrouvaient dans un mouchoir de poche, mais Maximilian Günther restait en alerte pour aller s’imposer sans faiblir face à ses adversaires après 18 tours de course. Les trois pilotes terminaient en moins de deux secondes.

Plus de dix secondes plus loin, Kim-Luis Schramm se classait quatrième devant Ralph Boschung, qui profitait de la sortie de Dennis Marschall en début d’épreuve. Ce dernier se classait douzième, bien loin de son adversaire, donc.

Philip Hamprecht, débarrassé en début de course de Joel Eriksson, se classait sixième devant le pilote Lotus. Fabian Schiller ralliait l’arrivée au huitième rang devant Tim Zimmermann et Luis-Enrique Breuer. Nico Menzel, treizième, était pourtant dans le top dix, à la lutte avec Fabian Schiller et Igor Walilko. Or, Nico Menzel s’était frotté à Igor Walilko avant de l’envoyer dans le mur, classant le Polonais comme seul abandon de la course à 13 tours du but.

Course 2

Avant même la course, Luis-Enrique Breuer était mal positionné sur la grille et devait être aidé pour se placer correctement. Tous les pilotes parvenaient à s’élancer et Marvin Dienst, en quête d’une deuxième victoire cette saison, conservait la tête de course devant Maximilian Günther, qui s’était débarrassé de Mikkel Jensen.

Joel Eriksson, Dennis Marschall et Kim-Luis Schramm suivaient le trio de tête. A la fin du premier tour, Ralph Boschung avait pris la cinquième place. Dennis Marschall perdait un certain nombre de positions en partant en tête-à-queue alors qu’il attaquait fort.

Le trio de tête se tenait dans un mouchoir de poche et avait distancé le peloton mené par Ralph Boschung, passé quatrième après plusieurs tours de course. Kim-Luis Schramm trouvait l’ouverture sur Joel Eriksson peu avant la mi-course.

Mikkel Jensen se montrait ensuite menaçant sur Maximilian Günther, qui avait laissé filer le leader. Sa tentative de dépassement était fructueuse, le pilote Mücke Motorsport se retrouvant troiisème. Il ne se laissait pas faire, mais la défense de Mikkel Jensen se révélait imparable. Du moins, jusqu’à ce que Maximilian Günther ne le poussât à la faute. Parti dans l’herbe, Mikkel Jensen ne pouvait rejoindre la piste devant son adversaire et se retrouvait troisième. Il devait tenter de réitérer sa manœuvre de dépassement.

Ralph Boschung perdait le bénéfice de son bon début de course en observant un passage par les stands obligatoire. Cette pénalité se transformait en abandon pour le pilote Lotus. A l’abord du dernier tour, Igor Walilko ralliait les stands au ralenti alors que Marvin Dienst se dirigeait vers un nouveau succès. Maximilian Günther sauvait la deuxième place devant Mikkel Jensen, qui complétait le podium.

Kim-Luis Schramm ralliait l’arrivée au quatrième rang devant Philip Hamprecht, Joel Eriksson, Fabian Schiller et Luis-Enrique Breuer, qui s’allait s’élancer de la pole de la dernière course du week-end. Dennis Marschall et Nico Menzel complétaient le top dix. Fabian Schiller était repoussé au treizième rang après la course, ce qui offrait la pole à Dennis Marschall pour la dernière course du week-end.

Course 3

Dennis Marschall s’élançait de la pole position devant Luis-Enrique Breuer, Joel Eriksson et Philip Hamprecht. Le départ était très disputé, Kim-Luis Schramm perdant quelques plumes après s’être élancé cinquième.

Quelques excursions hors-piste, plus ou moins importantes, rythmaient le premier tour de course. Au terme du premier tour, le trio de tête restait le même devant Mikkel Jensen, Marvin Dienst et Tim Zimmermann. Le classement évoluait lorsqu’une nouvelle excursion hors-piste provoquait l’explosion d’un panneau et un remue-ménage au classement. Après deux tours de course, Mikkel Jensen partait en tête-à-queue et abandonnait alors qu’il tenait le quatrième rang provisoire.

A la fin du troisième tour, Dennis Marschall était toujours en tête devant Luis-Enrique Breuer, Tim Zimmermann, Ralph Bischung et Marvin Dienst. Ralph Boschung, fidèle à son sens de l’attaque, grimpait au troisième rang. Dans le peloton, les dépassements étaient nombreux, format de grille inversée oblige.

L’abandon de Mikkel Jensen, leader du championnat avant d’arriver à Lausitz, rendait chaque progression dans le classement importante pour la suite. Parmi les animateurs du peloton figurait bien évidemment Maximilian Günther, revenu cinquième en fin de course avec Marvin Dienst en ligne de mire.

Les pilotes entraient dans leur dernier tour, au terme duquel Dennis Marschall remportait la course devant Luis-Enrique Breuer, Ralph Boschung, Marvin Diesnt, Maximilian Günther et Tim Zimmermann. Joel Eriksson, Kim-Luis Schramm, Philip Hamprecht et Fabian Schiller bouclaient le top dix.

Bilan et classement à venir

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox