Accueil / F4 / F4 France – Triple succès pour Jules Gounon à Magny-Cours
Podium F4 FFSA Magny-Cours Jules Gounon 2013
© DPPI

F4 France – Triple succès pour Jules Gounon à Magny-Cours

Après une pause estivale de deux mois, les pensionnaires de l’Auto Sport Academy effectuaient leur retour en piste sur le circuit de Magny-Cours pour le cinquième rendez-vous de la saison. Anthoine Hubert pouvait assurer le titre dès ce week-end puisqu’il arrivait avec 153 points d’avance sur Tristan Viidas.

Essais

Jules Gounon s’assurait le meilleur temps en 1m46.608s lors des essais. Vainqueur à Pau, le Français devançait de trois dixièmes Severin Amweg et Felix Hirsiger. Anthoine Hubert prenait la quatrième place suivi par Neal van Vaerenbergh et Kiriik Karpov, auteurs du même temps. Les Russes Matevos Isaakyan et Ivan Kostyukov suivaient tandis que Tristan Viidas et Tom Le Coq complétaient le top dix tandis que Paul Hofkelt, nouveau venu, prenait le treizième rang.

Qualifications

La pluie s’invitait dans la Nièvre pour les qualifications et Tom Le Coq se montrait le plus rapide en 2m05.370s. Obtenant sa première pole position de l’année, il devançait Matevos Isaakyan et Jules Gounon, en verve en début de séance avant de perdre l’avantage face à Tom Le Coq dans les ultimes minutes de la séance. Neal van Vaerenbergh complétait la deuxième ligne devant le Finlandais Simo Muhonen et le leader du championnat, Anthoine Hubert, vivant sa plus mauvaise séance de qualifications cette saison. Dennis Anoshin, Amaury Rossero, Kirill Karpov et Felix Hirsiger complétaient le top dix devant Valentin Naud, de retour après deux meetings d’absence. La grille de départ de la première course, basée sur les deuxièmes meilleurs temps, voyait Tom Le Coq partir de la pole position devant Jules Gounon et Neal van Vaerenbergh. Matevos Isaakyan complétait la deuxième ligne suivi par Anthoine Hubert et Simo Muhonen. On retrouvait une fois de plus Dennis Anoschin, Amaury Rossero, Kiriil Karpov et Felix Hirsiger dans cet ordre au sein du top dix.

Course 1

Jules Gounon réalisait une course parfaite pour recevoir au terme des dix tours de course le trophée du vainqueur pour la deuxième fois de la saison. Le Russe Matevos Isaakyan et le Français Tom Le Coq l’accompagnaient sur le podium au terme d’un premier acte disputé dans des conditions légèrement humides. Gounon avait pris l’avantage sur le poleman Tom Le Coq dès les premiers mètres de la course. Dans le premier tour, Neal van Vaerenbergh cédait coup sur coup des positions face à Matevos Isaakyan puis Simo Muhonen et Antoine Hubert, dont la course se résumait en une attaque totale à laquelle Simo Muhonen ne résistait pas longtemps. Maitrisant totalement son sujet, Jules Gounon conservait la tête profitant du duel entre Tom Le Coq et Matevos Isaakyan derrière lui. Le Russe prenait l’avantage à mi-course, un moment où les pneumatiques pour piste humide commençaient à se dégrader sur une piste séchante. Cela faisait le jeu d’Anthoine Hubert qui mettait alors la pression sur Tom Le Coq tout en voyant Simo Muhonen et Neal van Vaerenbergh se mettre en position d’attente derrière eux. Las, Anthoine Hubert restait coincé derrière Tom Le Coq et touchait même son concurrent dans une dernière attaque avant de se contenter des points de la quatrième place. Vainqueur avec huit secondes d’avance, Jules Gounon faisait la bonne opération face à Matevos Isaakyan et Tom le Coq. Anthoine Hubert devançait Simo Muhonen et Neal van Vaerenbergh tandis que Tristan Viidas, Amaury Rossero, Dennis Anoschin et Florian Pottier complétaient les entrées dans les points. Ce dernier accrochait par la même occasion la pole position pour la course 2.

Course 2

Relégué en dixième position par la grille inversée, Jules Gounon n’en était pas moins au-dessus de la concurrence pour s’imposer une deuxième fois dans le week-end. Dennis Anoschin et Marco de Peretti s’offraient également le podium. La pluie était toujours en rendez-vous pour ce second round nivernais. Au départ, Dennis Anoschin prenait l’avantage sur Florian Pottier et Tristan Viidas. Tom Le Coq et Simo Muhonen s’accrochaient à Adélaïde, tout comme Neal van Vaerenbergh et Anthoine Hubert au deuxième tour. Toutes les voitures continuaient mais de nombreuses places étaient perdues pour ces pilotes. Dennis Anoschin creusait rapidement l’écart mais Jules Gounon, revenu en deuxième place dès le deuxième tour, inversait la tendance, tout comme Marco de Peretti, douzième sur la grille et désormais en troisième position après avoir dépassé Tristan Viidas. Amaury Richard partait en tête-à-queue à mi-course, rapidement imité par Ivan Kostyukov. Le peloton connaissait un nouvel incident où Anthoine Hubert partait en tête-à-queue. Dans les derniers tours, la pression imposée par Jules Gounon sur le leader finissait par payer. L’Allemand sortait large sous une attaque dans l’avant-dernier tour. Jules Gounon filait vers la victoire deux secondes devant Dennis Anoschin. Marco de Peretti terminait à plus de vingt secondes, en ayant Tristan Viidas dans ses échappements. Florian Pottier terminait cinquième, suivi de près par Amaury Rossero, Felix Hirsiger et Valentin Naud, huitième après un départ en dernière ligne. Kiriil Karpov se classait neuvième après avoir remporté sa lutte face à Ivan Kostyukov, qui restait sur le carreau. Rémy Deguffroy entrait dans le top dix devant Simo Muhonen et Anthoine Hubert, hors des points.

Course 3

Après le grand chelem d’Anthoine Hubert à Spa-Francorchamps, Jules Gounon devenait le second pilote à réaliser une telle performance en remportant la troisième et dernière course du week-end à Magny-Cours devant ce même Anthoine Hubert et Neal van Vaerenbergh. La pluie laissait place au soleil le dimanche. Tom Le Coq réalisait un bon départ depuis la pole tandis que Jules Gounon dépassait Matevos Isaakyan avant d’attaquer le leader à Adelaïde pour prendre la tête de la course. Matevos Isaakyan se plaçait en outsider devant Simo Muhonen et Anthoine Hubert. Victime d’une sortie de piste dans le premier tour, la féminine du peloton, Lucile Cypriano, abandonnait. Jules Gounon creusait rapidement l’écart, accompagné par Matevos Isaakyan, profitant des duels derrière lui animés par Anthoine Hubert qui remontait les places petit à petit. Matevos Isaakyan parvenait à surprendre Jules Gounon au quatrième tour mais le Français mettait son adversaire russe sous pression tout en gérant son avance sur Anthoine Hubert, alors troisième. La lutte pour la quatrième place était tout aussi intense, dont une lutte entre Neal van Vaerenbergh et Dennis Anoschin. A deux tours du but, Sidhant Panda abandonnait après un incident. La course basculait dans les derniers tours puisque Matevos Isaakyan partait en tête-à-queue à la sortie de l’épingle d’Adelaïde. Jules Gounon n’en demandait pas autant pour s’offrir un nouveau succès devant Anthoine Hubert, dont cet unique podium du week-end lui permettait de faire une bonne opération, et Neal van Vaerenbergh, le jeune protégé du RACB. Matevos Isaakyan terminait quatrième suivi par Marco de Peretti, Felix Hirsiger et Simo Muhonen, qui profitait de la pénalité imposée à Tom Le Coq pour son implication dans deux accrochages. Dennis Anoschin, Kirill Karpov et Amaury Rossero entraient également dans les points.

Bilan

Au championnat, si Anthoine Hubert réalise son plus mauvais meeting du point de vue comptable, il reste solidement installé en tête du championnat avec 283 points, soit 147 unités de plus que Jules Gounon, son nouveau dauphin après un week-end extraordinaire. Tristan Viidas pointe au troisième rang mais ne peut plus prétendre au titre, qui devrait être une formalité pour Anthoine Hubert le week-end du 11 au 13 octobre sur le circuit de Lédenon.

Championnat de France F4 2013 – Meeting 5/7
Pos Pilote Points
1 Anthoine Hubert 283
2 Jules Gounon 148
3 Tristan Viidas 119
4 Matevos Isaakyan 113
5 Simo Muhonen 104
6 Dennis Anoshin 102
7 Tom Le Coq 98
8 Felix Hirsiger 88
9 Neal van Vaerenbergh 77
10 Florian Pottier 59
11 Severin Amweg 51
12 Marco de Peretti 49
13 Amaury Rossero 43
14 Kirill Karpov 40
15 Ivan Kostyukov 37
16 Valentin Naud 34,5
17 Rémy Deguffroy 28
18 Kang Ling 11
19 Lucile Cypriano 4
20 Amaury Richard 2
21 Sidhant Panda 0
22 Justin Meichtry 0
Après une pause estivale de deux mois, les pensionnaires de l'Auto Sport Academy effectuaient leur retour en piste sur le circuit de Magny-Cours pour le cinquième rendez-vous de la saison. Anthoine Hubert pouvait assurer le titre dès ce week-end puisqu'il arrivait avec 153 points d'avance sur Tristan Viidas. Essais Jules Gounon s'assurait le meilleur temps en 1m46.608s lors des essais. Vainqueur à Pau, le Français devançait de trois dixièmes Severin Amweg et Felix Hirsiger. Anthoine Hubert prenait la quatrième place suivi par Neal van Vaerenbergh et Kiriik Karpov, auteurs du même temps. Les Russes Matevos Isaakyan et Ivan Kostyukov suivaient…

Passage en revue

Spectacle - 6.5
Dose d'imprévus - 7
Exploit du vainqueur - 7.7

7.1

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox