Accueil / Formule Renault / FR1.6 NEC – Janneau Esmeijer assure le doublé à Spa
Janneau Esmeijer 2014 Formula Renault 1-6 NEC Spa-Francorchamps
© Formula Renault 1.6 NEC Junior

FR1.6 NEC – Janneau Esmeijer assure le doublé à Spa

Après la domination d’Anton Pasquale à Zandvoort, pour le coup d’envoi du championnat, les pilotes de Formula Renault 1.6 NEC Junior revenaient à la charge à Spa-Francorchamps, en marge du week-end de World Series by Renault.

Essais

Anton de Pasquale prenait le commandement dès le vendredi matin en 2m35.143s. Marcel Lenerz ne pouvait se rapprocher qu’à trois dixièmes de son adversaire et leader. Le pilote Stuart Racing Team réalisait toutefois le deuxième temps, en sandwich entre trois monoplaces Lechner Racing également composées de Florian Janitz et Max Defourny.

Joonas Lappalainen, Janneau Esmeijer, Pontus Fredricsson et Ferdinand Habsburg-Lothringen terminaient dans le top huit devant Paul Blomqvist et Simon Mirguet.

La deuxième séance prenait la même tournure avec un Anton de Pasquale qui haussait le rythme en 2m33.359s. Florian Janits montait au deuxième rang devant Max Defourny, Ferdinand Habsburg-Lothringen et Marcel Lenerz complétaient le top cinq devant Larry Ten Voorde et Cédric Piro.

Qualifications

Les qualifications, disputées sous un beau soleil, se déroulaient sans encombre. Janneau Esmeijer décrochait la pole position en 2m33.233s. Anton de Pasquale signait la première ligne mais concédait un retard de neuf dixièmes sur le poleman. Joonas Lappalainen se classait même à une seconde du poleman.

Les écarts entre ce dernier et ses poursuivants Paul Blomqvist et Florian Janits n’étaient que de quelques millièmes. Derrière, Larry Ten Voorde, Max Defourny, Marcel Lenerz, Ferdinand Habsburg-Lothringen et Simon Mirguet complétaient le top dix.

Course 1

Janneau Esmeijer s’élançait en tête pour vingt minutes de course. Elles tournaient en sa faveur au premier virage, qui se passait sans encombre. L’aspiration offrait une belle bataille pour la troisième place et d’autres derrière eux. A l’arrivée aux Combes, de nombreux pilotes étaient accidentés. La voiture de sécurité était déployée sans hésitaition.

Les victimes de ces altercations étaient nombreuses. Marcel Lenerz, Larry Ten Voorde, Paul Blomqvist, Cédric Piro, Joonas Lappalainen et Boris Kolff étaient en effet impliqués. Ralf Aron continuait la course avec un aileron arrière bien amoché, tandis que d’autres passaient par les stands à l’image de Boris Kolff. Au classement lors de la neutralisation, Janneau Esmeijer avait conservé la tête devant Anton De Pasquale, Paul Blomqvist, Florian Janits, Max Defourny et Pontus Fredricsson.

La voiture de sécurité s’éclipsait après trois tours de course et un peu moins d’onze minutes restantes au chronomètre. Cette manœuvre ne s’effectuait pas très bien selon les commissaires, qui avaient ouvert une enquête sur ce fait divers. Le leader et son team manager étaient sommés de se présenter après le podium. A la reprise, Anton de Pasquale était sous pression de Paul Blomqvist.

Sa résistance menaçait finalement ce dernier. La bataille entre Florian Janits et Max Defourny voyait ces deux pilotes s’affronter sans modération. La lutte dans le peloton pour la quatrième place apportait même d’autres protagonistes, comme Oliver Söderstrom, Simon Mirguet et Pontus Fredricsson.

A l’arrivée, Janneau Esmeijer s’imposait juste devant Anton de Pasquale, Paul Blomqvist terminait la course sur la dernière marche du podium. Florian Janits et Max Defourny complétaient le top cinq devant Oliver Söderström, Pontus Fredricsson, Ralf Aron, Simon Mirguet et Lukas Sundahl.

Course 2

Janneau Esmeijer partait en pole position grâce à un meilleur tour enregistré en 2m33.864s. Derrière lui, Anton de Pasquale se qualifiait en première ligne devant Florian Janits, Larry Ten Voorde, Max Defourny et Joonas Lappalainen. Le poleman et vainqueur de la course du samedi recevait finalement un avertissement sévère après la première course pour avoir ralenti plus que de raison après l’extinction des feux de la voiture de sécurité.

Au départ, Larry ten Voorde et Florian Janits s’élançaient finalement depuis les stands, laissant la deuxième ligne vacante. Larry ten Voorde et Karl Ero étaient aussi de ceux-là. Anton de Pasquale se portait à hauteur du leader qui tenait bon. A Kemmel, l’aspiration n’était pas suffisante pour Anton de Pasquale qui restait deuxième devant Marcel Lenerz, Max Defourny et Oliver Söderstrom.

A l’issue du premier tour de course, l’ordre des cinq premiers demeurait inchangé devant Ferdinand Habsburg-Lothringen, Pontus Fredricsson et Paul Blomqvist. Ferdinand Habsburg-Lothringen se débarrassait ensuite d’Oliver Söderstrom mais se retrouvait hors-piste après sa manœuvre. Il parvenait tout de même à grimper au cinquième rang avant de concéder à nouveau cette position. Les pilotes réalisaient jusqu’ici une course sans incident malgré des luttes nombreuses dans un peloton très resserré. Joonas Lappalainen n’avait pas la chance de s’y mêler puisqu’il avait abandonné en début de course.

Boris Kolff partait en tête-à-queue dans les Combes après une tentative de dépassement bien infructueuse. Même avec deux monoplaces à proximité, il ne touchait personne et pouvait repartir avec un peu de temps perdu. A mi-course, Janneau Esmeijer tenait toujours son rang en tête avec Anton de Pasquale au contact. Les quatre premiers s’étaient détachés du reste d’un peloton toujours aussi agité.

Marcel Lenerz et Max Defourny ne s’étaient pas quittés de la course et, après six tours de course, abordaient l’entrée du Raidillon côte-à-côte. Le Belge ne trouvait pas l’ouverture sur le pilote à la monoplace n°1. Cette bataille, qui ne se décantait pas, avait le mérite d’assurer le spectacle. Elle ne se terminait pas très bien puisque Marcel Lenerz se retrouvait en tête-à-queue après la chicane. Il partait à la faute tout seul, juste après le dépassement de Max Defourny, auteur d’une manœuvre propre.

Les pilotes entraient dans le dernier tour avant de franchir l’arrivée. Janneau Esmeijer s’imposait avec huit dixièmes d’avance sur Anton de Pasquale. Max Defourny complétait le podium devant Oliver Söderström, Marcel Lenerz et Ferdinand Habsburg-Lothringen. Ralf Aron, Paul Blomqvist, Simon Mirguet et Cédric Piro complétaient le groupe des dix premiers.

Bilan et classement à venir

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox