Accueil / FA1 / FA1 – Melker et Bortolotti se partagent le succès au Nürburg
Alessio Picariello Mirko Bortolotti Nigel Melker 2014 FA1 Nurburgring
© Acceleration Events

FA1 – Melker et Bortolotti se partagent le succès au Nürburg

Le championnat de FA1 organisait son troisième meeting au Nürburgring. Mirko Bortolotti arrivait en tant que leader du championnat, mais son avance sur son poursuivant direct, Nigel Melker, n’était que de deux points. Pour l’occasion, Jimmy Eriksson représentait son pays, la Suède, dans ce championnat des nations. Le Belge Alessio Picariello débarquait lui aussi et représentait la France.

Essais

Richard Gonda menait la première séance d’essais du vendredi en 1m44.436s, soit 69 millièmes devant Mirko Bortolotti, puis un dixième devant Sergio Campana et Sebastian Balthasar. Derrière, Nigel Mleker était le dernier pilote dans la seconde du leader, du haut du cinquième rang. Venaient ensuite Dennis Lind, Jimmy Eirksson, Luis Michael Dörrbecker et Picho Toledano.

Les temps étaient bien plus rapides lors de la deuxième séance, menée par Mirko Bortolotti en 1m34.277s. Deux pilotes parvenaient à se hisser à un dixième de l’Italien, avec dans l’ordre Nigel Melker et Richard Gonda. Sebastian Balthasar, dernier pilote classé dans la seconde du leader Mirko Bortolotti, prenait le quatrième temps. Sergio Campana était le dernier pilote intégré au top cinq, laissant pour compte Jimmy Eriksson, Armando Parente et Dennis Lind. Derrière, Alessio Picariello, Picho Toledano, Luis-Michael Dörrbecker et Oliver Campos fermaient la marche.

Qualifications 1

Sur le tracé du Nürburgring, l’expérience de Nigel Melker portait ses fruits puisque le Néerlandais décrochait la pole position en 1m32.374s. Le Belge Alessio Picariello s’adaptait rapidement au championnat avec à la clé le deuxième temps à un dixième du leader, synonyme de première ligne.

Mirko Bortolotti, relégué à trois dixièmes, se classait en deuxième ligne, juste devant Sergio Campana qu’il tenait en échec pour un dixième. Richard Gonda venait ensuite compléter le top cinq en se classant devant Sebastian Balthasar, dernier pilote dans la seconde du leader.

Derrière, Dennis Lind, Jimmy Eriksson, Oliver Campos-Hull et Alfonso Toledano bouclaient le groupe des dix premiers. Armando Parente et Luis Michael Dörrbecker fermaient la marche.

Course 1

Le départ de Nigel Melker n’était pas à la hauteur de ses espérances. Ses rivaux du jour, Alessio Picariello et Mirko Bortolotti, lui menaient la vie dure pour l’éventuel gain de la tête de course. Le pilote belge finissait par entrer en contact avec l’Italien, qui se retrouvait en queue de peloton. Alessio Picariello s’en tirait bien mieux puisqu’il prenait la tête de la course. Derrière, Nigel Melker se retrouvait attaqué par Richard Gonda, qui lui chipait sa deuxième place. Il profitait d’une incompréhension entre Alessio Picariello et son équipe (le Belge ne rentrait pas aux stands lors de la fenêtre prévue à cet effet) pour hériter de la tête de course.

Or, Nigel Melker s’arrêtait en même temps que le Slovaque. Plus efficace, le poleman ressortait devant son adversaire. Pendant ce temps, Mirko Bortolotti était bien remonté dans le classement et, après son arrêt, ressortait au deuxième rang. Nigel Melker menait donc à nouveau la danse devant Mirko Bortolotti. Ricard Gonda allait les rejoindre sur le podium final en se débarrassant d’Armando Parente, finalement cinquième derrière Alessio Picariello.

Luis Michael Dörrbecker se retrouvait sixième à l’arrivée devant Oliver Campos-Hull. De nombreux abandons avaient rythmé la course : Sebastian Balthasar renonçait dans le premier tour parmi d’autres abandons enregistrés jusqu’au onzième des dix-huit tours de course.

Qualifications 2

Nigel Melker continuait d’exceller sur le tracé allemand avec une deuxième pole position. Le Néerlandais enfonçait le clou avec un tour signé en 1m32.091s. Sergio Campana avait beau, lui aussi, hausser son niveau de jeu, il restait à trois dixièmes du poleman.

Echouant à un dixième de la première ligne, Richard Gonda réalisait le troisième temps devant Mirko Bortolotti. L’Italien effectuait son meilleur tour à une demi-seconde de son rival au championnat et devançait toutefois Sebastian Balthasar et Alessio Picariello.

En quatrième ligne, Dennis Lind tenait en échec Jimmy Eriksson. Au fond du classement, on retrouvait Alfonso Toledano, Luis Michael Dörrbecker, Oliver Campos-Hull et Armando Parente.

Course 2

Mirko Bortolotti ne partait que quatrième sur la grille, mais le pilote italien avait tout de même les ressources pour décrocher sa troisième victoire de la saison en six courses disputées, soit le même nombre que son rival Nigel Melker. Ce dernier partait depuis la pole, mais un problème d’embrayage l’empêchait de s’élancer.

De fait, Sergio Campana s’élançait du point le plus haut et n’était pas inquiété au départ. Il ne terminait pas le premier tour en tête, cela dit. Richard Gonda trouvait l’ouverture sur l’Italien. Sergio Campana concédait ensuite une position supplémentaire au profit de son compatriote Mirko Bortolotti lors des arrêts aux stands. Lors de la deuxième salve de ravitaillements, Mirko Bortolotti jouait de nouveau la carte de la stratégie pour prendre la tête de course au détriment de Richard Gonda. Il n’était plus inquiété ensuite.

Plus loin derrière le duo de tête, séparé de moins de trois secondes à l’arrivée, Sergio Campana sauvait son podium. Alessio Picariello aurait bien souhaité l’en déloger, mais il se contentait de la quatrième place tout près d’une place sur ce fameux podium. Il laissait ainsi l’équipe Ghinzani monopoliser les trois positions de tête. Sebastian Balthasar complétait le groupe des cinq premiers, alors que sa monoplace n’avait pas pu démarrer au coup d’envoi de l’épreuve. Jimmy Eriksson et Alfonso Toledano fermaient la marche.

En effet, de nombreux abandons étaient intervenus. Des problèmes mécaniques touchaient ainsi Oliver Campos-Hull, Dennis Lind, Armando Parente et Luis Michael Dörrbecker.

Bilan

Mirko Bortolotti dispose de vingt points d’avance sur Nigel Melker après trois meetings de FA1. Le duel entre les deux hommes n’est pas prêt de se décanter, et c’est tant mieux pour le spectacle. A Monza, où le leader du championnat italien évoluera à domicile, il sera important pour l’un comme pour l’autre de marquer les esprits le week-end du 8 juin. A moins qu’un trouble-fête ne vienne arbitrer les débats ?

FA1 2014 – Classement général – Meeting 3/8
Pos Pilote Points
1 Mirko Bortolotti 123
2 Nigel Melker 103
3 Sebastian Balthasar 53
4 Richard Gonda 52
5 Armando Parente 40
6 Sergio Campana 31
7 Luis Michael Dörrbecker 26
8 Felix Rosenqvist 25
9 Alessio Picariello 23
10 Oliver Campos-Hull 20
11 Dennis Lind 19
12 Alfonso Toledano 15
13 Jimmy Eriksson 11
14 Rodolfo Gonzalez 10
15 Victor Garcia 5
16 Nathanaël Berthon 2

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox