Accueil / Formula E / Formula E : FondTech lance le bal

Formula E : FondTech lance le bal

Le projet FondTech pour la Formula E

Après l’annonce du lancement du Formula E Championship par la FIA, attendu pour 2013, FondTech a présenté sa monoplace E-11. Une monoplace qui vise clairement un rôle dans le championnat à venir puisque FondTech a annoncé viser les performances d’une F3 sur vingt minutes.

FondTech a été fondé en 1993 par l’ancien aérodynamicien de Renault, Ferrari et Tyrrell, Jean-Claude Migeot, en collaboration avec Gabriele Rumi, propriétaire de Fondmetal. Après une décennie 90 marquée par une forte présente de Fondmetal en F1 comme sous-traitant mais aussi constructeur puis partenaire financier de Minardi, Fondtech est aujourd’hui présent en F1 grâce à ses collaborations avec Mike Gascoyne, via Renault et Force India par le passé et Team Lotus dorénavant.

Le projet a été mené par Jean-Claude Migeot et Luca Gasparini, qui travaillait auparavant en étroite collaboration avec Audi. Néanmoins, les règles techniques pour 2013 ne sont toujours pas fixées, la FIA attendant la fin de son appel pour en discuter avec les acteurs concernés et volontaires. FondTech se pose ainsi en premier acteur à s’exprimer à partir d’une feuille blanche dans une absence totale de régulation et des limites concernant les batteries, mais s’expose au risque de concurrents désirant remettre à plat les écarts de développement avant que le championnat ne soit lancé.

Au niveau technique, l’E-11 bénéficie de la présence d’une transmission intégrale qui est supposée permettre de tirer le maximum de la propulsion électrique, basée autour de trois packs de batteries au lithium-ion insérés dans le châssis et sous le pilote.

Les origines du projet datent de 2009, FondTech visant janvier 2012 pour de premiers essais sur piste. Pour l’heure, seule une maquette à 60% est en soufflerie. Les résultats donnent une vitesse maximale autour de 240km/h, avec 3,2 secondes pour effectuer ce 0 à 240. Des chiffres optimistes, malgré l’apport de l’électrique dans le domaine du départ-arrêté. Du côté de l’aérodynamique, FondTech estime le niveau d’appui à 70% de celui d’une F3 avec 60% de traînée en moins. Là encore, il faudra attendre la confirmation de la piste. Pour le moment, on ne peut s’empêcher de penser à de la communication verte. Une fois de plus.

La Formula E visait à établir un design unique pour sa catégorie. Avec la E-11, le premier projet donne un début de réponse. Une chose est sûre, avec les batteries situées sous le pilote, le look ne semble pas des plus attractifs. Le son non plus. Mais vous savez, les goûts et les couleurs.

Et voici le « son » que l’on obtiendrait sur un circuit tel que Barcelone.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox