Accueil / Formula Abarth / Formula Abarth – Alessio Rovera le plus régulier à Adria

Formula Abarth – Alessio Rovera le plus régulier à Adria

Alessio Rovera (Cram Motorsport Srl, F.Aci Csai Tatuus FA 010 FPT,#12)

L’Adria International Raceway accueillait sur ses 2702 mètres le deuxième meeting de la saison 2013 de Formula Abarth après une ouverture à Vallelunga dont Alessio Rovera était ressorti comme l’homme à battre après ses deux victoires.

Essais

La première séance d’essais libres permettait à Simone Iaquinta de se mettre en évidence en 1m15.199s, de peu devant Federico Pezzolla et Lukas Moraes à l’issue d’une séance très serrée où l’on retrouvait onze pilotes dans la même seconde.

Dernier de la première séance, Alessio Rovera retrouvait sa place habituelle dès la deuxième session, toujours disputée sur une piste sèche. Le pilote Cram réalisait un tour en 1m14.587s qui reléguait à un quart de seconde Simone Iaquita et Giada De Zen, sa coéquipière. Si Vitaly Larionov ne parvenait pas à descendre sous les 1m15s, il signait une nouvelle quatrième place de bon augure.

La pluie avait fait son arrivée pour la troisième et dernière séance. Entre les drapeaux rouges, Alessio Rovera signait le meilleur temps en 1m28.139s, près d’une seconde et demie plus rapide que Simon Iaquinta et Gabriele Rugin.

Qualifications

Poursuivant sur sa lancée, Alessio Rovera s’adjugeait les deux pole positions en jeu à Adria en venant à bout de Lukas Moraes en Q1 et de Federico Pezzolla en Q2.

Lors de la première séance, Alessio Rovera bouclait son meilleur tour en 1m14.129s, trois dixièmes devant un groupe serré composé par Lukas Moraes, Federico Pezzolla, Marco Tolama, Michele Beretta et Simone Iaquinta, tous tenus en moins de deux dixièmes de seconde. En quatrième ligne, les deux débutants Gabriele Rugin et Giada De Zen devançaient Sergey Trofimov, Sabino De Castro, Dzhon Simonyan, Luis Michael Dörrbecker, Alessandro Perullo et Vitaly Larionov.

Déterminant les positions de la troisième course, Q2 conservait le même leader grâce à un tour en 1m14.039s mais les autres places du classement étaient chamboulées. A trois dixièmes du poleman, Federico Pezzolla devançait Michele Beretta et Marco Tolama qui économisait pourtant un train de pneus pour les courses du dimanche. Simone Iaquinta complétait le Top 5 devant la seule féminine, Giada De Zen. On retrouvait derrière Gabriele Rugin, Lukas Moraes, Sergey Trofimov, Luis Michael Dörrbecker, Vitaly Larionov, Dzhon Simonyan, Sabino De Castro et Alessandro Perullo, victime d’une sortie mettant un terme à ses espoirs de briller en qualifications.

Course 1

La première manche du week-end se disputait sur une piste humide suite aux précipitations de la nuit. La course débutait sous le régime de la voiture de sécurité pendant deux tours avant que les choses sérieuses ne commencent. Alessio Rovera prenait un bon départ mais dès le premier tour lancé, l’Italien partait en tête-à-queue.

Simone Iaquinta en profitait pour prendre la tête devant Federico Pezzolla, Gabriele Rugin et Alessio Rovera. Usant de son expérience, Iaquinta creusait l’écart face à ses concurrents sur une piste qui séchait tour après tour et créait de nombreuses luttes dont une impliquant Giada De Zen avec Dzhon Simonyan et Sabino De Castro.

Au drapeau à damier, Simone Iaquinta s’imposait de quatre secondes sur Alessio Rovera, parvenu à dépasser Federico Pezzolla dans les derniers tours. Gabriele Rugin restait au pied du podium devant Lukas Moraes, qui résistait jusqu’au dernier souffle face à Luis Michael Dörrbecker. On retrouvait plus loin Sergey Trofimov en solitaire, devançant Giada De Zen et Dzhon Simonyan.

Marco Tolama complétait le Top 10 après un départ difficile qu’ont également connu ses poursuivants, Vitaly Larionov et Michele Beretta, passé par les stands changer sa moustache. Sabino De Castro était le dernier classé à l’arrivée en dépit de ses problèmes mécaniques tandis qu’Alessandro Perullo n’avait pu compléter un tour avant de rentrer aux stands.

Course 2

Avec la grille inversée, Luis Michael Dörrbecker réussissait à conserver sa position de tête face à Lukas Moraes tandis qu’Alessio Rovera gagnait deux places pour se placer au troisième rang.

Au deuxième tour, Lukas Moraes le Brésilien surprenait le Mexicain Luis Michael Dörrbecker. En tête, Moraes ne parvenait pas vraiment à créer l’écart en dépit de la pression de Rovera sur Dörrbecker. En revanche, Simone Iaquinta en profitait pleinement en dépassant Rovera pour la troisième marche du podium.

Dans le peloton, les luttes étaient également nombreuses. Marco Tolama touchait Giada De Zen qui partait alors en tête-à-queue. Le même sort attendait Alessandro Perullo au huitième tour. Deux boucles plus loin, Dzhon Simonyan et Vitaly Larionov s’accrochaient, entrainant l’arrivée de la voiture de sécurité.

Les positions étaient alors gelées. Lukas Moraes s’imposait pour la première fois de l’année devant Luis Michael Dörrbecker et Simone Iaquinta. Alessio Rovera et Gabriele Rugin terminaient au pied du podium suivis par Federico Pezzolla, Sergey Trofimov, Dzhon Simonyan, Sabino De Castro et Alessandro Perullo. Marco Tolama et Michele Beretta terminaient la marche, ce dernier étant victime de problèmes mécaniques.

Course 3

Après deux occasions manquées, Alessio Rovera retrouvait la pole position avant la troisième et dernière course du week-end. Au départ, l’Italien conservait la tête tandis que Michele Beretta et Marco Tolama sortaient le grand jeu pour tenir le rythme.

Plus loin, Luis Michael Dörrbecker s’accrochait avec Sergey Trofimov et sa voiture décollait. Les deux hommes sortaient indemnes de l’accident puisque le Russe pouvait continuer tandis que le Mexicain évitait un retour de volant qui aurait pu être violent. Dans le même tour, Simone Iaquinta et Gabriele Rugin devaient abandonner après un contact trop musclé, amenant l’entrée de la voiture de sécurité.

Le restart au quatrième tour voyait Rovera reprendre sa marche en avant suivi de Michele Beretta tandis que Federico Pezzolla, Lukas Moraes et Marco Tolama se disputaient la troisième marche du podium. Au dixième tour, Lukas Moraes prenait l’avantage sur les deux hommes au bout de la ligne droite. Déstabilisé, Marco Tolama perdait une position face à Vitaly Larionov.

Lukas Moraes ne s’arrêtait pas là puisqu’il dépassait Michele Beretta dans la foulée. Dans sa défense, Beretta ne voyait pas Pezzolla ce qui aboutissait en un nouvel accrochage ruinant leurs espoirs de podium.

Au drapeau à damier, Alessio Rovera s’imposait devant Lukas Moraes et Vitaly Larionov. Sergey Trofimov et Federico Pezzolla complétaient le Top 5 suivis de Marco Tolama, Michele Beretta et Sabino De Castro, dernier classé puisque Giada de Zen, Alessandro Perullo et Dzhon Simonyan terminaient la course prématurément dans des abandons sans lien.

Bilan

Sans être aussi dominateur qu’à Vallelunga, Alessio Rovera a joué la carte de la régularité à Adria pour augmenter son avance sur ses poursuivants. L’Italien domine désormais largement le classement général et celui des rookies tandis que Sergey Trofimov accentue l’écart sur ses concurrents dans le Trophée National.

Le prochain meeting de Formula Abarth aura lieu au Mugello le week-end du 14 juillet prochain. Après cette manche, la discipline entamera sa deuxième partie de saison.

Formula Abarth 2013 – Classement pilotes – Meeting 2/6
Pos Pilote Points
1 Alessio Rovera 101
2 Simone Iaquinta 61
3 Michele Beretta 52
4 Lukas Moraes 49
5 Federico Pezzolla 49
6 Luis Michael Dörrbecker 38
7 Marco Tolama 24
8 Aku Pellinen 21
9 Loris Spinelli 18
10 Dzhon Simonyan 9
11 Giada De Zen 5
Trophée National
Pos Pilote Points
1 Sergey Trofimov 92
2 Vitaly Larionov 61
3 Sabino De Castro 52
4 Alessandro Perullo 37
5 Gabriele Rugin 33
6 Yuta Shiraishi 27
Classement Rookies
Pos Pilote Points
1 Alessio Rovera 104
2 Federico Pezzolla 69
3 Lukas Moraes 62
4 Marco Tolama 42
5 Aku Pellinen 36
6 Loris Spinelli 29
7 Dhzon Simonyan 17

 

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox