Accueil / Formula Abarth / Formula Pilota China : Giovinazzi sacré champion 2012

Formula Pilota China : Giovinazzi sacré champion 2012

Formula Pilota China

La série asiatique de la Formule Abarth se rendait à Sepang le week-end dernier pour son dernier meeting de l’année ainsi que pour couronner son champion 2012, qui allait donc succéder à Mathéo Tuscher. Antonio Giovinazzi partait avec une longueur d’avance grâce à ses 40 points de plus que Dan Wells, mais il y a une semaine en Inde, Aston Hare a montré que rien n’était impossible.

La première course voyait la victoire d’Antonio Giovinazzi au terme des neufs tours courus devant Raj Bharath et Aidan Wright. La qualification avait permis à Wright et Bharath de s’élancer depuis la première ligne, devant Afiq Ikhwan et Dan Wells. Au départ, Sean Gelael et Ren Nagabuchi se touchent, provoquant l’abandon du premier cité. Peu après, Bharath prenait la tête avant de subir la pression de Giovinazzi, parti 7ème, dès la fin du deuxième tour. L’Italien s’en débarassera deux tours plus loin pour s’envoler et s’imposer tandis qu’Akash Nandy abandonnait sur tête-à-queue. Avec sa deuxième place, Bharath prenait la victoire en Asian Class, devançant Wright, Wells et Ghorpade au scratch. Afiq Ikhwan se classait sixième et troisième asiatique.

Un podium qui sera totalement différent de la deuxième course puisque Parth Ghorpade s’imposera sous la pluie devant Dan Wells et Sean Gelael. Ghorpade a pris la tête au départ face au poleman Giovinazzi tandis que Yuan Bo et Sean Hudspeth s’accrochaient et abandonnaient tous deux au premier virage. Au deuxième tour, Ghorpade occupe toujours la tête devant Dan Wells, Antonio Giovinazzi, Raj Bharath et Sun Zheng, parti treizième. Toutefois la pluie apparait au troisième tour mais la plupart des pilotes a choisi de rester en slicks. Lors du dernier tour, sept pilotes sortiront large avec seulement deux qui pourront repartir. Leader, Ghorpade n’était pas inquiété et s’imposait devant Dan Wells, Sean Gelael, Afiq Ikhwan et Yin Hai Tao.

D’une durée de dix tours, la dernière course de l’année a sacré Antonio Giovinazzi au classement général et Parth Ghorpade au Trophée Asia, tandis que Sean Gelael remportait l’honneur de la toute dernière victoire devant Giovinazzi et Ikhwan. Comme en course 1, Aidan Wright et Raj Bharath s’élançaient en tête, devant Ikhwan et Giovinazzi. L’Italien se positionnait en deuxième place dès le premier tour avant de prendre la tête une boucle plus tard, suivi de Wright, Ikhwan et Gelael. L’Indonésien se mettait en chasse tandis que Wells, Nagabuchi et Zheng se suivaient en peloton. Au sixième tour, Gelael dépasse les deux voitures de tête et prend la première place qu’il ne lâchera plus jusqu’au drapeau à damiers, devant Giovinazzi, Ikhwan et Nagabuchi.

Au championnat, l’Italien Antonio Giovinazzi, qui fêtera ses 19 ans vendredi, remporte le championnat pour sa première année en monoplace. Avec ses 229 points, il devance le Britannique Dan Wells de 50 points et l’Indien Parth Ghorpade de 79 points. Ce dernier, vu en F4 France auparavant, remporte le trophée asiatique devant un autre habitué des circuits français de kart, l’Indonésien Sean Gelael. Le Japonais Ren Nagabuchi prend la troisième place.

Il n’est pas certain que la Formula Pilota China continue sous cette forme l’an prochain. Des rumeurs parlent d’une reprise de la série en Formula Masters China Series, avec le soutien de Volkswagen qui fournirait des moteurs 2l. Une monoplace a même filtré, mais rien ne dit que Fiat ne cherchera pas de repreneurs pour ses Tatuus-Abarth.

Formula Pilota China – Classement général final
1. Antonio Giovinazzi – 229 points
2. Dan Wells – 179
3. Parth Ghorpade – 150
4. Sean Gelael – 92
5. Ren Nagabuchi – 91
6. Shota Kiyohara – 74
7. Raj Bharath – 58
8. Yin Hai Tao – 36
9. Zou Si Rui – 32
10. Sami Luka – 24
11. Akash Nandy – 19
12. Zheng Sun – 15
13. Yuta Shiraishi – 10
14. Li Chao – 9
15. Afiq Ikhwan – 5
16. Angelo Negro – 2
17. Robin Tato – 1
18. Andrea Reggiani – 0
19. Toby Earle – 0
20. David Cheng – 0
21. Sean Hudspeth – 0
22. Bo Yuan – 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox