Accueil / Formule Renault / FR2.0 Alps – Doublé de Ghiotto et titre pour Fuoco à Imola
Luca Ghiotto Antonio Fuoco 2013 Formule Renault 2.0 Alps Imola
© Fast Lane Promotion

FR2.0 Alps – Doublé de Ghiotto et titre pour Fuoco à Imola

Imola accueillait le dernier meeting de la saison 2013 de Formule Renault 2.0 Alps. En tête du championnat avec 49 points d’avance sur Luca Ghiotto, Antonio Fuoco pouvait saisir l’occasion de cette finale pour décrocher son premier titre en monoplaces. Seul son adversaire direct pouvait encore l’en empêcher.

Essais

Les trois séances d’essais n’étaient pas disputées dans les mêmes conditions. Vendredi matin, la séance inaugurale offrait une piste humide comme terrain d’action. Dans ces conditions, Egor Orudzhev tirait son épingle du jeu en 1m51.811s. Ce temps était quatre dixièmes plus rapide que celui de son adversaire Kuba Dalewski, deuxième classé.

Les pilotes Prema suivaient : Antonio Fuoco était à quatre dixièmes, Luca Ghiotto à cinq. Les autres pilotes Prema, Hans Villemi et Bruno Bonifacio, concédaient plus d’une demi-seconde du haut de leurs cinquième et sixième rangs respectifs. La séance était par ailleurs perturbée par deux drapeaux jaunes suite aux erreurs de Francisco Mora et Kuba Dalewski.

Luca Ghiotto prenait l’ascendant lors de la deuxième séance en 1m42.482s. Les conditions étaient bien entendus différentes. La séance en était d’autant plus serrée : deuxième classé, Ukyo Sasahara échouait à trois millièmes. Pour Egor Orudzhev, le prix d’ami se chiffrait à 23 millièmes et le pilote Tech 1 confirmait ses prédispositions sur le sec comme sur le mouillé.

Dario Capitano et Matt Parry suivaient au fond du top cinq. Ensuite, Gregor Ramsay était relégué à deux dixièmes au sixième rang, comme son compatriote Matt Parry. Antonio Fuoco, Kevin Jörg et Konstantin Tereschenko ainsi que Kuba Dalewski bouclaient le top dix.

Les pilotes étaient encore plus rapides lors de la dernière séance, avec une référence d’1m41.829s. Le meilleur temps de la journée était celui d’Hans Villemi, qui réalisait là sa première course avec Prema. Egor Orudzhev ne cessait de confirmer son rythme avec le deuxième chrono à deux dixièmes.

Le tarif était le même pour Antonio Fuoco, qui devançait Matt Parry. Le leader du championnat n’était pas débarrassé de Luca Ghiotto, cinquième classé devant Kuba Dalewski. Bruno Bonifacio et Ukyo Sasahara prenaient les septième et huitième positions devant Luke Chudleigh et Dario Capitanio.

Qualifications

Au grand dam du groupe A, qui prenait la piste en premier, la piste était humide à l’entame des qualifications. Antonio Fuoco avait beau réaliser le meilleur temps de ce groupe en 1m52.168s, il allait être battu – mais d’une toute petite marge.

Hans Villemi prenait le deuxième temps du groupe à six centièmes, ce qui le qualifiait en deuxième ligne et en quatrième position. Bruno Bonifacio prenait le troisième temps, synonyme de troisième ligne. Ensuite, Kuba Dalewski et Ukyo Sasahara occupaient les positions paires du fond du top dix.

Dans le groupe B, Luca Ghiotto profitait d’une piste légèrement plus appréciable pour aller chercher un temps en 1m52.023s. Ce n’était qu’un dixième de mieux, mais qu’importe : c’était suffisant. Matt Parry réalisait une belle performance pour Koiranen GP en prenant le deuxième temps à si dixièmes. Même sanction pour Simon Gachet, qui n’allait tout de fois certainement pas bouder son plaisir de décrocher la cinquième place sur la grille.

Quatrième du groupe, Luke Chudley devançait la Tech 1 du Russe Egor Orudzhev. Les deux pilotes prenaient les septième et neuvième temps.

Course 1

Si Luca Ghiotto remportait la course, Antonio Fuoco devenait le champion 2013 de Formule Renault 2.0 Alps dès la première épreuve du week-end en terminant deuxième. Luca Ghiotto devait toutefois défendre son dû lors de la course après avoir décroché la pole.

Pourtant, les conditions de course étaient loin d’être évidentes, sous une météo pluvieuse qui forçait la voiture de sécurité à donner le coup d’envoi des hostilités. La prise de risque n’était rapidement plus une option pour le prétendant au titre après quelques tentatives de dépassement infructueuses. Matt Parry prenait la troisième place de la course au sein de l’équipe Koiranen GP.

Antonio Fuoco avait failli perdre sa deuxième place, mais Matt Parry ne parvenait pas à compléter son dépassement avec succès. Hans Villemi terminait en quatrième place devant Simon Gachet. Bruno Bonifacio était de son côté contraint de rentrer aux stands suite à un problème sur son volant. Il ralliait l’arrivée au vingtième rang.

Derrière le top cinq, Egor Orudzhev devançait Luke Chudleigh, Joffrey de Narda et Andrew Tang. Konstantin Tereschenko complétait le top dix alors que trois abandons étaient à déplorer. Danyil Pronenko, Kuba Dalewski et Tanart Sathienthirakul abandonnaient successivement du sixième au huitième tour de course et dans l’ordre décroissant.

Course 2

Luca Ghiotto récidivait lors de la deuxième course et terminait devant Matt Parry. Cependant, une décision des commissaires attribuait 25 secondes de pénalité à la Koiranen GP suite au contact avec Bruno Bonifacio. Ainsi, Antonio Fuoco et Egor Orudzhev complétaient le podium effectif. Jakub Dalewski et Kevin Jörg complétaient le groupe des cinq premiers.

Une nouvelle fois, Antonio Fuoco se révélait incisif au départ mais Luca Ghiotto ne tremblait pas. La guerre était pour Fuoco, la bataille pour Ghiotto, après tout ! Simon Gachet effectuait un très bon envol en effaçant Hans Villemi. Luca Ghiotto était alors à l’attaque. Après les premières erreurs de Patric Armand et Dzhon Simonyan, la course était neutralisée.

A la reprise, Matt Parry puis Bruno Bonifacio dépassaient Antonio Fuoco, qui souffrait de réglages à l’aérodynamisme trop appuyé. Le premier attaquait même le leader, mais cela n’était pas concluant. La bataille entre Matt Parry et Bruno Bonifacio résultait après quelques tours en un contact à Acque Minerali, sujet à une pénalité d’après-course.

Mis à part lors de la neutralisation et au départ, le leader Luca Ghiotto n’était jamais inquiété et franchissait avec un avantage de trois secondes sur son coéquipier et de quatre secondes sur la Tech 1 d’Egor Orudzhev.

Le top dix voyait Parth Ghorpade et Denis Korneev devancer Konstantin Tereschenko, Hans Villemi et Gregor Ramsey. Cette fois-ci, cinq abandons étaient à noter.

Ceux-ci comprenaient trois fins de courses très précoces : Patric Armand ne terminait pas le premier tour, Andrew Tang et Dzhon Simonyan n’allaient pas au-delà du deuxième. Au quatrième tour, Luke Chudleigh devait renoncer, soit une boucle avant Simon Gachet.

Bilan

Formule Renault 2.0 Alps – Classement général final
Pos Pilote Points
1 Antonio Fuoco 245
2 Luca Ghiotto 210
3 Bruno Bonifacio 145
4 Kevin Jörg 90
5 Egor Orudzhev 75
6 Pierre Gasly 72
7 Hans Villemi 69
8 Nyck de Vries 68
9 William Vermont 61
10 Kuba Dalewski 47
11 Guilherme Silva 43
12 Joffrey De Narda 38
13 Ukyo Sasahara 32
14 Konstantin Tereschenko 25
15 Simon Gachet 28
16 Parth Ghorpade 24
17 Simon Tirman 20
18 Matthieu Vaxivière 20
19 Gregor Ramsay 19
20 Andrew Tang 18
21 Kevin Gilardoni 16
22 Dario Capitanio 12
23 Denis Korneev 10
24 Marcos Siebert 10
25 Luke Chudleigh 10
26 Francisco Mora 5
27 Dhzon Simonyan 2
28 Matthew Solomon 1
29 Alberto Di Folco 0
30 Levin Amweg 0
31 Josh Raneri 0
32 Alejandro Abogado 0
33 Ivan Taranov 0
34 Javier Amado 0
35 Nikita Zlobin 0
36 Alex Bosak 0
37 Dennis Olsen 0
38 Andrea Baiguera 0
39 Juan Branger 0
40 Pietro Peccenini 0
41 Daniele Cazzaniga 0
42 Semen Evstigneev 0
43 Max Schaumburg-Lippe 0
44 Philo Paz Patric Armand 0
NC Nicolas Jamin 0
NS Simone Gatto 0
Imola accueillait le dernier meeting de la saison 2013 de Formule Renault 2.0 Alps. En tête du championnat avec 49 points d'avance sur Luca Ghiotto, Antonio Fuoco pouvait saisir l'occasion de cette finale pour décrocher son premier titre en monoplaces. Seul son adversaire direct pouvait encore l'en empêcher. Essais Les trois séances d'essais n'étaient pas disputées dans les mêmes conditions. Vendredi matin, la séance inaugurale offrait une piste humide comme terrain d'action. Dans ces conditions, Egor Orudzhev tirait son épingle du jeu en 1m51.811s. Ce temps était quatre dixièmes plus rapide que celui de son adversaire Kuba Dalewski, deuxième classé.…

Passage en revue

Spectacle - 7.2
Dose d'imprévus - 6.6
Exploit du vainqueur - 8.5

7.4

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox