Accueil / Formula Abarth / Formula Abarth – Alessio Rovera se place à Vallelunga

Formula Abarth – Alessio Rovera se place à Vallelunga

Alessio Rovera (Cram Motorsport Srl, F.Aci Csai Tatuus FA 010 FPT,#12)

Comme d’autres championnats, la Formula Abarth débutait ce week-end sur le tracé italien de Vallelunga, avec un peu plus d’une dizaine de monoplaces prêtes à en découdre.

Essais

Les trois séances d’essais ont été dominées par Alessio Rovera, qui n’a jamais manqué de mener l’une d’entre elles. Sous un ciel nuageux, il était déjà le plus rapide lors de la séance de la matinée. Malgré des essais très limités en intersaison, Rovera a su trouver le rythme d’entrée de jeu. Améliorant à chaque séance ses chronomètres, il est descendu en un temps d’1m33.536, améliorant d’une seconde et demie sa première meilleure performance.

Le deuxième temps absolu de la séance était déjà relégué à une seconde et deux dixièmes de Rovera, et il était l’oeuvre de Sergey Trofimov. Simone Iaquinta et Aku Pellinen continuaient le classement, avec au bout du top 5 le pilote Euronova Vitaly Larionov.

Qualifications

Les deux parties des qualifications ont à nouveau souri à Rovera sous des pluies diluviennes, et donc malgré un changement de conditions climatiques auquel il était nécessaire de s’adapter. Aku Pellinen, deuxième meilleur temps de la première partie des qualifications, était déjà relégué à deux secondes et huit dixièmes du temps de référence de Rovera signé en 1m52.984s. La troisième place de cette séance revenait à Michele Beretta, devant Luis Michael Dörrbecker, Sergey Trofimov et Simone Iaquinta. Le top 10 était pour sa part complété avec Sabino De Castro, Marco Tolama, Loris Spinelli et Yuta Shiraishi.

La deuxième séance qualificative a également été dominée par Rovera, qui a enfoncé le clou avec un temps certes moins rapide que son précédent, signé en 1m54.197s, mais pour lequel l’écart avec son poursuivant direct, Michele Beretta, était à hauteur de plus de trois secondes et demie ! Derrière eux se tiendront Spinelli, Dörrbecker, Trofimov et De Castro sur la grille de départ de la troisième course.

Course 1

Il ne se sera pas fait prier : Rovera a remporté la première course en partant depuis la pole position. Grâce à un départ idéal, le pilote Cram Motorsport a d’abord été à la lutte face à Beretta avant de distancer son adversaire grâce à un rythme de course plus compétitif.

Au contraire, Pellinen a manqué son départ et concédé plusieurs places alors qu’il partait de la première ligne. Un gâchis qui a profité à Trofimov, monté en troisième position derrière Beretta. Ce dernier a résisté au Russe malgré quelques tentatives de dépassements de Trovinov. Simone Iaquinta a pour sa part tiré profit de son expérience pour terminer quatrième devant Pellinen, Pezzolla (poleman pour la deuxième course grâce à sa sixième place) et Dörrbecker qui a concédé sa position au futur poleman à deux tours du drapeau à damiers.

Enfin, du côté des malchanceux, un problème technique a empêché Larionoiv de concourir à la première course. Si De Castro n’a pas connue une telle déconvenue, un travers l’a mis hors jeu alors qu’il reprenait du terrain sur ses adversaires.

Course 2

La course sprint du week-end voit ainsi Pezzolla partir en tête de la meute, enfin, cela devait se produire de la sorte. En effet, le poleman a calé sur la grille, ce qui a permis à Simone Iaquinta de se faufiler en tête. Le podium s’est disputé de manière plus virulente et Michele Beretta a eu du pain sur la planche pour conserver la deuxième marche du podium. Alessio Rovera était lui aussi à l’attaque : coincé dans le trafic au départ, il est parvenu à se débarrasser d’Aku Pellinen au deuxième tour.

Rovera a ensuite mis une pression de tous les diables à Beretta, qui a tenu le coup jusqu’au sixième tour où le premier a dépassé le second en prenant une trajectoire extérieure. Rovera avait ensuite envie de victoire en allant à la poursuite du leader Iaquinta, mais celui-ci est parvenu à le distancer de trois secondes à l’arrivée.

Ainsi, Rovera a terminé deuxième devant Beretta et Pellinen. Le cinquième homme était Luis Michael Dörrbecker, qui devançait pour sa part Vitaly Larionov et Sergey Trofimov. Après son départ catastrophique, Pezzolla est parvenu à reprendre quelques places pour terminer à la huitième place finale, devant Lukas Moraes et Loris Spinelli.

Alex Perullo a rencontré des problèmes qui l’ont poussé à partir depuis la voie des stands. S’il s’était arrêté lors du tour de formation, il a ainsi pu prendre le départ avec ce petit handicap, mais cela était vain puisqu’il a été contraint à l’abandon après quatre tours de course.

Course 3

Rovera pouvait prendre sa revanche après sa deuxième place en deuxième course, puisqu’il s’élançait en pole de la dernière course du week-end aux côtés de Beretta. Mission accomplie pour le vainqueur de la première course, qui s’accorde un deuxième hat-trick en trois courses !

Pourtant, au départ, le pilote Cram Motorsport se faisait déborder par Beretta. La troisième position s’arrachait aussi à prix d’or, avec dans un premier temps Luis Michael Dörrbecker sur le podium provisoire. Or, Loris Spinelli lui a pris cette position avant que son coéquipier Pezolla ne vienne s’immiscer dans la lutte à son tour.

Plus loin et plus tard dans la course, la huitième place était aussi convoitée par plusieurs pilotes, ce qui a fait perdre le contrôle à Perullo suite à un contact avec Larionov. Tout était à refaire au fond du peloton pour Perullo, et Larionov a connu un problème avec sa suspension avant gauche qui l’a conduit tout droit dans les stands.

En tête, Rovera est revenu assez près de Beretta, avant de reprendre la tête au douzième tour. Trofimov se hissait dans le même temps en cinquième position en se débarrassant de Pezzolla et Pellinen. Au quinzième tour, Iaquinta est monté au quatrième rang, conservant derrière lui Dörrbecker alors que dans le même temps, Trofimov tombait au classement. Pezzolla a ensuite pris la sixième place à Pellinen, là où Rovera remportait finalement la course devant Michela Beretta, Loris Spinelli, Simone Iaquinta et Luis Michael Dörrbecker. Yuta Shiraishi n’a pas connu la même chance puisqu’il a dû renoncer après une perte de contrôle au virage Roma, ce qui lui a valu d’être poussé par les commissaires de piste dans les stands.

Le top 10 se complétait avec la présence de Pezzolla, Trofimov, Pellinen, Tolama et Lucas Moraes.

Bilan

Avec ses deux victoires, Alessio Rovera a logiquement pris la tête du championnat à la fin de ce premier meeting de Vallelunga, 17 longueurs devant son compatriote Michele Beretta. L’autre vainqueur du week-end, Simona Iaquinta, est pour l’instant troisième à quatre longueurs du second, ce qui promet une saison animée.

Les pilotes pourront en tous cas se reposer avant le deuxième meeting de Formula Abarth 2013, qui se tiendra à Adria le week-end du 26 mai.

Formula Abarth 2013 – Classement pilotes – Meeting 1/6
Pos Pilote Points
1 Alessio Rovera 56
2 Michele Beretta 39
3 Simone Iaquinta 35
4 Aku Pellinen 21
5 Luis Michael Dörrbecker 19
6 Loris Spinelli 18
7 Federico Pezzolla 18
8 Lukas Moraes 10
9 Marco Tolama 7

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox