Accueil / Formule Renault / FR2.0 Italie : Kevin Gilardoni et Luca Defendi s’imposent

FR2.0 Italie : Kevin Gilardoni et Luca Defendi s’imposent

Formule Renault 2.0 Italie 2012 Renault Sport Italia Fastlane Promotion

Le Challenge Formula Renault Italia a repris ses droits ce week-end à Monza, afin de donner un successeur à Andrea Boffo cette saison. La formule italienne de la Formule Renault 2.0 a connu de nombreux champions ayant percé aux échelons supérieurs, à l’image de Felipe Massa (2000), Ryan Briscoe (2001), Pastor Maldonado (2004), Kamui Kobayashi (2005) ou encore Pal Varhaug (2008).

Durant les qualifications, c’est Federico Gibbin qui s’est montré le plus rapide, de justesse devant Luca Defendi. Sur le circuit italien, seulement six pilotes sont arrivés dans la même seconde que le poleman. Kevin Gilardoni se classe troisième pour sa part, devançant Dario Orsini, Mirko Barletta et Nicolò Rocca.

Lors de la première course, Kevin Gilardoni s’imposera. Parti de la troisième position, le pilote revient à peine d’essais en Eurocup Mégane Trophy avec le Team Oregon sur le Motorland d’Aragon. En deuxième position, on retrouve Dario Orsini devant Pietro Peccenini. Dès le tour d’installation, Daniele Cazzaniga doit arrêter sa voiture à Lesmo. Au départ, Luca Defendi prend l’avantage sur le poleman, Federico Gibbin qui chute en quatrième position. Kevin Gilardoni en profiter pour remonter. A Ascari, Nicolò Rocca tape la glissière et doit abandonner, tandis que Nicola Cazzaniga passe par les stands pour changer le nez. Le même sort arrive à Gibbin, qui impliquera Mirko Barletta dans sa sortie. Après ces incidents, Dario Orsini est troisième malgré son contact avec Rocca plus tôt dans la course, devancant un train de sept monoplaces mené par Capitanio. En tête, Gilardoni s’approche de Defendi, en réduisant l’écart à 337 millièmes au cinquième tour. Néanmoins, la course s’arrête vite pour le leader, qui doit s’arrêter en raison d’un problème technique. Kevin Gilardoni prend ainsi la tête, tandis qu’Orsini suit, devant Capitanio. A deux tours de l’arrivée, Gatto sort à la première chicane, ce qui entraîne un carambolage. Pendant ce temps, Dario Capitanio, dont l’aileron arrière a été percuté, recule petit à petit et finit la course en sixième position. Cela fait le jeu de Peccenini qui accroche la dernière place du podium devant Bracotti, Habulin, Capitanio, Riela, Paggi, Pollini et Souza.

La course 2 a pour sa part vu la première victoire de Luca Defendi, qui gagne sur une piste quasi-familiale pour lui. Le pilote de Torino Motorsport avait été malchanceux en course 1 suite à son problème mécanique peu après avoir rejoint la tête. Defendi s’est donc rattrapé, gagnant de justesse devant Gilardoni (221 millièmes sur la ligne) et Mirko Barletta. Le Croate Habulin avait pourtant réalisé un excellent départ, dont la grille avait été déterminée par l’inversion du top 8. Néanmoins, trois tours plus tard, le classement était chamboulé avec Peccenini qui imposait sa pression au leader, tout en contenant un groupe mené par Defendi. Ce même Defendi a pris la tête au tour suivant devant Habulin et Gilardoni, mais les écarts demeuraient faibles. Si Gilardoni et Barletta parviendront à se débarasser du Croate, ils n’arriveront pas à aller plus haut malgré un top 4 se tenant en une seconde dans la cathédrale de l’aspiration.

Au championnat, Gilardoni creuse déjà un petit écart devant Orsini et Defendi. Le prochain meeting de Formule Renault 2.0 Italie aura lieu dans deux mois, fin mai à Imola.

Classement Général Formule Renault 2.0 Italie 2012 – Courses 2/12
1. Kevin Gilardoni – 43 points
2. Dario Orsini – 28
3. Luca Defendi – 25
4. Francesco Bracotti – 18
5. Kristijan Habulin – 18
6. Pietro Peccenini – 17
7. Mirko Barletta – 15
8. Nicolò Rocca – 12
9. Dario Capitanio – 8
10. Baldassarre Curatolo – 6
11. Lorenzo Riela – 6
12. Lorenzo Paggi – 4
13. Matteo Pollini – 3
14. Federico Gibbin – 1
15. Marco Tulio Souza – 1

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox