Accueil / Formule Renault / Asian Formula Renault – Shimono et Shiraishi s’imposent

Asian Formula Renault – Shimono et Shiraishi s’imposent

Asian Formula Renault Challenge 2013 Zhuhai

Ce week-end, il n’y a pas que la Formule 1 qui faisait son retour. L’Asian Formula Renault retournait au charbon à Zhuhai pour une nouvelle édition.

La discipline basée en Chine depuis 14 ans est toutefois en perte de vitesse. Victime de l’offensive de Volkswagen sur le sport automobile chinois, mais aussi d’un châssis vieillissant et d’un promoteur parfois dépassé, le calendrier 2013 propose cinq meetings : un à Shanghaï et… quatre à Zhuhai !

Trois catégories regroupent les pilotes : International, Asian et Masters Class. Si les deux premières sont assez logiques à comprendre, la dernière regroupe les pilotes de plus de 35 ans.

Un nouveau Kamui Kobayashi ou Kazuki Nakajima émergera-t-il du plateau cette saison ? La discipline lancera-t-elle un nouveau Congfu Cheng ou Ma Qing Hua ? Rien n’est moins sûr mais le sport automobile n’est pas un long fleuve tranquille.

Qualifications

La première séance de qualifications de l’année s’est disputée sous des gros nuages et des températures chaudes. C’est le Colombien Julio Acosta qui a signé la pole position avec un tour en 1m36.976s, suivi du Japonais Shigetomo Shimono, 4ème l’an passé après six 3èmes places en autant de courses.

Derrière la lutte entre les deux hommes pour la pole, c’est Bo Yuan qui s’est illustré. Habitué aux courses de Scirocco R-Cup, il devance Timothy Teo et Alexandra Asmasoebrata.

Quelques gentlemen drivers se sont mis à l’honneur, avec l’artiste taïwanais Roy Chiu en 8ème place ou son compatriote cinéaste Jem Chen, 10ème.

Un des favoris, Yuki Shiraishi, Japonais s’étant illustré en Formula Pilota China l’an passé, s’est vu retirer son meilleur temps suite à une infraction technique.

Quelques incidents ont émaillé la session avec la sortie de piste de Sunny Wong emmenant dans son déclin l’Américain Pete Olson, 10ème l’an passé.

Course 1

Au départ, Shigetomo Shimono prend le dessus sur Julio Acosta et le duo de tête ne bougera plus jusqu’à l’arrivée. Parti du fond de la grille, c’est Yuki Shiraishi qui prend la dernière place du podium.

Bo Yuan n’aura pas pu défendre sa place au départ, sa voiture refusant de démarrer. Dans le premier tour, Samson Chan est parti en tête-à-queue, mettant immédiatement un terme à sa course. Une boucle plus tard, c’est le Suisse Thomas Luedi qui voit son moteur exploser, amenant l’entrée du safety car.

Avec cinq tours restants après cette intervention, Shimono a su résister face à Acosta. Derrière, Yuki Shiraishi s’est payé le luxe de signer le meilleur tour en course tout en privant du podium Alexandra Asmasoebrata et Sunny Wong.

En Asian Class, Roy Chiu s’est offert la victoire devant Yuan Bo et Jason Kang, victime malgré lui d’un problème de boite de vitesses. Longtemps leader dans la catégorie, Timothy Teo a été poussé à l’abandon suite à un souci mécanique.

Enfin, Leo Wong s’est imposé en Master Class devant Kenneth Low et Jem Chen du côté des seniors.

Course 2

Après sa pole refusée et sa remontée en course 1, Yuki Shiraishi a pris les choses en main lors de la seconde course en s’imposant finalement pour la première fois de la saison avec un nouveau meilleur tour en course. Le Japonais est accompagné sur le podium par Shigetomo Shimono et Sunny Wong.

Au pied du podium, Jason Kang et Tim Teo se partagent les honneurs en Asian Class. Ils se paient le luxe de devancer Alexandra Asmasoebrata, de la catégorie internationale.

Avec sa 7ème position, Yuan Bo complète le podium de l’Asian Class. Le reste du Top 10 se compose de Julio Acosta, Pete Olson et Jem Chen, vainqueur en Master Class. Il devance Leo Wong et Thomas Luedi, également sur le podium en Masters.

Un accrochage entre Kenneth Low et Samson Chan au 6ème tour a été synonyme de fin de course pour les deux hommes mûrs. Quatre tours plus tard, Roy Chiu connaissait un problème et devait rentrer à pied à son tour.

Bilan

D’entrée, Shigetomo Shimono et Yuki Shiraishi se détachent du reste du plateau. Si Shimono prend les commandes du classement, c’est toutefois Shiraishi qui a impressionné ce week-end et sans son déclassement, les choses auraient pu être plus conséquentes.

Julio Acosta, Sunny Wong, Alexandra Asmasoebrata se tiennent en quelques points tandis que Pete Olson tente de faire de la résistance, capitalisant sur ses progrès depuis la saison passée.

En Asian Class, Jason Kang, Roy Chiu et Yuan Bo n’ont pas semblé vouloir se détacher. Yuan Bo a joué de malchance lors de la course 1 mais ses concurrents ont également su se mettre à leur avantage.

Le prochain meeting se disputera à Shanghaï les 27 et 28 avril prochains pour deux nouvelles courses au programme.

Asian Formula Renault – Classement général – Meeting 1/5
1. Shigetomo Shimono – 54 points
2. Yuki Shiraishi – 50
3. Julio Acosta – 39
4. Sunny Wong – 35
5. Alexandra Asmasoebrata – 34
6. Pete Olson – 26
Asian Class
1. Jason Kang – 50
2. Roy Chiu – 47
3. Yuan Bo – 44
4. Timothy Teo – 24

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox