Accueil / F4 / BRDC F4 – Barlow, Bell et Gunn s’imposent à Oulton Park
Jack Barlow BRDC Formula 4 2013 Oulton Park
© Formula 4

BRDC F4 – Barlow, Bell et Gunn s’imposent à Oulton Park

La saison de BRDC F4 se rendait à Oulton Park ce week-end pour clore sa première moitié de saison. En tête d’un championnat indécis, Charlie Robertson arrivait en tête avec trois unités de plus que Jake Dalton, leader déchu depuis le précédent meeting de Snetterton.

Seb Morris, Jake Hughes et Matt Bell restaient également à portée du leadership avant un meeting ultra-compact composé d’essais privés le vendredi puis d’une qualification et des trois courses le samedi. La moindre erreur pouvait donc coûter très cher.

Qualifications

La séance de vingt minutes était dominée par les premières minutes par le leader du championnat, Charlie Robertson. Jake Hughes puis Raoul Hyman prenaient le dessus peu après la mi-session, Hyman étant même le premier homme à rentrer dans la minute trente-sept.

Raoul Hyman semblait prêt à obtenir sa première pole BRDC F4 mais à deux minutes de la fin, Jack Barlow se hissait en tête grâce à un tour en 1m37.702s, onze millièmes de seconde devant Hyman. Le timing était parfait puisque la séance était interrompue dans la foulée suite à la sortie de Ben Gower à Old Hall.

Le pilote Sean Walkinshaw Racing remportait sa première pole dans la catégorie et s’élançait ainsi devant Raoul Hyman, Jake Hughes, Seb Morris et James Fletcher.

Le reste du top dix était complété par Ross Gunn, réalisant sa meilleure qualification de l’année, suivi de Charlie Robertson, Matty Graham, Diego Menchaca et Matt Bell.

Course 1

Jake Barlow réalisait un bon départ pour conserver son avantage sur Raoul Hyman. Le peloton se montrait sage dans le premier tour puisqu’aucun incident n’était à signaler. En revanche, suite à sa sortie en qualifications, Ben Gower ne prenait pas le départ.

Raoul Hyman perdait le bénéfice de sa deuxième place après une légère excursion hors piste à la chicane Hislops lors du deuxième tour. Jake Hughes et Seb Morris en profitaient dans la foulée tandis que Ross Gunn parvenait à dépasser son compatriote un peu plus rard.

En tête, Jake Barlow gagnait centième par centième pour consolider ce qui allait devenir sa deuxième victoire de l’année. Ross Gunn jouait son va-tout pour obtenir son premier podium mais Seb Morris conservait sa troisième place pour un souffle, derrière Jake Barlow et Jake Hughes.

Raoul Hyman se contentait de la cinquième place devant Matty Graham, Jake Dalton et Matt Bell, qui obtenait ainsi la pole position de la course 2. Diego Menchaca et Gustavo Lima complétaient le top dix tandis que Charlie Robertson perdait gros après son accrochage à Old Hall au cinquième tour avec James Fletcher.

Course 2

Le privé Matt Bell débutait en pole et conservait son avantage au départ devant Jake Dalton et Matty Graham. Ross Gunn se hissait pour sa part en quatrième position aux dépens de Seb Morris et Raoul Hyman. Ross Gunn ne lâchait pas la détente et s’attaquait à Matty Graham au quatrième tour. Les deux hommes s’accrochaient, Matty Graham terminant ainsi sa course dans le mur de pneus tandis que Gunn repartait cinquième.

En tête, Matt Bell contrôlait les évènements devant Jake Dalton et Raoul Hyman, désormais troisième. Seb Morris et Ross Gunn allaient se disputer la quatrième place jusqu’au dernier des douze tours mais Morris ne cédait pas. Le duo se voyait rejoindre par Jake Hughes, Jack Barlow, Diego Menchaca, Gustavo Lima et Struan Moore en fin de course mais les positions restaient identiques dans le top ten.

Jake Dalton tentait de réduire l’écart face à Matt Bell mais ce dernier répliquait dans les derniers tours pour s’offrir un troisième succès cette année.

Le meilleur tour en course était obtenu par Charlie Robertson qui, en battant celui établi par Ross Gunn en course 1, remportait ainsi le droit de démarrer la course 3 en pole position.

Course 3

Charlie Roberston était accompagné de Ross Gunn sur la première ligne de la dernière course du jour. Jack Barlow, Jake Hughes et Raoul Hyman suivaient de près les hommes sur la grille. Bien parti, Charlie Robertson dominait le début de course jusqu’au huitième tour où il perdait toute son avance en sortant large à Knickerbrook.

Ross Gunn profitait de cette erreur pour prendre la tête devant Charlie Robertson et Jake Hughes. Les trois hommes débutaient le neuvième tour séparés de deux dixièmes de seconde. Hughes dépassait Robertson à la chicane Hislops au tour suivant pour prendre la deuxième place. Il était tout de fois trop tard pour rattraper Ross Gunn qui s’imposait pour la première fois dans la discipline, quatre dixièmes devant Jake Hughes et Charlie Robertson.

Jack Barlow se classait quatrième devant Raoul Hyman, Matty Graham et Seb Morris. Ce dernier était à nouveau en tête d’un groupe de voitures n’étant pas parvenu à le dépasser. Ainsi, James Fletcher, Jake Dalton et Gustavo Lima entraient dans le top ten.

Bilan

Avec un nouveau meeting où trois vainqueurs différents se sont imposés, la première moitié du championnat de BRDC F4 voit Jake Dalton occuper, et récupérer, la tête du classement mais tout reste ouvert puisque Jake Hughes est à six points tandis que Seb Morris, Charlie Robertson, Matt Bell et Jack Barlow sont tous à moins de trente unités du leader, soit l’équivalent d’une victoire.

Les pilotes de BRDC F4 se retrouveront à Brands Hatch le week-end du 28 juillet pour le cinquième meeting de la saison 2013.

British F4 2013 – Classement pilotes – Meeting 4/8
Pos Pilote Points
1 Jake Dalton 212
2 Jake Hughes 206
3 Seb Morris 198
4 Charlie Robertson 191
5 Matt Bell 188
6 Jack Barlow 183
7 Ross Gunn 152
8 Raoul Hyman 145
9 James Fletcher 140
10 Matthew Graham 140
11 Falco Wauer 126
12 Struan Moore 111
13 Diego Menchaca 110
14 Gustavo Lima 105
15 James Greenway 97
16 Sennan Fielding 64
17 Rahul Raj Mayer 64
18 Malgorzata Rdest 64
19 Daniel Headlam 56
20 Pietro Fittipaldi 51
21 Simon Rudd 34
22 Luke Williams 23
23 Pete Storey 11
24 Dylon Phibbs 6
25 Zou Sirui 0
NC Ben Gower 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox