Accueil / Formula Abarth / Formula Pilota China : Hat-trick de Kiyohara à Shanghaï

Formula Pilota China : Hat-trick de Kiyohara à Shanghaï

Formula Pilota China 2012 Shanghaï Shota Kiyohara

La deuxième saison de la Formula Pilota China, la Formula Abarth asiatique, a débuté le week-end dernier sur le tracé du Shanghaï International Circuit. Le champion 2011, Mathéo Tuscher, réalise un début de saison prometteur en Formule 2 du haut de ses 15 ans, et il semble intéressant de s’attacher à cette discipline pour en définir l’évolution.

Six week-ends de trois courses sont au programme du championnat, qui a visité Shanghaï en ouverture, puis se rendra à Ordos en juillet et en août, à Zhuhai en septembre, à Penbay en octobre avant de conclure à Sepang début novembre. A l’issue du meeting final, le champion, ainsi que le meilleur pilote asiatique, se verront offrir une évaluation de la Ferrari Driver Academy à Maranello, qui inclut un test en Formule 3.

Parmi les candidats à la succession de Mathéo Tuscher, quelques favoris émergent. Dixième de la Formule Renault UK la saison passée, Dan Wells espérait redoubler mais le championnat n’aura finalement pas lieu par manque de participants. Le deuxième de la Finale Series doit donc se contenter de cette discipline après être parvenu à lever une partie de son budget via le crowdfunding de GoFundMe et ses utilisateurs. Point négatif pour le Britannique, son équipe KCMG débute.

L’équipe philippine Eurasia Motorsport peut se reposer sur son expérience de l’an passé en revanche. Cinq pilotes seront dans l’équipe, à savoir l’Indien Parth Ghorpade (18 ans), 15ème en F4 l’an passé après des progrès encourageants tout au long de la saison, le Belge Sami Luka (22 ans), vainqueur du titre en kart CIK FIA European KF2 2011, l’Italien Antonio Giovinazzi (18 ans), cinquième dans la même compétition que Sami Luka et troisième dans la catégorie mondiale du KF2. Ils sont accompagnés de l’Indonésien Sean Gelael (15 ans), soutenu par Amatil, grand fournisseur de boissons en Océanie, et KFC Indonésie, lui aussi passé en kart puisqu’il a été champion d’Asie KF2 en 2010. Le cinquième et dernier pilote d’Eurasia est plus expérimenté, Robn Tato (28 ans) revient après 4 ans d’inactivité en monoplace, après sa 8ème position en 2008 lors du cadre de la Formula V6 Asia.

Parmi les autres équipes, on trouve le Japonais Shota Kiyohara (19 ans), 2ème en 2010 de la CIK-FIA World Cup en KF1 entre Oliver Rowland et Nyck De Vries, puis 9ème en Formula Challenge Japan l’an passé pour ses débuts en monoplace. Enfin, dernier favori, Afiq Ikhwan, vice-champion de JK Racing Asia Series l’an passé. A 20 ans, il se lance dans un double-programme cette saison avec Meritus en JK Racing et en Formula Pilota China.

La qualification se déroulait en deux sessions, la première déterminant la grille de la première course, la seconde celle de la deuxième course. Après 15 minutes, le Japonais Kiyohara établissait un temps en 2m05.356s à sa troisième tentative, ce qui lui a permis de signer la pole position près de neuf dixièmes devant Antonio Giovinazzi, tandis que Parth Ghorpade prenait la troisième place. Cinq minutes plus tard, la deuxième séance débutait et avec un chrono en 2m05.542s, Kiyohara remportait une nouvelle fois le meilleur temps devant Giovinazzi et Ren Nagabuchi comme troisième.

La première course aura connu plusieurs rebondissements puisqu’au départ, le poleman Kiyohara cale et perd huit places. Pendant ce temps, Ghorpade prend un départ impeccable et prend rapidement la tête une longue partie de la course puisque Kiyohara a su se remettre de son envol raté et dépasse l’Indien pour la tête dans les derniers tours, après avoir dépassé les huit voitures devant lui en huit tours. Le jeune Japonais a également signé le meilleur tour en course ce qui lui permet de prendre la pole position pour la troisième et dernière course du week-end. Derrière lui, Parth Ghorpade prend la deuxième place devant Antonio Giovinazzi et Ren Nagabuchi.

Le départ de la deuxième manche a eu un air de ressemblance avec la première lorsque Kiyohara a répété son erreur en calant à l’extinction des feux. Cette fois, c’est Dan Wells, parti troisième, qui en profite pour prendre la tête, suivi d’un Ren Nagabuchi clairement à l’attaque. La lutte s’arrête toutefois au cinquième tour lorsque le Japonais doit abandonner sur un problème mécanique. Wells était alors seul en tête mais c’était sans compter sur une nouvelle remontée d’anthologie de Kiyohara qui dépassera Wells dans les derniers tours. Le Britannique doit se contenter de la deuxième place devant le Belge Sami Luka.

Six petits tours étaient au programme de la troisième et dernière course. A nouveau en pole position, Kiyohara se devait de ne pas le manquer une fois de plus, le temps pour remonter étant plus limité. Le Japonais ne décevra pas et mènera la course de bout en bout, alors que derrière, la lutte concernait Ren Nagabuchi et Antonio Giovinazzi. L’Italien passera au quatrième tour et ne lâchera plus cette position, devant Nagabuchi et Bharath.

Au championnat, le hat-trick de Shota Kiyohara lui permet de prendre le large dès le premier meeting. Le Japonais possède 23 points d’avance sur Antonio Giovinazzi et 32 sur Dan Wells. La prochaine manche de Formula Pilota China aura lieu le week-end du 8 juillet sur le circuit chinois d’Ordos où trois courses seront à nouveau au programme.

Formula Pilota China – Classements généraux – Meeting 1/6
1. Shota Kiyohara – 55 points
2. Antonio Giovinazzi – 32
3. Dan Wells – 23
4. Parth Ghorpade – 19
5. Sami Luka – 19
6. Ren Nagabuchi – 18
7. Sean Gelael – 14
8. Raj Bharath – 9
9. Zou Si Rui – 7
10. Afiq Ikhwan – 5
11. Li Chao – 4
12. Yin Hai Tao – 3
13. Angelo Negro – 2
14. Robin Tato – 1
Asian Driver Trophy
1. Shota Kiyohara – 55 points
2. Sean Gelael – 28
3. Ren Nagabuchi – 22
4. Parth Ghorpade – 21
5. Zou Si Rui – 17
6. Raj Bharath – 16
7. Afiq Ikhwan – 14
8. Robin Tato – 11
9. Li Chao – 11
10. Yin Hai Tao – 10

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox