Accueil / Formule Renault / FR2.0 Alps – Domination d’Antonio Fuoco à Imola

FR2.0 Alps – Domination d’Antonio Fuoco à Imola

Antonio Fuoco 2013 Formule Renault 2.0 Alps Imola

Ce week-end, Antonio Fuoco arrive en tête pour le deuxième meeting 2013 de Formule Renault 2.0 Alps, 15 points devant son coéquipier Prema Powerteam Luca Ghiotto. Le leadership sera-t-il encore sien après les deux courses d’Imola, qui avaient été dominées par Norman Nato l’an passé ?

Essais

La Tech 1 de Pierre Gasly a été la plus rapide des trois séances d’essais disputées en début de week-end, grâce à un tour bouclé en 1m42.352s, juste devant la Koiranen GP de Nyck de Vries et l’Arta Engineering de son compatriote William Vermont. Les deux leaders du championnat Fuoco et Ghiotto suivaient aux 4e et 5e rangs de la dernière séance. Au cumul, cependant, la Prema Powerteam de Bruno Bonifacio venait se hisser juste devant Luca Ghiotto avec un temps de 1m42.788s.

Cette deuxième séance a permis à William Vermont de signer le meilleur pour 21 millièmes de mieux que le temps de Bonifacio, qui devançait à cette occasion Fuoco, de Vries et Kuba Dalewski. Quant à la première séance, celle où les temps les plus modestes ont été enregistrés, le leader du championnat Fuoco l’a remportée avec un avantage de 32 millièmes devant Nyck de Vries, et de près de quatre dixièmes devant Vermont. En résumé, si les protagonistes en tête ont aimé échanger leurs positions, la suite du week-end promettait d’être serrée en se basant sur les temps chronométrés de ces 3 séances. Qu’en a-t-il réellement été ?

Qualifications

Le leader du championnat Antonio Fuoco a réalisé le meilleur temps de la séance de qualifications du samedi en 1m42.298s, portant le groupe A du côté impair de la piste. Nyck de Vries, leader du groupe B, a concédé près de quatre dixièmes au meilleur temps de Fuoco, qui était d’ailleurs près d’une seconde plus rapide que le deuxième homme du groupe A, le Français Pierre Gasly.

ARTA Engineering et Tech 1 étaient ensuite représentés par William Vermont et Matthieu Vaxivière, le Français partageant la troisième ligne avec Bruno Bonifacio, premier vainqueur de la saison. Derrière ces hommes, une autre ARTA Engineering siégeait à la quatrième ligne, celle de Joffrey De Narda. Luca Ghiotto partageait ce sésame devant la Jenzer d’Andrew Tang et la Tech 1 d’Egor Orudzhev.

Course 1

Parti de la pole, Fuoco n’a pas tremblé dans la première partie de la course. Cependant, une averse a menacé sa victoire : William Vermont avait en effet pris le meilleur sur le pilote Prema, mais la sortie du drapeau rouge suite à la perte de contrôle de Fuoco a fait perdre au pilote ARTA Engineering tout bénéfice de sa manœuvre. Vermont termine finalement au pied du podium derrière la Tech 1 de Pierre Gasly.

Au départ, Fuoco a donc conservé le leadership devant Gasly, Vermont, Bonifacio et de Vries. A l’arrivée de la pluie, Vermont se sentira pousser des ailes en dépassant d’abord Gasly puis, après l’erreur de Fuoco, la tête. Il faut dire que de Vries s’était lui aussi retrouvé en dérive dans le même virage, Rivazza. C’en était assez pour les commissaires qui ont décidé de brandir le drapeau rouge.

De fait, derrière le podium composé de Fuoco, Gasly et Vermont, Bonifacio, de Vries, Ghiotto, Dalewski et Vaxivière complétaient le top 8 devant Egor Orudzhev et Simon Tirman.

Course 2

La deuxième course a connu une fin moins controversée, mais durant laquelle Fuoco s’est à nouveau imposé. Son départ a parfaitement été négocié, ne lui demandant que peu d’efforts pour conserver Vermont et Gasly derrière lui. Au deuxième tour, un contact entre Dario Capitanio et Nyck de Vries a forcé le premier cité à plonger au classement, avant de terminer vingtième de la course. Après cet incident, Bruno Bonifacio a saisi sa chance pour prendre la troisième place. Luca Ghiotto prendra le meilleur de Nyck de Vries, mais l’Italien sera pénalisé après avoir volé le départ.

Les deux premiers hommes Fuoco et Vermont ont oublié leurs poursuivants dans une bataille aux meilleurs chronos, mais l’ordre restera le même entre les deux hommes, qui seront rejoints par Bonifacio sur le podium. La course a été marquée par une série d’abandons, impliquant notamment Smon Gachet, Joshua Raneri, Juan Branger, Pietro Peccenni, Fracisco Mora, Kevin Gilardoni, Alex Bosak et Max Schaumburg-Lippe.

Bilan

Avant la prochaine manche en Belgique sur le circuit de Spa-Francorchamps, qui se déroulera le week-end du 9 juin 2013, Antonio Fuoco conforte son avance au championnat grâce à deux victoires acquises avec une dose de chance et une belle pointe de vitesses, démontrée par la pole position du pilote Prema. Pierre Gasly concède un retard de 36 points face à son rival Fuoco, mais ne comptabilise que cinq points d’avance sur Bruno Bonifacio, troisième classé au championnat.

Formule Renault 2.0 Alps – Classement pilotes – Meeting 2/7
Pos Pilote Points
1 Antonio Fuoco 93
2 Pierre Gasly 57
3 Bruno Bonifacio 52
4 Luca Ghiotto 44
5 William Vermont 41
6 Nyck de Vries 32
7 Guilherme Silva 23
8 Matthieu Vaxivière 20
9 Kuba Dalewski 10
10 Ukyo Sasahara 8
11 Gregor Ramsay 6
12 Dario Capitanio 6
13 Simon Tirman 3
14 Kevin Gilardoni 3
15 Egor Orudzhev 2
16 Parth Ghoparde 2
17 Kevin Jörg 1
18 Luke Chudleigh 1
19 Hans Villemi 0
20 Alberto Di Folco 0
21 Andrew Tang 0
22 Josh Raneri 0
23 Francisco Mora 0
24 Ivan Taranov 0
25 Dzhon Simonyan 0
26 Konstantin Tereschenko 0
27 Simon Gachet 0
28 Juan Branger 0
29 Alex Bosak 0
30 Joffrey de Narda 0
31 Nikita Zlobin 0
32 Javier Amado 0
33 Alejandro Abogado 0
34 Max Schaumburg-Lippe 0
35 Denis Korneev 0
36 Pietro Peccenini 0
37 Semen Evstingneev 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox