Accueil / Formula Abarth / Formula Abarth : Nicolas Costa se relance à Misano

Formula Abarth : Nicolas Costa se relance à Misano

Nicolas Costa 2012 Formula Abarth Misano

Le circuit de Misano accueillait le quatrième rendez-vous des Formula Abarth Italian et European Series en cette saison 2012. Un meeting dont la dernière course coïncidera avec la mi-saison en European et le premier tiers en Italian, ce qui permettra d’y voir plus clair aux championnats, actuellement mené par le Bonifacio-Ghiotto-Costa en European Series et par Bruno Bonifacio seul en Italian Series.

C’est Luca Ghiotto (Prema Powerteam) qui s’est montré le plus rapide lors des deux séances de qualifications (1m34.991s en Q1, 1m34.824s en Q2) et prend les deux poles positions en jeu sur ce meeting de trois courses. En Course 1, Bruno Bonifacio (Prema) prendra la deuxième place sur la grille, à 4 dixièmes de la pole, suivi de Nicolas Costa (Euronova) et Samin Gomez (Jenzer), la Vénézuélienne semblant à l’aise sur le tracé de l’Adriatique. Santiago Urrutia (BVM) et Kevin Jörg (Jenzer) partiront de la troisième ligne, suivi de Giorgio Roda (Prema), Emanuele Zonzini (Euronova), Gregor Ramsay (Jenzer), Antonio Furlan (Cram), Michele Beretta (Cram) et Juan Branger (JD Motorsport). La grille de la C2 est très différente, même si le poleman reste Ghiotto. L’Uruguayien Santiago Urrutia l’accompagnera sur la première ligne, devant Bruno Bonifacio, Nicolas Costa, Kevin Jörg et Emanuele Zonzini. Giorgio Roda et Samin Gomez occuperont la quatrième ligne suivis de Gregor Ramsay, Michele Beretta, Juan Branger et Antonio Furlan, qui s’est crashé en Q2.

Luca Ghiotto confirmera ses prédispositions à Misano en C1, achevant son samedi parfait par la première victoire du meeting. Après ses deux poles, sa quatrième victoire de la saison, associée au meilleur tour en course, lui permet même de prendre les commandes au championnat European Series. La lutte pour la deuxième place s’est montrée plus intense avec un duel brésilien tout au long de la course entre Bruno Bonifacio et Nicolas Costa, souvent roues-en-roues. Le premier cité prendra toutefois l’ascendant pour un nouveau doublé Prema dans la discipline. Emanuele Zonzini termine au pied du podium après être parti huitième, le pilote de Saint-Marin devance à l’arrivée Santiago Urrutia, auteur d’une course sans histoire. Le top 5 est suivi de Samin Gomez qui n’a su conserver son rythme de ce matin. La jeune femme termine toutefois devant son coéquipier, le Suisse Kevin Jörg qui a lutté avec Giorgio Roda. Si le vainqueur s’impose avec 13 secondes d’avance, seules 12 séparaient les pilotes de la deuxième à la neuvième place, qui revient à Gregor Ramsay. Le top 10 est complété par Antonio Furlan, suivi de Juan Branger. Michele Beretta n’a pas fini la course suite à un tête-à-queue et un calage au 4ème tour.

C’est un Brésilien qui s’impose toutefois en C2. Le Brésilien Nicolas Costa, membre de la Ferrari Driver Academy, s’impose devant Emanuele Zonzini et Santiago Urrutia alors que le poleman Luca Ghiotto, a connu un problème au départ avant d’être percuté par Gregor Ramsay. Santiago Urrutia avait alors pris la tête devant Bruno Bonifacio, Nicolas Costa, Kevin Jörg et Emanuele Zonzini sous safety-car. Le restart a lieu au 3ème tour et immédiatement, Zonzini dépasse Jörg pour la 4ème place puis il s’occupe de Bonifacio. Au 10ème tour, et à son troisième essai, Nicolas Costa prend le dessus sur Urrutia au virage Quercia et s’empare du commandement. Emanuele Zonzini l’imitera un peu plus tard tandis qu’Urrutia réussit à sauver son podium face à Bruno Bonifacio, lui-même suivi de Kevin Jörg et Giorgio Roda, en lutte toute la course avec Samin Gomez, avant qu’elle ne parte en tête-à-queue et n’offre la 7ème place à Juan Branger. La course s’est en revanche terminée rapidement pour les pilotes Cram, Michele Beretta et Antonio Furlan s’accrochant au 3ème tour, peu après le restart.

Costa récidive en course 3, bien que Samin Gomez s’élance de la pole. Comme en course 2, Luca Ghiotto a calé au départ, et sa monoplace a été heurtée par Michele Beretta, ce qui mit un terme à la course des deux pilotes d’entrée de jeu. Gomez n’aura pas beaucoup plus de chance, puisque Santiago Urrutia, qui s’élançait à ses côtés, l’a amenée vers la gauche de la ligne droite, ce qui fit entrer en contact Gomez et Emanuele Zonzini. Urrutia a hérité de la première place par ce biais, mais sa manœuvre au départ lui a valu une pénalité de 25 secondes, le repoussant au 8ème rang final. Ainsi, Nicolas Costa a hérité de la victoire devant Bruno Bonifacio et Jevin Joerg. Gomez est quant à elle arrivée en 4ème position, place qu’elle a dû protéger jusqu’au bout face à Giorgio Roda.

Au championnat européen, Nicolas Costa revient à égalité avec Bruno Bonifacio et passe même en tête au nombre de victoires. Luca Ghiotto est en position d’outsider à 18 unités des leaders. Au classement rookie, Santiago Urrutia conserve la première place et porte son avance à 28 points sur Kevin Jörg. Au championnat italien, Bruno Bonifacio est toujours en tête avec 13 points d’avance sur Nicolas Costa. La prochaine destination pour les pilotes de Formula Abarth aura lieu au Red Bull Ring les 4 et 5 août.

Formula Abarth European Series 2012 – Classements généraux – Meeting 4/8
Championnat
1. Nicolas Costa – 140 points
2. Bruno Bonifacio – 140
3. Luca Ghiotto – 122
4. Santiago Urrutia – 104
5. Emanuele Zonzini – 95
6. Kevin Jörg – 93
7. Samin Gómez – 60
8. Giorgio Roda – 44
9. Gregor Ramsay – 40
10. Javier Amado – 25
11. Juan Branger – 23
Rookies
1. Santiago Urrutia – 186 points
2. Kevin Jörg – 158
3. Gregor Ramsay – 116
4. Javier Amado – 87
5. Juan Branger – 87

Formula Abarth Italian Series 2012 – Classements généraux – Meeting 2/6
1. Bruno Bonifacio – 81 points
2. Nicolas Costa – 68
3. Santiago Urrutia – 57
4. Emanuele Zonzini – 56
5. Luca Ghiotto – 52
6. Kevin Jörg – 48
7. Samin Gómez – 29
8. Giorgio Roda – 19
9. Gregor Ramsay – 16
10. Antonio Furlan – 8
11. Juan Branger – 8
10. Michele Beretta – 4
12. Javier Amado – 3

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox