Accueil / Formule Renault / Eurocup FR2.0 : Stoffel Vandoorne écrase la concurrence

Eurocup FR2.0 : Stoffel Vandoorne écrase la concurrence

Stoffel Vandoorne Formule Renault 2.0 2012 Spa

Après un début de saison dominé par Daniil Kvyat, qui a laissé échapper une seule victoire à Spa au profit de Norman Nato cette saison, la question principale du meeting au Nürburgring était de savoir si le Russe allait continuer sur sa lancée ou s’il allait lâcher du lest comme il l’a montré en FR2.0 Alps à plusieurs reprises. Parlant de FR2.0 annexes, il était également intéressant de voir à quel point les participants du meeting en NEC la semaine passée sur cette même piste se montrerait à leur avantage.

Et dès les qualifications 1, Stoffel Vandoorne a filé vers la pole position au Nürburgring, une semaine après son carton plein en FR2.0 NEC sur le même tracé. Malgré un groupe différent, c’est un autre leader, celui de FR2.0 Alps, qui était son principal concurrent. Norman Nato avait ainsi réalisé le meilleur temps du premier groupe mais son chrono a été battu par le Belge. Derrière les deux hommes de tête, Paul-Loup Chatin, Nyck de Vries, Guilherme Silva, Daniil Kvyat, leader de l’Eurocup, Alex Riberas, Oscar Tunjo et Alexander Albon. La séance a été interrompue suite à l’arrêt en piste de Patrick Kujala. Avec sa pole position, Vandoorne devient également le cinquième poleman en autant de courses, après Kvyat, Tunjo, Gasly et Pizzitola.

Le départ se déroule sans problème et les quatre premiers pilotes sur la grille conservent leurs positions dans cet ordre. Non loin du top 5, Oliver Rowland et Oscar Tunjo font la bonne opération du début de course, alors qu’en tête Stoffel Vandoorne, Norman Nato, Paul-Loup Chatin et Nyck de Vries s’échappent. Les victimes du premier tour se nomment Matthieu Vaxivière, William Vermont, Stefan Wackerbauer et Pieter Schothorst. Cinquième, Guilherme Silva tentait de revenir sur les hommes de tête malgré la meute à ses trousses, composée de Daniil Kvyat, Oliver Rowland, Oscar Tunjo, Mikko Pakari et Alex Riberas.

Vandoorne et Nato ont ensuite passé la vitesse supérieure pour se détacher en tête vers la mi-course, les deux hommes ne seront plus rattrapés par la suite. Au coeur du peloton, Oliver Rowland cédait face à Oscar Tunjo et Alex Riberas et devait désormais composer avec la pression de Jake Dennis, son équipier tant chez Fortec que dans la structure de Racing Steps Foundation. En tête, la pression de Nato ne suffira pas et le Français doit se contenter de la deuxième place derrière le Belge, champion 2010 de F4. Paul-Loup Chatin complète le podium devant Nyck de Vries et Daniil Kvyat, auteur dans les derniers tours d’une tentative fructueuse pour la cinquième place sur Guilherme Silva. Oscar Tunjo tentera d’en profiter mais sa fougue et l’accrochage qui y est lié fera chuter Guilherme Silva au classement et pénalisera Tunjo de 25 secondes après la course pour « collision évitable ». Alex Riberas, Miki Weckström, Oliver Rowland, Melville McKee et Felipe Fraga complètent les entrées dans les points.

Lors des qualifications du dimanche, quelques gouttes de pluie étaient présentes mais cela n’a pas empêché Stoffel Vandoorne de dominer son groupe face à Miki Weckström et Oscar Tunjo dans les premières minutes, puis en battant le record de la piste avec un temps en 1m56.465s, devant Pierre Gasly et Mikko Pakari. L’autre groupe a composé avec une pluie un peu plus intense, d’autant plus qu’il fallait battre le nouveau record de la piste. Avec son 1m57.414s, Daniil Kvyat réalisait le meilleur temps du groupe, en tout début de séance, mais cela n’a pas suffi. Vandoorne partira donc en pole devant Kvyat, Gasly, Rowland, Pakari et de Vries. La surprise des qualifications vient de Norman Nato, sixième du deuxième groupe, et donc seulement douzième sur la grille.

Au départ, Vandoorne et Kvyat choisissent différemment leurs pneumatiques, le poleman tente les slicks tandis que le protégé de Red Bull tente les pluies. Derrière, même constat entre Pierre Gasly en slicks et Olivier Rowland en pluies. Sur les premiers mètres, les pneus pluies semblent le bon choix car Daniil Kvyat devient leader devant Oliver Rowland, Mikko Pakari et Stoffel Vandoorne. Le meilleur départ est à l’actif d’Oscar Tunjo, parti treizième et passé septième. La course change de physionomie au deuxième tour, avec Kvyat et Rowland qui commettent une erreur. Si le premier tombe dans le classement, la course s’arrête pour le second, percuté à l’arrière par Alexander Albon puis par Meindert van Buuren. Mikko Pakari héritait alors du leadership tandis que la voiture de sécurité entrait en piste. Néanmoins, le Finlandais doit composer avec ses pneus pluie tandis qu’il est suivi de Vandoorne, Vermont, Tunjo, Ocon, Gasly et Kvyat. Au restart, William Vermont est débordé par les deux pilotes Gravity, Oscar Tunjo et Esteban Ocon, et doit également passer par les stands pour purger sa peine due à un changement de pneus sur la grille hors du temps autorisé.

Les luttes dans le peloton fourni, bien qu’amputé de quelques voitures sur les 37 partants, sont légions et les pneus slicks commencent à montrer leur potentiel. C’est ainsi que Stoffel Vandoorne prend la tête au cinquième tour et creuse le trou dans la foulée. Mikko Pakari tente de résister pour sauver sa place mais doit s’incliner face à Melville McKee, qui prend alors la deuxième place alors qu’il était parti trente-deuxième. Pierre Gasly et Paul-Loup Chatin suivront sans parvenir à dépasser le Britannique. Jordan King complète le Top 5 devant Steijn Schothorst, Javier Tarancon, Felipe Fraga, Andrea Pizzitola et Guilherme Silva, tous dans les points.

Au championnat, l’excellente opération revient à Stoffel Vandoorne qui réalise un carton plein comptable, comme en FR2.0 NEC la semaine passée. Ses deux victoires lui permettent de prendre la tête du championnat Eurocup, avec 13 points de plus que Daniil Kvyat et 40 de plus que Norman Nato. Le prochain rendez-vous d’Eurocup FR2.0 aura lieu dans deux semaines sur le Moscow Raceway, un circuit qui sera inconnu de tous.

Eurocup Formula Renault 2.0 2012 – Classement général – Meeting 3/7
1. Stoffel Vandoorne – 110 points
2. Daniil Kvyat – 97
3. Norman Nato – 70
4. Paul-Loup Chatin – 56
5. Pierre Gasly – 36
6. Nyck de Vries – 30
7. Oliver Rowland – 28
8. Melville McKee – 20
9. Jake Dennis – 19
10. Alex Riberas – 19
11. Oscar Tunjo – 18
12. Miki Weckström – 18
13. Jordan King – 16
14. Javier Tarancon – 16
15. Esteban Ocon – 10
16. Nick Cassidy – 8
17. Steijn Schothorst – 8
18. Guilherme Silva – 7
19. Josh Hill – 6
20. Felipe Fraga – 5
21. Ignazio D’Agosto – 4
22. Stefan Wacherbauer – 2
23. Andrea Pizzitola – 2
24. Christof von Grünigen – 1
25. Timmy Hansen – 0
26. William Vermont – 0
27. Mikko Pakari – 0
28. Pieter Schothorst – 0
29. Roman Mavlanov – 0
30. Johan Jokinen – 0
31. Matthieu Vaxivière – 0
32. Patrick Kujala – 0
33. Meindert van Buuren – 0
34. Gabriel Casagrande – 0
35. Ed Jones – 0
36. Yu Kanamaru – 0
37. Kevin Giovesi – 0
38. Alexander Albon – 0
39. Tanart Sahienthirakul – 0
40. Alessandro Latif – 0
41. Tristan Papavoine – 0
42. Victor Franzoni – 0
43. Léo Roussel – 0
44. Dennis Wüsthoff – 0
45. Edolo Ghirelli – 0
NC. Dan de Zille – 0
NC. Daniel Cammish – 0
NC. Hans Villemi – 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox