Accueil / Formula E / Venturi et di Caprio auront la dixième équipe en FIA Formula E
Venturi Formula E
© Krejzifrik

Venturi et di Caprio auront la dixième équipe en FIA Formula E

Edit 9 décembre 2013 – Le championnat FIA Formula E a confirmé que Venturi Grand Prix sera la dixième et dernière équipe à faire partie de la catégorie. L’équipe Venturi Grand Prix sera une joint-venture entre Venturi Automobiles et Leonardo di Caprio, engagé dans la sensibilisation environnementale. L’acteur était auparavant ambassadeur du constructeur Fisker, qui avait envisagé une entrée en Formula E, avant de rencontrer des problèmes financiers et d’arrêter la production il y a plusieurs mois. Venturi envisage de construire sa propre voiture à partir de la saison 2 grâce aux technologies développées lors de ses tentatives de record de vitesse.

Neuf des dix équipes du futur championnat de FIA Formula E sont déjà connues. Il semble que Venturi soit en passe de rejoindre la discipline.

Le magnat du championnat électrique, Alejandro Agag, déclarait récemment que dix-huit structures avaient postulé. Ainsi, neuf attendent et parmi elles, Marc VDS Racing, Team Rosberg, Bluebird ou encore Vastha Racing ont rendu public leur désir de rejoindre la catégorie. C’est toutefois le cas Venturi qui retient le plus l’attention.

Avec tout le respect dû à Marc van der Straten ou au Team Rosberg, leurs profils ne collent pas à la dimension souhaitée par Agag. Ce dernier cible des équipes à même d’apporter des évolutions technologiques plus que des franchises. Et le Team Rosberg a connu un coup dur en se voyant préférer Abt, qui bénéficiera du soutien d’Audi.

Du côté de Bluebird, le projet est bloqué depuis le Conseil Mondial du Sport Automobile de septembre. Spécialisé dans les records de vitesse en tous genre, le constructeur souhaitait développer sa voiture dès la première année, allant à l’encontre de la formule monotype pour 2014-2015, et même développer jusqu’à seize voitures clientes. Directeur du projet, Martin Rees, avait annoncé les premiers essais dès septembre. Sans suite.

Chez Vastha Racing, la communication avait mis le paquet. L’équipe voulait s’appuyer sur le projet Bluebird avec le soutien de Bamboo Engineering. Chris Vagg, ancien aérodynamicien de Brawn GP, était nommé chef d’équipe. Un site internet avait même vu le jour, mais le silence radio prime depuis septembre. Une date coïncidant avec l’échec de Bluebird.

Seules cinq candidatures sont encore en lice. Les dernières rumeurs parlent d’une équipe aux origines française, monégasque et américaine. C’est ici que Venturi intervient. Créé en 1984, le constructeur français Venturi Automobiles est la propriété de Gildo Pallanca Pastor depuis 2000. Celui-ci faisait alors le choix d’une orientation électrique pour la marque.

Après l’éphémère aventure en F1 avec Larrousse lors de la saison 1992, Venturi se consacrait aux Fetish, Volage et autres sportives électriques. Malgré un succès commercial difficile à évaluer, l’aventure continue sans avoir renoncé à la compétition. En témoignent les Venturi Global Challenges ainsi que les records de vitesses avec les Venturi Jamais Contente, VBB et VBB-3. Des records, électriques ou à l’hydrogène, obtenus aux États-Unis dans le cadre d’un programme de recherche avec le département de l’Ohio State University Center for Automotive Research. Des aventures ayant inspiré Philippe Graton pour le dernier Michel Vaillant, Voltage, sorti le 6 décembre.

Un Monégasque à la tête d’une marque française spécialisée dans l’électrique et ayant des liens avec les Etats-Unis. Vous voyez où l’on veut en venir ? Ce n’est plus un raccourci à ce point. Autre indication, les comptes Facebook et Twitter de la FIA Formula E suivent ceux de Venturi… entre autres équipes et partenaires de la discipline.

Les profils de Venturi, et de l’homme à sa tête, Gildo Pallanca Pastor, sont fort intéressants pour Agag. Outre le virage électrique de Venturi, qui développe ses propres systèmes, Pastor Pallanca est également président de la section Environnement et Développement Durable au Conseil Economique et Social de Monaco, membre du Conseil pour le développement du transport et de la mobilité électrique, vice-président de l’AMAVE pour la promotion du véhicule électrique et vice-président du World Energy Council. Le profil idéal pour offrir une valeur ajoutée au championnat… qui se rendra d’ailleurs à Monaco.

Cependant, reste à savoir si Venturi a les moyens humains de s’engager dans une telle aventure ? Alejandro Agag n’a toujours pas annoncé la décision définitive sur les budgets cappés et, aussi passionné et riche soit-il, Pastor connaît les règles d’un business viable. Cette vidéo, datant de mai, dévoilait les intentions de Venturi de participer, avec un rôle de compétiteur et non de partenaire. Une information passée relativement inaperçue alors.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox