Accueil / F4 / ADAC Formel Masters – Picariello champion au Slovakiaring
Alessio Picariello 2013 ADAC Formel Masters Slovakiaring
© ADAC Formel Masters

ADAC Formel Masters – Picariello champion au Slovakiaring

Le championnat d’ADAC Formel Masters se séparait de l’ATS F3 Cup ce week-end en optant pour le Slovakiaring plutôt que la piste d’Oschersleben. Cette différence allait-elle mettre à mal la suprématie du Belge Alessio Picariello, fort d’une belle avance au championnat à l’aube de l’avant-dernière manche de la saison.

Essais

Le pilote du Team KUG Motorsport Ralph Boschung prenait la tête des essais en 2m08.152s, un dixième devant Jason Kremer. Nicolas Beer et Beitske Visser suivaient à respectivement trois et quatre dixièmes. Egalement à quatre dixièmes de la référence de Ralph Boschung, Maximilian Günther prenait le cinquième temps devant Alessio Picariello, relégué à cinq dixièmes.

Fabian Schiller prenait le septième temps devant deux pilotes parfaitement accrdés, Stefan Riener et Mikkel Jensen, à respectivement 677 millièmes de la référence. Callan O’Keefe prenait la dixième place à plus d’une seconde du meilleur temps enregistré.

Qualifications

Nicolas Beer prenait la pole position en piste avec un tour bouclé en 2m19.386s, mais devait se contenter du onzième rang sur la grille en raison d’une pénalité de dix places reçue au précédent meeting du Lausitzring. De fait, Alessio Picariello récupérait la pole position et se plaçait idéalement pour tenter de décrocher le titre dès ce week-end.

La pluie n’était pas en reste lors de cette séance, ce qui provoquait une interruption de treize minutes en raison de la sortie de piste de la KSW Motorsport de Martin Gatz. Les ennuis n’étaient pas terminés avec un contact entre Maximilian Günther et Hannes Utsch au virage onze avec trois minutes à réaliser. La séance pouvait toutefois reprendre ses droits une fois cet incident mis à l’écart.

Ralph Boschung décrochait la première ligne avec un retard de cinq dixièmes sur le Belge Alessio Picariello. La deuxième ligne était de son côté composée de Maximilian Günther et Hendrik Grapp, qui devançaient à leur tour Jason Kremer et Marvin Dienst. En quatrième ligne, on retrouvait Stéphane Kox et Stefan Riener devant Callan O’Keeffe et Fabian Schiller.

La deuxième course permettait à Nicolas Beer de prendre sa revanche et décrocher une pole. Alessio Picariello était cette fois-ci bien classé deuxième devant Ralph Boschung et Jason Kremer. Hendrik Grapp prenait la cinquième position devant Stefan Riener et Maximilian Günther. Marvin Dienst suivait en huitième position devant Stéphane Kox et Fabian Schiller.

Course 1

Du haut de sa pole position, Alessio Picariello signait sa dixième victoire de la saison. Sa stratégie était de creuser un écart conséquent pour ne pas se faire avoir par le phénomène d’aspiration. Pari gagnant pour celui qui dominait cette première course de la tête et des épaules.

Marvin Dienst, deuxième classé, terminait ainsi à plus de six secondes mais pouvait se satisfaire d’une belle remontée depuis la sixième place, bien amorcée au départ. Il y gagnait deux positions et devait ensuite s’attaquer à Ralph Boschung pour prendre sa deuxième place finale au huitième tour.

Le quatrième homme était ensuite Jason Kremer, qui était sous le coup de la pression d’un Nicolas Beer revanchard et d’autres pilotes présents dans ses échappements. Malheureusement pour l’homme le plus rapide des qualifications, lors d’une bataille avec Beitske Visser, la pilote Lotus alors cinquième, il perdait le contrôle et se retrouvait piégé dans le bac à graviers. La pilote du Red Bull Junior Team réalisait une belle remontée depuis la treizième place sur la grille.

Stefan Riener prenait la sixième place devant Callan O’Keeffe, Mikkel Jensen et Indy Dontje. Ces trois pilotes se battaient longuement pour leurs positions finales et terminaient dans cet ordre. Maximilian Günther ne connaissait pas cette chance : alors quatrième, il connaissait un problème technique au sixième tour qui mettait un terme à sa course. Kim-Luis Schramm prenait la dixième place au drapeau à damier.

Course 2

Au départ, Ralph Boschung prenait la tête et Alessio Picariello, auteur d’un départ moyen, conservait la deuxième place. Au contraire, le poleman Nicolas Beer perdait de nombreuses positions et tombait sixième. Un accrochage, qui mettait au tapis Maximilian Günther, intervenait dès le premier tour. Celui-ci était dégagé lors de la neutralisation mais repartait très loin des leaders avec un aileron avant endommagé.

Une autre monoplace avait été envoyée dans le décor dans la manœuvre mais pouvait repartir. Une autre Mücke, celle d’Hendrik Grapp, abandonnait elle aussi. La voiture de sécurité était réquisitionnée le temps que tout rentre dans l’ordre. A ce stade, Marvin Dienst se tenait deuxième en ayant dépassé Alessio Picariello. Le quatrième homme, Jason Kremer, devançait Fabian Schiller et Beitske Visser, qui avait pris le dessus sur Nicolas Beer.

La course des Mücke ne s’arrangeait pas puisque Kim-Luis Schramm revenait aux stands pour abandonner. Stefan Riener continuait sa course sous le régime de la voiture de sécurité malgré un aileron arrière très endommagé, menaçant de se faire la malle à basse vitesse… Au début du quatrième tour, la course reprenait ses droits et Betiske Visser se montrait incisive pour se débarrasser de Fabian Schiller. En tête, Marvin Dienst et Alessio Picariello étaient prêts à en découdre pour détrôner le leader du moment, Ralph Boschung. Les batailles dans le peloton battaient également leur plein.

La monoplace n°23 d’Hannes Utsch était suffisamment endommagée à l’arrière pour le contraindre à s’arrêter hors-piste. Au tour suivant, la bataille pour le leadership se jouait à trois de fronts : Marvin Dienst portait la première attaque et prenait la tête, mais il était roues contre roues avec Alessio Picariello, qui mettait plusieurs virages à l’effacer pour de bon. La passe d’armes magnifique n’a engendré aucun contact et tous les pilotes sont restés sur la piste pendant cette action.

Marvin Dienst n’avait pas dit son dernier mot et tentait l’extérieur sur le Belge. La tentative lui valait d’être sous pression de Ralph Boschung, mais il ne s’en inquiétait pas puisqu’il se portait à hauteur du leader du championnat. Marvin Dienst ne s’avouait pas vaincu et continuait d’attaquer fort, Ralph Boschung se préparant à en profiter à tout moment. Jason Kremer s’était même mêlé à la lutte pendant un temps, mais quelques roues dans l’herbe calmaient ses ardeurs.

Pendant un temps seulement, puisque les quatre pilotes livraient une lutte aussi serrée que propre. Marvin Dienst franchissait la ligne au terme du huitième tour en tête et concluait quelques virages plus loin son dépassement. Il en profitait pour creuser un petit écart sur Alessio Picariello, toujours harcelé par Ralph Boschung et Jason Kremer. Plus loin derrière, Nicolas Beer et Beitske Visser livraient une lutte pour la cinquième place. Jason Kremer en profitait pour prendre le dessus sur Ralph Boschung avant d’entrer dans le dernier tour.

Celui-ci était plus animé par la bataille livrée par Beitske Visser, qui terminait juste devant Nicolas Beer grâce à un dépassement dans les derniers virages. Marvin Dienst s’imposait devant Alessio Picariello et Jason Kremer, qui tenait la troisième marche du podium. Grâce à sa deuxième place, Alessio Picariello décrochait le titre de champion d’ADAC Formel Masters 2013.

Quatrième, Ralph Boschung devançait ainsi Beitske Visser et Nicolas Beer. Fabian Schiller prenait la septième place devant Indy Dontje, Stéphane Kox et Mikkel Jensen.

Course 3

Sur la grille de départ, Stéphane Kox côtoyait Indy Dontje sur la première ligne devant Fabian Schiller et Beitske Visser. Au départ, le leader se détachait et laissait un peloton resserré en découdre. Alessio Picariello en profitait pour monter au deuxième rang et se nicher dans les échappements du leader.

Au terme du premier tour, Indy Dontje se tenait troisième devant Beitske Visser et Ralph Boschung. Au tour suivant, le nouveau champion d’ADAC Formel Masters prenait la tête de course devant Stéphane Kox, Ralph Boschung et Beitske Visser, tous passés devant Indy Dontje, tombé sixième derrière Marvin Dienst. Autre protégé du Red Bull Junior Team, Callan O’Keeffe abandonnait et, une fois hors de sa monoplace, boitait puis s’allongeait pour éviter d’empirer une éventuelle blessure. Les commissaires intervenaient rapidement et voyaient leur travail facilité par la sortie de la voiture de sécurité.

Lors de la neutralisation, le classement voyait Ralph Boschung hériter du deuxième temps devant Beitske Visser. Stéphane Kox était tombé septième entre Indy Dontje et Fabian Schiller. L’interruption des débats prenait du temps, ce qui offrait un sprint final d’un peu moins de cinq pour les pilotes d’ADAC Formel Masters.

Au restart, Alessio Picariello oubliait ses adversaires. Ralph Boschung se retrouvait sous la pression de Beitske Visser, Jason Kremer se tenant prêt à récupérer les pots cassés en quatrième position. Cependant, Marvin Dienst effaçait le pilote Schiller et s’attaquait dans la foulée à Beitske Visser. La troisième place se disputait désormais avec un peloton resserré de près de 5 pilotes. A l’entame du dernier tour, Jason Kremer l’avait reprise mais Marvin Dienst et Beitske Visser le débordaient simultanément.

Sur la ligne d’arrivée, Alessio Picariello s’imposait mais allait perdre sa victoire. Ralph Boschung prenait la victoire après l’application de 30 secondes de pénalité au Belge Picariello, relégué au seizième rang. Marvin Dienst et Beitske Visser montaient sur le podium. Jason Kremer tombait donc quatrième devant Fabian Schiller et Indy Dontje. Maximilian Günther terminait septième devant le poleman Stéphane Kox et Stefan Riener.

Bilan

Malgré sa rétrogradation et la perte de sa victoire, Alessio Picariello est devenu champion d’ADAC Formel Masters au terme de la deuxième course du week-end, qu’il n’a pas remportée. Il reste néanmoins un meeting à réaliser à Hockenheim. L’épilogue aura lieu le week-end du 29 septembre.

ADAC Formel Masters 2013 – Classement pilotes – Meeting 7/8
Pos Pilote Points
1 Alessio Picariello 331
2 Maximilian Günther 220
3 Jason Kremer 197
4 Nicolas Beer 172
5 Marvin Dienst 171
6 Indy Dontje 137
7 Ralph Boschung 122
8 Hendrik Grapp 106
9 Beitske Visser 97
10 Mikkel Jensen 79
11 Fabian Schiller 69
12 Stefan Riener 54
13 Callan O’Keeffe 34
14 Kim-Luis Schramm 24
15 Florian Herzog 17
16 Stéphane Kox 9
17 Benedikt Gentgen 1
18 Kim-Alexander Giersiepen 1
Le championnat d'ADAC Formel Masters se séparait de l'ATS F3 Cup ce week-end en optant pour le Slovakiaring plutôt que la piste d'Oschersleben. Cette différence allait-elle mettre à mal la suprématie du Belge Alessio Picariello, fort d'une belle avance au championnat à l'aube de l'avant-dernière manche de la saison. Essais Le pilote du Team KUG Motorsport Ralph Boschung prenait la tête des essais en 2m08.152s, un dixième devant Jason Kremer. Nicolas Beer et Beitske Visser suivaient à respectivement trois et quatre dixièmes. Egalement à quatre dixièmes de la référence de Ralph Boschung, Maximilian Günther prenait le cinquième temps devant Alessio…

Passage en revue

Spectacle - 7.9
Dose d'imprévus - 7.3
Exploit des vainqueurs - 7.1

7.4

Trois vainqueurs et un champion en Slovaquie !

Résumé : Alessio Picariello a certes été sacré champion avec une large avance, mais trois vainqueurs différents - dont un sur tapis vert - n'ont pas manqué de pimenter le week-end, avec une mention spéciale pour la première course.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox