Accueil / Formule Renault / FR1.6 NEC – Martin Rump et Roy Geerts s’imposent à l’entame

FR1.6 NEC – Martin Rump et Roy Geerts s’imposent à l’entame

Martin Rump Formula Renault 1.6 Sweden Scandinavia 2013 Knutstorp

Après avoir annulé sa première manche, la Formule Renault 1.6 NEC a débuté le week-end dernier sur le circuit de Zandvoort aux Pays-Bas.

Essais

La première séance a été marquée par le meilleur temps des essais, l’oeuvre de Janneau Esmeijer en 1m46.241s, cinq dixièmes devant Martin Rump. Derrière ces hommes, Larry ten Voorde et Lukas Sundahl étaient relégués à plus d’une seconde, Roy Geerts et Varo Deckers à plus de deux.  La deuxième a enregistré des temps bien plus modestes, près de 15 seconds plus lents qu’initialement.

Dans ces conditions, Deckers a été le plus prompt à bondir en haut de la feuille des temps, grâce à un tour bouclé en 2m00.580s, sept dixièmes devant Geerts et huit devant Paul Blomqvist. Joël Affolter, Pontus Fredriccson et ten Voorde complétaient le top 6.

Qualifications

L’Estonien Rump a décroché les deux pole positions du week-end au jeu des deux meilleurs tours chronométrés lors de la séance de qualifications. Ainsi, la première ligne de la première course est composée de Rump et Geerts, celui-ci concédant 666 millièmes sur l’Estonien, auteur d’un tour d’1m45.619s.

Larry ten Voorde prenait la troisième place, étant le dernier pilote dans la même seconde du leader. A ses côtés, Esmeijer partage la deuxième ligne devant Lukas Sundahl, qui a su bien figurer pour sa première prestation sur le tracé de Zandvoort. Tommy van Erp, Paul Blomqvist, Yaro Deckers, Pontus Fredricsson et Joël Affolter complétaient le top 10, devant Markus Kiisa, Kimmy Larsson et Otto Tjäder, ces deux hommes concédant plus de cinq secondes au leader Rump.

Course 1

Du haut de sa pole position, Martin Rump a pris le meilleur envol devant Roy Geerts. Si ces deux pilotes se sont élancés sans encombre, ce n’était pas le cas de Larry ten Voorde, qui a connu un accident après un contact.

La voiture de sécurité est entrée en piste le temps de dégager la monoplace de ten Voorde, ce qui a nécessité deux tours de course. Au nouveau départ, Rump s’élançait à nouveau avec autorité, laissant ses adversaires Esmeijer, Affolter et van Erp se battre pour les dernières places du top 10. La course de Rump n’était pas gagnée pour autant, comme en témoignait une erreur commise au virage Tarzan, permettant à Geerts de s’infiltrer et prendre la tête.

La pluie s’est ensuite invitée sur le circuit, les temps au tour devenant bien plus lents. Malgré cette relative lenteur, Rump est revenu sur son adversaire et a effacé son erreur au freinage. En fin de course, il trouvait l’ouverture pour peut-être devenir le premier vainqueur de la saison.

A un détail près, cependant. Tommy van Erp n’a pas eu le même destin que le vainqueur : les conditions devenant très précaires, celui-ci a perdu l’adhérence et a expérimenté un accident. Roy Geerts a lui aussi perdu le contrôle, ce qui a poussé la direction de course à agir. C’en était trop, celle-ci a déployé le drapeau rouge sur le circuit. Il ne restait qu’une minute de temps de course, celle-ci s’est donc arrêtée de cette manière. Les résultats se basant sur le tour précédent, ce n’est pas Rump mais bel et bien Geerts qui s’est imposé devant Rump et Paul Blomqvist. Esmeijer, van Erp et Sundahl complétaient le top 6.

Course 2

Cette fois-ci, les pilotes savaient à quoi s’attendre de la météo. La pluie était bien installée sur le circuit, là où Rump s’est à nouveau élancé en pole pour emmener la meute s’affronter sur la piste de Zandvoort.

Prudents, les pilotes n’ont créé aucun incident. Cela a quelque peu aidé Rump, qui a dominé de la tête et des épaules cette deuxième course, ne voulant absolument pas laisser filer la victoire cette fois-ci. Tommy van Erp avait pris la deuxième place au départ, qu’il conservera jusqu’à l’arrivée avec une avance confortable de près de neuf secondes sur le troisième homme Paul Blomqvist.

Roy Geerts assurait pour sa part la quatrième place, non sans avoir collé la dernière marche du podium, sans possibilité de l’obtenir. Janneau Esmeijer terminait pour sa part ses 10 tours de course à près de 30 secondes du leader, un seuil en-dessous duquel Larry ten Voorde n’a pu s’infiltrer, terminant au sixième rang devant Affolter, Sundahl, Larsson et Fredricsson.

Bilan

Sans la sortie du drapeau rouge lors de la première course, Martin Rump aurait dominé le week-end. Cependant, c’est en raison d’une erreur de sa part qu’il n’a pu effectuer le week-end parfait. Sa jeunesse sera-t-elle un obstacle pour la suite des événements ?

La prochaine manche se tiendra sur le circuit de Spa-Francorchamps le 14 juillet prochain.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox