Accueil / F4 / Australian Formula Ford – Disparition du championnat national

Australian Formula Ford – Disparition du championnat national

round 01 of the 2013 Formula Ford Championship
Le championnat australien de Formula Ford cessera d’exister à la fin de cette saison suite à une décision de la Confederation of Australian Motor Sport (CAMS).

La décision a été prise sur la base du manque de viabilité à long-terme et des doutes sur la durabilité du championnat. Néanmoins, les championnats régionaux continueront d’exister dans les Etats d’Australie-Méridionale, Australie-Occidentale, Nouvelle-Galles du Sud, Queensland et Victoria. Ceux-ci disposent d’anciennes générations de moteurs Kent permettant des coûts d’entrée très bas dans le sport automobile.

Eugene Arocca, le directeur général, a blamé la hausse des coûts au fil des années et le manque de soutien de Ford dans cette décision, déjà pressenti par le manque de budget des promoteurs en début d’année. Arocca réfléchit déjà avec le CAMS sur de nouveaux moyens de valoriser la Formule Ford nationalement, et l’idée d’un Formula Ford Festival australien, à l’image du Festival internationnal organisé toutes les fins d’années en Grande-Bretagne, semble tenir la corde.

Existant depuis 1970 sous le nom de Formula Ford National Series puis de Formula Ford Driver to Europe Series, la discipline est devenue Australian Formula Ford en 1993 et a sacré des hommes tels que Craig Lowndes, Jamie Whincup et John Martin. D’autres pilotes reconnus tels que Mark Webber, Garth Tander, Will Power, David Brabham et Marcos Ambrose sont également passés dans les rangs de la discipline.

Victime de son isolement, l’Australian Formula Ford était surtout devenue au fil des années une discipline pour détecter les futurs pilotes en V8 Supercars, oubliant ses objectifs « Driver to Europe ». Les champions 2009 à 2011, Nick Percat, Chaz Mostert et Cameron Waters sont encore en train de faire leurs preuves en Touring Cars tandis que le champion de l’an dernier, Jack Lebrocq n’a pas trouvé le budget pour une saison complète en F3 Australie.

Ainsi, sur les cinq dernières saisons, seuls Scott Pye, Mitch Evans, Richie Stanaway, Geoff Uhrhane, Nick McBride, Nick Cassidy ont rejoint l’Europe avec des succès divers. D’autres tels que Luke Ellery et Matthew Brabham sont passés par les Etats-Unis tandis que quelques uns sont passés en F3 Australie, également en santé vacillante.

Cette année, le titre devrait se jouer entre Anton De Pasquale et Macauley Jones tandis que Sam Power et Liam Sager jouent le troisième place. Jordan Lloyd, cinquième, est actuellement le meilleur rookie. A noter que le constructeur Mygale est omniprésent dans ce championnat, de la même manière qu’en British Formula Ford au fil des dernières générations, dont l’Australie ne bénéficie pas.

L’arrêt de cette discipline pourrait en revanche être une bonne nouvelle pour Renault Sport. Après avoir décliné le succès de la F4 France à travers la Formule Renault 1.6 NEC et Scandinavie cette année, mais aussi au Royaume-Uni d’ici les prochains mois, Renault Sport avait laissé entendre la volonté de lancer des championnats similaires en Espagne, en Amérique Latine, en Chine et en Australie. Avec la disparition de l’Australian Formula Ford, la timing serait idéal et pourrait également permettre de peser face à la FIA pour obtenir le titre de FIA F4 Australie.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox