Accueil / Formule BMW / JK Racing Asia : Jeffri et Hare continuent le duel à Spa

JK Racing Asia : Jeffri et Hare continuent le duel à Spa

JK Racing Asia Series Spa Francorchamps 2012
Après la première en Europe des JK Racing Asia Series le mois dernier au Castellet, les pensionnaires de l’ancienne Formula BMW Pacific se rendaient à Spa-Francorchamps pour le meeting marquant la mi-saison du championnat. Le championnat après six courses semble se destiner en un duel entre le redoublant Nabil Jeffri et le rookie Aston Hare. Toutefois, la victoire d’Afiq Yazid Ikhwan au Castellet peut relancer la saison du vice-champion 2011.

Nabil Jeffri n’a pas tremblé pour signé la pole position sur le tracé belge. Le leader du championnat s’est même distingué avec son chrono en 2m32.609s, le pilote Eurointernational étant le seul à passer sous les 2m33s. L’équipe italienne, qui a remporté cinq des six courses jusque-là cette saison, était d’ailleurs à la fête puisque suivent Aston Hare et Irfan Ilyas à cinq dixièmes du poleman. A huit dixièmes de Jeffri, Ikhwan Yazid prend la quatrième place tandis que le reste du peloton, mené par Ernie van der Walt, est relégué à plus d’une seconde. La déception des qualifications vient d’Earl Bamber. Ancien pilote dans diverses formules de promotions européennes, et auteur d’un podium en GP2 Asia Series à ses débuts en 2008-2009, le Néo-Zélandais revient après plus d’un an d’absence pour manque de fonds. Il se qualifie seulement douzième pour ses débuts (ou son retour, c’est selon, puisque Bamber avait été titré champion de Formule BMW Asia en 2006).

La course 1 s’est déroulée le vendredi matin et Nabil Jeffri s’est à nouveau illustré à Spa, remportant sa quatrième victoire cette saison au terme des huit tours de course, devant deux de ses coéquipiers chez Eurointernational, monopolisant le podium avec Irfan Ilyas et Aston Hare. Afiq Yazid Ikhwan n’a pas fini la course de son côté, victime d’un accrochage avec Weiron Tan. Si Jeffri n’a jamais quitté la tête, le départ de Hare en troisième position n’a pas été des plus aisés. Perdant plusieurs places, le débutant sud-africain est remonté tout au long de la course, dépassant même Irfan Ilyas au début du dernier tour avant de perdre la deuxième place face au même pilote à la chicane. Aston Hare peut toutefois se satisfaire de son quatrième meilleur tour de l’année. Danial Hidzir prend la quatrième place devant le pilote invité, Earl Bamber, et Aditya Patel. Suivent Ernie van der Walt, Josh Raneri, Aidan Wright, Toby Earle et le local de l’étape, Alexis van de Poele.

Lors de la deuxième course du week-end, Aston Hare a confirmé son statut de challenger principal à Nabil Jeffri au championnat puisque le rookie s’est imposé juste devant son concurrent, signant ainsi sa troisième victoire cette saison et confortant sa place de meilleur débutant. Le seul homme qui est parvenu le rythme des leaders est Weiron Tan, tandis qu’Irfan Ilyas est relégué à plus de dix secondes malgré sa quatrième position. Il est suivi d’Aidan Wright, cinquième, devant Afiq Yazid Ikhwan, Danial Hidzie, Ernie van der Walt, Aditya Patel et Josh Raneri. Le seul abandon de la course est à mettre au crédit d’Earl Bamber, abandonnant au quatrième tour sur problème mécanique.

Au championnat, Nabil Jeffri et Aston Hare continuent d’augmenter l’écart sur le reste du peloton, le Malaisien possédant non plus 7 mais 12 points d’avance sur Hare, lui-même comptant 49 unités d’écart sur Irfan Ilyas, qui prend la troisième place à Afiq Yazid Ikhwan. Le prochain meeting de JK Racing Asia Series aura lieu du 21 au 23 septembre prochain dans le cadre du Grand Prix de F1 à Singapour.

JK Racing Asia Series 2012 – Classement général – Meeting 3/6
1. Nabil Jeffri – 134 points
2. Aston Hare – 122
3. Irfan Ilyas – 73
4. Afiq Yazid Ikhwan – 59
5. Wei Ron Tan – 49
6. Aidan Wright – 49
7. Akash Nandy – 45
8. Danial Hidzir – 44
9. Ernie van der Walt – 34
10. Josh Raneri – 25
11. Toby Earle – 15
Autres pilotes inéligibles aux points

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

3 plusieurs commentaires

  1. En plus de problèmes de fonds, l’absence prolongée d’Earl Bamber s’explique également par des soucis rencontrés avec la justice néo-zelandaise qui l’ont vu suspendu de toute compétition pour 6 mois en Octobre 2011.
    En tout cas très content de le revoir et j’espere qu’il trouvera enfin sa place en Europe.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox