Accueil / F4 / ADAC Formel Masters – Jensen, Günther et Dienst victorieux
Mikkel Jensen 2014 ADAC Formel Masters Zandvoort
© ADAC Formel Masters

ADAC Formel Masters – Jensen, Günther et Dienst victorieux

En arrivant à Zandvoort, Mikkel Jensen menait le championnat d’ADAC Formel Masters, trois points devant Maximilian Günther. Les dunes néerlandaises allaient-elles redistribuer les cartes lors de la deuxième manche de la saison, alors que la hiérarchie n’était pas encore fixée ?

Essais

Deux séances d’essais étaient planifiées vendredi. Neuhauser Racing maîtrisait la première en plaçant ses deux pilotes, Tim Zimmermann et Mikkel Jensen, en tête. Le meilleur temps, 1m43.748s, était 29 millièmes plus rapide que celui de Mikkel Jensen. Joel Eriksson, Ralph Boschung et Maximilian Günther étaient relégués à deux dixièmes, tandis que Dennis Marschall, sixième classé, concédait un peu plus d’une demi-seconde à Tim Zimmermann. Kim Luis Schramm, Igor Walilko, Philip Hamprecht et Giorgio Maggi complétaient le top dix.

Les temps s’amélioraient sensiblement lors de la deuxième séance, menée par la Mücke Motorsport de Maximilian Günther en 1m42.725s et ce en dépit du vent qui sévissait sur le circuit de Zandvort. Les écarts constatés lors de la première séance s’accroissaient, puisque Joel Eriksson était relégué à trois dixièmes du leader de ces essais. Igor Walilko grimpait dans la hiérarchie en décrochant le troisième temps à quatre dixièmes, juste devant Mikkel Jensen. Légèrement distancé, Ralph Boschung complétait le top cinq devant Dennis Marschall, Kim Luis Schramm, Tim Zimmermann, Marvin Dienst et Philip Hamprecht.

Qualifications

Maximilian Günther confirmait sa bonne forme en décrochant les deux pole positions, ce qui lui permettait d’étendre son record dans ce domaine en ADAC Formel Masters. La piste humide corsait pourtant les choses pour le pilote Mücke Motorsport, auteur d’un meilleur tour en 1m55.096s. La séance était décalée de 25 minutes en raison des conditions météorologiques délicates, qui l’écourtaient également de sept minutes à son terme.

Mikkel Jensen concédait une seconde au poleman, qui collait plus d’une seconde au reste du plateau. Fabian Schiller et Tim Zimmermann se classaient sur la deuxième ligne devant Kim-Luis Schramm et les deux Lotus de Ralph Boschung et Joel Eriksson. Nico Menzel, Marvin Dienst et Dennis Marschall complétaient le top dix.

Pour la deuxième course, les deux premières lignes restaient inchangées. Ralph Boschung se qualifiait cinquième au jeu des seconds meilleurs tours de chaque pilote. Il se classait devant son coéquipier Joel Eriksson, suivi de Kim-Luis Schramm, Nico Menzel, Marvin Dienst et Dennis Marschall.

Course 1

Le poleman ne parvenait pas à s’imposer au terme d’une course très étrange, puisqu’elle n’avait duré que quatre tours. Suite au départ, un accident impliquait plusieurs monoplaces. L’interruption de course était requise mais le chronomètre continuait de tournée. Il fallait attendre plus d’un quart d’heure pour reprendre la piste, avec la voiture de sécurité en éclaireur. Elle laissait finalement les pilotes s’exprimer lors des deux derniers tours.

Maximilian Günther était victime de ce départ, tandis que Mikkel Jensen héritait de la tête de course. Il s’imposait finalement avec deux secondes d’avance sur Tim Zimmermann. Kim-Luis Schramm complétait le podium. A l’inverse, les monoplaces impliquées dans l’accident du départ comprenaient Fabian Schiller, Joel Eriksson, Nico Menzel et Giorgio Maggi.

Au pied du podium, Ralph Boschung terminait au quatrième rang devant Marvin Dienst, Dennis Marschall et Igor Walilko. Philip Hamprecht et David Kolkmann complétaient leclassement des pilotes classés.

Course 2

Les conditions de piste à Zandvoort ne s’étaient pas améliorées, mais Maximilian Günther ne se faisait pas piéger dimanche matin. Il dominait la deuxième course du week-end en conservant la tête de bout en bout. Le vainqueur n’était pourtant pas si tranquille puisque Fabian Schiller terminait non loin derrière lui, tandis que Ralph Boschung complétait le podium.

Le leader s’était échappé avant la sortie de la voiture de sécurité, provoquée par l’abandon de Nico Menzel, seul pilote à renoncer. Lors de la reprise sous drapeau vert, Maximilian Günther n’était pas inquiété. A l’inverse, Mikkel Jensen perdait gros lors de cette phase de course en se faisant déborder par Fabian Schiller puis Ralph Boschung. Fabian Schiller revenait par ailleurs de loin après avoir perdu deux positions au départ. Il ne baissait pas les bras, jusqu’à se débarrasser de Ralph Boschung au neuvième tour.

Marvin Dienst terminait cette épreuve au cinquième rang devant Tim Zimmermann, qui devait se contenter de cette position malgré une lutte avec le pilote qui le précédait. Kim-Luis Schramm, Philip Hamprecht, Dennis Marschall et Igor Walilko bouclaient le top dix.

Course 3

Philip Hamprecht s’élançait en tête de la course, disputée sous la pluie, devant Kim-Luis Schramm, Tim Zimmermann, Marvin Dienst et Mikkel Jensen.

Marvin Dienst, parti quatrième, se donnait les moyens d’aller s’imposer dès les premiers tours. Auteur d’un bon départ, il profitait des premiers virages pour grimper de deux rangs. Il trouvait ensuite l’ouverture sur le poleman Philip Hamprecht. Juste après, les choses se gâtaient en piste.

La voiture de sécurité entrait ensuite en piste après que deux pilotes, Fabian Schiller et Maximilian Günther, s’étaient retrouvés dans les graviers. Ce dernier continuait toutefois sa route, même s’il était impliqué dans les deux incidents provoquant les deux périodes de voiture de sécurité.

Marvin Dienst parvenait à prendre la poudre d’escampette lors de la première reprise des hostilités, qui ne durait pas plus d’un tour. Maximilian Günther, Igor Walilko et Ralph Boschung étaient entrés en collision, les deux derniers cités devant abandonner. Maximilian Günther continuait sa course pour se classer dixième et bon dernier.

Au dixième tour, lors du second drapeau vert, Marvin Dienst maintenait Tim Zimmermann derrière lui. A l’arrivée, Marvin Dienst s’imposait devant Tim Zimmermann, Kim Luis Schramm et Mikkel Jensen. Nico Menzel complétait le top cinq devant Joel Eriksson, Philip Hamprecht, David Kolkmann et Giorgio Maggi.

Bilan

Mikkel Jensen conserve son avantage après la deuxième manche du championnat. Si, en tête, le classement évolue peu, le peloton se bagarre âprement et annonce une saison toujours aussi disputée pour le prochain meeting, programmé au Lausitzring le week-end du 25 mai, soit deux semaines après cette manche de Zandvoort au temps mitigé. Maximilian Günther prendra-t-il sa revanche sur un Mikkel Jensen toujours aussi efficace ?

ADAC Formel Masters – Classement général – Meeting 2/8
Pos Pilote Points
1 Mikkel Jensen 93
2 Maximilian Günther 72
3 Tim Zimmermann 67
4 Marvin Dienst 54
5 Kim Luis Schramm 48
6 Fabian Schiller 47
7 Ralph Boschung 45
8 Dennis Marschall 35
9 Philip Hamprecht 23
10 Joel Eriksson 16
11 Igor Walilko 9
12 Nico Menzel 8
13 David Kolkmann 5
14 Giorgio Maggi 3

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox