Accueil / Formule Renault / Eurocup FR2.0 : Stoffel Vandoorne sacré champion 2012

Eurocup FR2.0 : Stoffel Vandoorne sacré champion 2012

Stoffel Vandoorne Formule Renault 2_0 2012 Spa

Barcelone accueillait le dernier meeting de la saison 2012 d’Eurocup Formule Renault 2.0 et allait être le théâtre du sacre de l’un des deux prétendants restants : Stoffel Vandoorne et Daniil Kvyat. Au départ de la première course, le Belge possède 11 points d’avance sur le Russe, protégé du Red Bull Junior Team. Ce dernier réussira-t-il là où les derniers protégés de Red Bull ont échoué ? Daniel Ricciardo avait fini vice-champion de Valtteri Bottas en 2008, Jean-Eric Vergne vice-champion d’Albert Costa en 2009 et Carlos Sainz vice-champion de Robin Frijns la saison passée.

Pour les qualifications de la course 1, le leader Stoffel Vandoorne signait le meilleur temps du groupe A malgré une piste partiellement humide et la sortie d’Ed Jones. Seul à pouvoir lui ravir provisoirement la tête, Oliver Rowland devait toutefois s’incliner face au Belge, dont le rival, Daniil Kvyat, menait rapidement les débats dans le groupe B. Le Russe connaitra toutefois un sacré coup du sort car sa domination ne se répètera plus après la sortie de Nyck de Vries. Paul-Loup Chatin, Alex Riberas puis Oscar Tunjo prenaient alors l’ascendant, ce dernier réalisant un temps en 1m46.083s. Le Colombien signe ainsi sa deuxième pole de la saison et s’élancera devant Stoffel Vandoorne, Alex Riberas, Oliver Rowland et Daniil Kvyat, qui aura fort à faire pour conserver ses chances jusqu’au bout.

Depuis la pole position, Oscar Tunjo ne manquait pas l’occasion de signer son premier succès de la saison en s’imposant devant Stoffel Vandoorne et Daniil Kvyat, les challengers pour le titre. L’écart entre les deux hommes a beau être passé de onze à quatorze points à l’avantage du Belge, le suspense reste entier à l’entame de la dernière course de la saison. Hormis ce constat, il y avait peu à dire de la course en elle-même. Si le départ était impeccable pour les hommes de tête, menés par Oscar Tunjo, Daniil Kvyat se faufillait en troisième position aux dépens d’Oliver Rowland et d’Alex Riberas. Derrière, cela allait moins bien puisqu’un accrochage, une sortie hors piste et un retour douteux sur la piste a jeté la pagaille et mis au tapis huit pilotes dont Alexander Albon, Guilherme Silva, Andrea Pizzitola, Egor Orudzhev, Leo Roussel, Patrick Kujala, Jordan King et Kevin Jörg. Le safety-car entrait alors en piste pour dégager les monoplaces mais l’intervention a pris du temps et un drapeau rouge aurait peut-être été plus judicieux après coup. Il ne restait de temps que pour quatre petits tours au restart et Oscar Tunjo gardait le leadership devant Stoffel Vandoorne, Daniil Kvyat, Alex Riberas et Oliver Rowland. Daniil Kvyat résistait alors à Alex Riberas tout en mettant la pression sur Stoffel Vandoorne. Les positions ne changeaient toutefois pas en tête jusqu’à l’arrivée, laissant Paul-Loup Chatin derrière le quintet de tête. Melville McKee, Steijn Schothorst, Josh Hill et Pierre Gasly concluaient les entrées dans les points.

La pluie allait bouleverser la donne pour les qualifications de la course 2. Celles-ci furent d’abord retardées avant de se disputer sur une piste humide, obligeant le recours aux pneus pluie. Jouant son va-tout et peu décontenancé par les éléments, Daniil Kvyat squattait la tête de son groupe avec un temps en 2m05.841s devant Jordan King, Jake Dennis et Felipe Fraga. L’autre groupe connaissait des difficultés du même calibre et ce sont Josh Hill et Oliver Rowland qui se disputaient le meilleur temps. Le duel tourne à l’avantage du dernier, mais il ne parvient pas à faire mieux que le Russe, qui s’offre une dernière pole position cette saison. Daniil Kvyat sera accompagné d’Oliver Rowland sur la première ligne. Jordan King, Andrea Pizzitola et Jake Dennis.

La course commence donc avec une double question. Après sa qualification en 16ème position, Stoffel Vandoorne parviendra-t-il à remonter pour conserver son avance sur Daniil Kvyat le poleman ? Et avec une 14ème place sur la grille, Norman Nato pourra-t-il sauver sa 3ème place au championnat face à Oliver Rowland ?

Au départ, seuls trois pilotes prennent le pari des pneus pluie en raison de l’averse qui s’est abattue sur le circuit quelques minutes plus tôt. Ceux-ci sont Andrea Pizzitola, Jordan King et Daniil Kvyat, qui prend le pari inverse du reste du peloton, parti en slicks, à commencer par Stoffel Vandoorne, qui depuis sa 16ème place sur la grille n’attend qu’une faute du dernier pilote à pouvoir l’inquiéter.

Le départ profite aux trois hommes chaussés des pneus rainurés qui occupent les trois premières places à la fin du premier tour : Daniil Kvyat devant Jordan King et Andrea Pizzitola. Oliver Rowland, 4ème, pointe déjà à 9,8s au premier tour tandis que Vandoorne est revenu en 6ème position déjà. Plusieurs abandons sont à noter, dont ceux de Josh Hill et Egor Orudzhev. Au 2ème tour, Stoffel Vandoorne abandonne après une touchette avec Jake Dennis. Le Belge, qui avait fini toutes les courses de la saison – toujours dans le Top 4 – jette l’éponge au pire moment puisque son adversaire Kvyat caracole en tête !

Mais la course au titre n’en est pas à son dernier rebondissement puisque dans la foulée, Daniil Kvyat écope d’un drive-through pour avoir choisi les pneus rainurés trop tard ! Les batailles sont nombreuses dans le peloton et on redécouvre avec stupéfaction que l’on peut doubler partout (ou presque) sur un circuit de Catalunya légèrement humide. Alors que Daniil Kvyat n’a toujours pas fait son drive-through, Melville McKee part en tête-à-queue et entraine Esteban Ocon et Victor Colome dans sa chute. Le Russe passe alors dans les stands pour écoper de sa pénalité et le Safety-Car entre en piste. Kvyat rejoint le piste en 3ème place derrière Andrea Pizzitola et Ignazio d’Agosto. Mais les pilotes partis en pluies commencent à souffrir et il leur faut passer par l’herbe pour refroidir les pneus ! La course repart avec moins de huit minutes au chronomètre, très vite, Kvyat prend la 2ème place, suivi de Rowland. Quelques virages plus loin, les deux hommes débordent Pizzitola et Kvyat mène la course à nouveau devant Oliver Rowland, qui prend la tête avant même la fin du tour de restart.

Au 10ème tour, William Vermont, Felipe Fraga et Jake Dennis passent Daniil Kvyat dont les pneus pluies sont à bout. Dans le même temps, Meindert van Buuren et Leo Roussel s’accrochent tandis qu’Alexander Albon rencontre des problèmes techniques et Dan Wells se retrouve à pied. Kvyat tourne maintenant 7 secondes au tour moins vite que ses concurrents et descend inexorablement au classement.

A l’arrivée, Oliver Rowland s’impose devant William Vermont et Felipe Fraga. Jake Dennis et Alex Riberas complètent le top 5 devant Pierre Gasly, Oscar Tunjo, Daniil Kvyat, Mikko Pakari et Matthieu Vaxivière. Le pari de Daniil Kvyat n’a donc pas porté ses fruits et le titre revient à Stoffel Vandoorne, qui empoche la bourse qui devrait lui permettre de trouver un volant en Formule Renault 3.5 la saison prochaine. Grâce à sa première victoire dans la discipline, Oliver Rowland passe 3ème au championnat aux dépens de Norman Nato, dont la seconde moitié de saison aura été délicate. Cela n’empêchera pas le jeune Français de tester la FR3.5 avec Arden Caterham prochainement.

Eurocup Formula Renault 2.0 2012 – Classement général final
1. Stoffel Vandoorne – 244 points
2. Daniil Kvyat – 234
3. Oliver Rowland – 109
4. Norman Nato – 96
5. Nyck de Vries – 78
6. Paul-Loup Chatin – 77
7. Oscar Tunjo – 73
8. Melville McKee – 64
9. Alex Riberas – 62
10. Pierre Gasly – 49
11. Stefan Wackerbauer – 32
12. Jake Dennis – 31
13. Jordan King – 31
14. Esteban Ocon – 31
15. Mikko Pakari – 30
16. William Vermont – 29
17. Guilherme Silva – 24
18. Felipe Fraga – 21
19. Javier Tarancón – 21
20. Miki Weckström – 18
21. Andrea Pizzitola – 12
22. Steijn Schothorst – 12
23. Patrick Kujala – 10
24. Nick Cassidy – 8
25. Josh Hill – 8
26. Ignazio D’Agosto – 4
27. Pieter Schothorst – 2
28. Ed Jones – 2
29. Matthieu Vaxivière – 1
30. Christof von Grünigen – 1
31. Timmy Hansen – 0
32. Meindert van Buuren – 0
33. Roman Mavlanov – 0
34. Tristan Papavoine – 0
35. Hans Villemi – 0
36. Johan Jokinen – 0
37. Gabriel Casagrande – 0
38. Alexander Albon – 0
39. Yu Kanamaru – 0
40. Léo Roussel – 0
41. Kevin Giovesi – 0
42. Tanart Sathienthirakul – 0
43. Alessandro Latif – 0
44. Konstantin Tereschenko – 0
45. Victor Franzoni – 0
46. Alexey Chuklin – 0
47. Dennis Wüsthoff – 0
48. Roman Beregech – 0
49. Edolo Ghirelli – 0
NC. Dan de Zille
NC. Daniel Cammish
Les autres pilotes inéligibles pour les points

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox