Accueil / Formule Ford / FFord GB : La tournée de Lichtenstein continue

FFord GB : La tournée de Lichtenstein continue

British Formula Ford 2012 Oulton Park

La septième manche de Formule Ford britannique, qui s’est tenue à Silverstone, pourrait être l’occasion pour Eric Lichtenstein d’une nouvelle fois se rapprocher inlassablement de la tête, après une série d’abandons l’ayant sérieusement handicapé au championnat et ce malgré son triplé à Snetterton.

L’Argentin Lichtenstein, avec un temps de 2m06.768s, signa la pole position et relégua le leader du championnat Antti Buri à plus de neuf dixièmes. Le Finlandais partait à ses côtés sur la grille de départ de la première course, même si les deuxième et troisième meilleures performances personnelles de Lichtenstein se révélaient tout de même meilleures, signe de la domination imprimée à cette occasion. Luke Williams et Jake Cook complétaient quant à eux la deuxième lige, devant Julio Moreno et Ryan Cullen. En Duratec, le Mexicain Fabian Welter se distinguait avec un 2m11.801s, mettant quant à lui plus d’une seconde devant le deuxième de la classe, Alex Drabble.

Lichtenstein prolongeait ses maigres chances de titres lors de la première course, avec une cinquième victoire d’affilée. Si Buri réalisait un bon départ et se montrait à l’intérieur à Copse, Lichtenstein le vit venir et eut la situation sous contrôle à Becketts. Les luttes étaient néanmoins serrées, et Buri tira parti de l’aspiration pour se hisser en tête à Stowe. Le Finlandais essaya de construire une avance suffisante pour être à l’abri, mais Lichtenstein ne voulait pas le lâcher. Une erreur du Finlandais permit à l’Argentin de reprendre le commandement. Ils s’envolèrent ensemble et laissèrent en plan le reste du peloton, créant rapidement un écart de cinq secondes vis-à-vis de leurs poursuivants tout en restant l’un l’autre roues dans roues. Une seconde erreur de Buri permettait enfin à Lichtenstein de lâcher sa sangsue obstinée. Avec un avantage de 5 dixièmes, Lichtenstein franchissait l’arrivée en vainqueur, mais il dut se battre pour y parvenir ! Derrière, les luttes étaient tout aussi intenses, notamment entre Williams et Cook pour la 3e place. Côte-à-côte à Brooklands, les deux hommes finirent par se départager lorsque Cook prit le dessus sur son coéquipier. Pas résigné pour autant, Williams repassa devant Cook à Brooklands, après avoir poussé Cook à défendre dans The Loop. Mais leur lutte aida également Moreno et Cullen à se rapprocher, et bientôt quatre voitures se battaient pour la meilleure position du groupe ! Williams perdait une poignée de position à Brooklands, alors qu’il luttait toujours face à Cook. Il parvint ensuite à remonter au 4e rang mais ne put jamais rattraper Cook. En Duratec, Welter maîtrisa son jeu et domina de bout en bout. Derrière, Drabble menait la chasse avant de commettre une erreur au début du 2e tour, ce qui le fit tomber dans la hiérarchie. Blundell connut quelques problèmes le faisant chuter au classement, mais il prit le temps de remonter jusqu’au 2e rang, sans traîner cependant ! Drabble termina 3e de cette classe, dans une situation finalement similaire à celle du 2e homme, Blundell.

Le festival de Lichtenstein n’était pas terminé pour autant, puisqu’il réalisait à nouveau le hat-trick ! La deuxième course du week-end se résuma en une domination de l’Argentin, même si Buri ne le lâchait pas d’une semelle pour terminer à 6 dixièmes de seconde de son adversaire sur la ligne d’arrivée. Durant les premiers tours, il se montrait en outre menaçant pour prendre la tête de la course, mais à mi-course, un accélérateur coincé l’a fait chuter quatre secondes derrière. Ce fut le moment que Lichtenstein choisit pour économiser ses pneus pour la dernière course du week-end, ce qui fit mathématiquement rapprocher Buri, sans être en mesure néanmoins de menacer l’homme de tête. Durant les deux premières boucles, Cook se mêla à la lutte avec les hommes de tête, mais un blocage de roue à Becketts au troisième tour lui coûta de précieux dixièmes. Les choses se compliquaient lorsque Moreno se rapprocha du Britannique pour le dépasser, même s’il fut repassé. Au final, Moreno effectua la dernière manœuvre de dépassement et eut le dernier mot pour signer son quatrième podium de la saison. Quant à Williams, des problèmes de boîte de vitesses l’évincèrent assez tôt dans la course, tandis que Cook qui s’était âprement battu avec lui la veille prit la 4e place devant Cullen. En Duratec, Welter terminait plus de sept secondes devant Blundell, qui avait perdu son embrayage au démarrage mais fut chanceux de pouvoir s’élancer au bout du compte. Il tailla la route jusqu’à la seconde place, devant Abdul Ahmed, au bénéfice d’une pénalité de cinq secondes infligée à Alex Drabble pour avoir franchi les limites de la piste. Celui-ci resta cependant devant son coéquipier Matt Rao, pour se classer 4e de la catégorie.

Soucieux d’oublier ses soucis de boîte de vitesses, Williams mettait Lichtenstein sous pression au début de la dernière course à Silverstone en passant devant le poleman lors du premier tour. Lichtenstein n’attendit cependant pas longtemps pour reprendre la tête, tandis que Buri repoussait rapidement Williams au 3e rang pour se placer derrière le leader. Buri, poursuivant ce dernier, signait même le meilleur tour en course et bénéficiait du phénomène d’aspiration. Au dernier tour, seuls trois dixièmes séparaient les deux hommes. D’autres ne connurent pas cette chance, à l’image de Moreno qui perdait le contrôle et atterrissait dans les graviers, tout comme Buri qui endommageait sa suspension en sortant large, partant hors-piste, franchissant une bosse. Williams saisit cette chance quasi-inespérée, tant celle-ci ne lui avait pas souri, en se hissant sur la 2e marche du podium. Cullen complétait le podium et y montait pour la première fois. Un problème électrique pour Cook le faisait terminer très loin dans la hiérarchie. Le hat-trick n’étant pas breveté au Lichtenstein, Welter le réalisa également en Duratec, grâce à une domination de bout en bout, même si Blundell rongeait son frein en 2e position, non sans détermination puisqu’il terminait à moins de 2 secondes de son adversaire. Rao complétait quant à lui le podium, devant Ahmed et Drabble.

La prochaine et dernière manche de Formule Ford britannique se tiendra fin septembre, avec la dernière course de l’année se déroulant le 30. Au championnat, Cook concède la deuxième place à Lichtenstein, tandis qu’en Duratec et en Rookie, Blundell grimpe d’un rang pour reléguer Drabble 4e en Duratec, et Moreno 2e en Rookie.

Formule Ford GB 2012 – Classement général – Meeting 7/8
1. Antti Buri – 537 points
2. Eric Lichtenstein – 453
3. Jake Cook – 436
4. Julio Moreno – 370
5. Cavan Corcoran – 323
6. Ryan Cullen – 282
7. Luke Williams – 264
8. Fred Martin-Dye – 198
9. Fabian Welter – 184
10. Matt Rao – 118
11. George Blundell – 102
12. Olly Rae – 96
13. Alex Drabble – 70
14. Abdul Ahmed – 66
15. Kenneth Thirlwall – 40
16. Charles Anti – 14
Classement Duratec
1. Fabian Welter – 519 points
2. Matt Rao – 467
3. George Blundell – 361
4. Alex Drabble – 350
5. Abdul Ahmed – 235
6. Olly Rae – 218
7. Kenneth Thirlwall – 84
8. Charles Anti – 40
Classement Rookie
1. George Blundell – 430 points
2. Julio Moreno – 426
3. Alex Drabble – 359
4. Ryan Cullen – 314
5. Fred Martin-Dye – 290
6. Abdul Ahmed – 274
7. Olly Rae – 256

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox