Accueil / Formule Ford / British Formula Ford – Triplé gagnant de Dan Cammish à Croft

British Formula Ford – Triplé gagnant de Dan Cammish à Croft

Daniel Cammish 2013 British Formula Ford Croft

Dan Cammish caracolait déjà en tête à l’entame du meeting de Croft. Son avance insolente sur le reste du peloton allait-elle s’étendre à nouveau pour le cinquième des dix meetings de la saison 2013 de Formule Ford britannique ?

Essais

Les essais semblaient aller dans ce sens, en tout cas, avec le meilleur temps du Britannique en 1m20.109s. La première séance lui permettait également de bénéficier d’un avantage certain sur ses adversaires. Or, la deuxième séance le voyait bénéficier d’un avantage très faible, à hauteur de moins de 40 millièmes devant l’Argentin Nicolas Maranzana.

Au jeu des temps cumulés, Harrison Scott suivait ces deux hommes, devant Wei Fung Thong et Sam MacLeod.

Qualifications

Harrison Scott venait gâcher quelque peu la fête pour le leader du championnat Dan Cammish : le temps du pilote Falcon, bouclé en 1m19.191s, lui permettait de prendre la pole de la première course.

Cependant, la régularité du leader du championnat lui permettait de décrocher les deux poles restantes, attribuées sur la base des deuxième et troisième meilleures performances enregistrées en qualifications. Il faut dire que le destin jouait lui aussi son rôle : Harrison venait juste de franchir la ligne d’arrivée lorsque le drapeau rouge venait interrompre la saison. La sortie de Jayde Kruger en était la cause, mais celle-ci permettait aux pilotes de repartir. Or, les améliorations n’étaient plus d’actualité à la reprise.

La première grille de départ permettait à Scott de devancer le leader du championnat Dan Cammish, Maranzana et Andy Richardson partageant la deuxième ligne. Pour la deuxième course, la première ligne s’inversait et Maranzana était accompagné de Sam MacLeod au quatrième rang. Enfin, la troisième course allait promouvoir Maranzana en première ligne, Scott prenant la troisième place devant MacLeod.

Course 1

Si le poleman n’était pas Dan Cammish, celui-ci jouait d’une insolente opportunité lorsque Harrison Scott calait lors du tour de mise en grille. Egalement, Cammish commettait une erreur et tirait tout droit dans l’herbe au deuxième tour, permettant à Scott de reprendre la tête.

En Formule Ford, si un pilote cale lors du tour de mise en grille, celui-ci ne peut pas reprendre sa position de départ. Or, c’est justement ce que Scott avait fait, partant ainsi depuis la pole. Débordé au départ par Cammish, il reprenait ainsi la tête pendant un bref moment avant de recevoir un drive-through pour avoir enfreint les règles, le repoussant dernier.

Ainsi, Andy Richardson héritait de la deuxième place devant Nicolas Maranzana. Celui-ci trouvait l’ouverture sur le deuxième homme Richardson au terme de quelques tours. Il était ensuite impossible au nouveau dauphin de rattraper Cammish, qui s’était construit une avance significative de plus de 7 secondes.

Richardson laissait ensuite filer le podium au profit de Juan Angel Rosso. Ne voulant pas s’en laisser compter, Richardson tentait d’y remonter. A la place, il concédait trois places supplémentaires en sortant large dans l’herbe. Lassi Halminen, Camren Kaminski et Sam Brabham complétaient ainsi le top 6 devant Richardson, Harrison Scott, Sam MacLeod et James Abbott.

Jayde Kruger était le seul pilote à ne pas rallier l’arrivée de la course, Wei Fung Thong et Rob Shield prenant les 11e et 12e places finales.

Course 2

La deuxième course permettait à Dan Cammish de signer sa quatorzième victoire consécutive, prenant le record à Scott Malvern, qui avait en revanche décroché un total de 18 victoires. Harrison Scott, désireux de se venger de sa déconvenue de la première course, avait tout tenté pour lui prendre la tête – en vain.

Aucune erreur n’a en effet été commise par le pilote JTR lors de la deuxième course du week-end. Le poleman terminait finalement plus de trois secondes devant Harrison Scott et Nicolas Maranzana. Scott ne commettait aucune erreur non plus, tout comme Maranzana, parti troisième pour terminer à son rang de départ lui aussi.

En revanche, pour la quatrième place, la bataille était plus serrée. Tenue par Rosso, celle-ci allait bientôt changer de main. Ce n’était, en revanche, ni Camren Kaminski et Lassi Halminen qui allaient en hériter, malgré leurs efforts dans la bataille. Non, la menace venait de bien plus loin, du fond de grille très exactement.

En effet, Jayde Kruger était lancé dans une remontée rocambolesque : arrivé dans le top 6 au 5des 15 tours de course, celui-ci se débarrassait de Kaminsky à l’épingle. Halminen n’était pas décidé à lui ouvrir la voie, la bataille s’allongeant ainsi dans le temps : s’il se faisait croquer rapidement, il allait riposter. Jayde allait ensuite faire une pierre deux coups en dépassant les deux pilotes Halminen et Rosso. Halminen se vengeait comme il pouvant en dérobant la cinquième place à Rosso. Derrière eux, Sam Brabham bouclait une lutte de tous les instants face à James Abbott, prenant le dessus au bout du compte.

Camren Kaminsky et Rob Shield complétaient le top 10 et le groupe des arrivées, Sam MacLeod, Wei Fung Thong et Andy Richardson n’ayant pas le luxe de voir le drapeau à damier.

Course 3

A nouveau en pole, Daniel Cammish était prêt pour décrocher un triplé à Croft. Un enjeu qui ne l’a pas fait trembler, celui-ci s’imposant devant Harrison Scott et Nicolas Maranzana.

Dès le départ, celui-ci s’éloignait de ses adversaires, collant deux secondes à Maranzana à l’issue du premier tour. Ce dernier commettait une erreur à la chicane au deuxième tour, Harrison Scott s’infiltrant immédiatement au deuxième rang.

Scott remontait ensuite sur le leader, son équipe l’encourageant au maximum pour qu’il continue dans cette voie. Or, en attaquant trop, le pilote Falcon tapait dans ses gommes et ne pouvait plus réellement lutter. Il conservait cependant la deuxième place, la troisième s’étant jouée entre Nicolas Maranzana et Sam MacLeod, les deux pilotes terminant dans cet ordre. L’Argentin fêtait ainsi son 18e anniversaire comme il se doit !

Sam MacLeod aurait pu concéder cette quatrième place à Lassi Halminen, si le Finlandais n’avait pas connu un problème mécanique au niveau de son levier de vitesses, qui s’était détaché au onzième tour, cinq tours après avoir pris l’avantage sur la Jamun. Juan Angel Rosso prenait ainsi la cinquième place derrière MacLeod.

Jayde Kruger tirait profit d’un très bon rythme de course pour faire oublier son départ depuis le fond de grille, terminant sixième de la course. Andy Richardson, Wei Fung Thong, Camren Kaminsky, Sam Brabham complétaient le groupe des classés. En plus d’Halminen, Rob Shield avait dû renoncer sans avoir bouclé un seul tour. Brabham concédait au classement final cinq secondes de pénalité pour avoir trop été au-delà des limites de la piste.

Enfin, en hommage au pilote danois Allan Simonsen, les monoplaces JTR arboraient une décoration à son effigie suite à son accident tragique lors des 24 heures du Mans de ce week-end.

Bilan

Alors que la mi-saison n’est pas encore franchie, rien ne semble pouvoir arrêter l’ascension écrasante de Daniel Cammish qui dispose de 150 points d’avance sur Nicolas Maranzana. Pour sauver le suspense, ce dernier ne bénéficie que de 8 points d’avance sur le troisième homme Harrison Scott.

La prochaine manche de Formule Ford britannique se tiendra sur le tracé de Snetterton le week-end du 4 août 2013.

British Formula Ford 2013 – Classement général – Meeting 5/10
1. Dan Cammish – 461 points
2. Nico Maranzana – 311
3. Harrison Scott – 303
4. Juan Angel Rosso – 230
5. Camren Kaminsky – 217
6. Sam Brabham – 213
7. James Abbott – 210
8. Andrew Richardson – 179
9. George Blundell – 136
10. Lassi Halminen – 128
11. Luke Williams – 122
12. Jayde Kruger – 115
13. Fred Martin-Dye – 70
14. Scott Malbern – 45
15. Neil Winn – 22
16. David Wagner – 6
Scholarship class
1. Harrison Scott – 244 points
2. Nico Maranzana – 240
3. Sam Brabham – 164
4. Andrew Richardson – 101
5. Fred Martin-Dye – 54

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox