Accueil / Formule Renault / FR2.0 NEC : Josh Hill et Fortec brillent à Oschersleben

FR2.0 NEC : Josh Hill et Fortec brillent à Oschersleben

Josh Hill 2012 Formule Renault 2_0

 

Le troisième meeting de Formule Renault 2.0 Northern European Cup a vu trois courses à l’issue desquelles des pilotes britanniques se sont imposés en l’absence du leader du championnat Stoffel Vandoorne. Les deux courses du samedi sont revenues à Josh Hill, tandis que Jake Dennis s’est imposé lors de la dernière course du week-end ce dimanche.

Le rendez-vous allemand a été marqué par une météo capricieuse tout au long des deux jours de course, et a donc épargné les qualifications du vendredi. Marquées par de nombreux drapeaux jaunes, les séances ont vu Jeroen Slaghekke (Van Amersfoort Racing) en tête de la première séance en 1m27.917s et Jake Dennis (Fortec Motorsport) leader de la seconde en 1m26.936s

La première course du samedi s’est déroulée sur une piste détrempée, une première pour de nombreux pilotes puisque les qualifications se sont déroulées sur le sec. Jeroen Slaghekke a perdu du terrain dès l’extinction des feux rouges ce qui a permus à Josh Hill et Alessio Picariello de remonter à sa hauteur, puis au Belge de prendre la tête à la sortie du premier virage. Sous la pluie toutefois, le rythme de Josh Hill était meilleur et il a dépassé Picariello au 3ème tour alors que derrière, les luttes étaient très nombreuses pour rentrer dans le Top 10. Steijn Schothorst s’est illustré en prenant le meilleur sur Slaghekke et Picariello mais c’est Jordan King et Jake Dennis qui se sont glissés sur le podium derrière Josh Hill. Le fils de Graham Hill est toutefois parvenu à conserver un rythme irrégulier mais suffisant pour s’imposer pour la toute première fois en NEC devant King, Dennis, Schothorst, Slaghekke, Picariello, casagrande, Stuvik, Engineer et Kanamaru.

Dans l’après-midi, la pole de Jake Dennis dans la deuxième course ne lui a guère profité, son mauvais départ faisant la joie de Josh Hill. Celui-ci a pris la tête puis a construit rapidement son avance sur le reste du peloton, dont la lutte pour la troisième place était la plus intense entre Picariello, Dennis et Kleveros, groupés pendant la majeure partie de la course. La défense de Picariello portera ses fruits puisque le pilote belge, vu en FR2.0 l’an passé puis en ADAC Formel Masters cette saison, signe son premier podium de l’année, tant pour lui que son équipe, SL Formula. Hill devance donc King et Picariello sur le podium tandis que le reste du Top 10 est composé de Dennis, Kleveros, Slaghekke, Stuvik, Engineer, Ringbom et Smiechowski.

La troisième et dernière course du week-end a une fois de plus montré que la pole n’était pas une place à occuper si l’on voulait gagner à Oschersleben ce week-end. Parti en pole, Picariello devait dire adieu à ses espoirs de victoire avant même le premier virage, à la joie de Steijn Schothorst leader à l’issue du premier tour devant Jake Dennis et Josh Hill. Une bataille à trois s’est engagée tout au long de la course dont Jack Dennis est sorti vainqueur après son dépassement sur Schothorst dans le sixième tour. Josh Hill a tenté de faire de même mais a dû patienter jusqu’à l’avant-dernier tour de la course suite à une manoeuvre osée qui avait des relents de quitte ou double. Le reste du Top 10 est composé de Slaghekke, Casagrande, Stuvik, Engineer, Kleveros, van Buuren et d’Agosto.

Au championnat, la victoire en C3 de Jake Dennis lui permet de prendre la tête du championnat avec 20 points d’avance sur Jordan King, 28 sur Josh Hill qui a marqué les esprits ce week-end avec deux victoires et une deuxième place. Absent ce week-end, tout comme son équipe, Josef Kaufmann Racing, Stoffel Vandoone est désormais 4ème du championnat avec 42 unités de retard. Le prochain meeting de NEC à Assen, les 4 et 5 août prochains, pourrait lui permettre de se refaire.

Formule Renault 2.0 NEC 2012 – Classement général – Course 8/20
1. Jake Dennis – 164 points
2. Jordan King – 144
3. Josh Hill – 136
4. Stoffel Vandoorne – 122
5. Jeroen Slaghekke – 102
6. Andrea Pizzitola – 93
7. Kevin Kleveros – 92
8. Sandy Stuvik – 74
9. Steijn Schothorst – 70
10. Shahaan Engineer – 65
11. Nyck de Vries – 56
12. Leopold Ringbom – 53
13. Alex Riberas – 52
14. Pierre Gasly – 47
15. Meindert van Buuren – 45
16. Gabriel Casagrande – 44
17. Jakub Śmiechowski – 42
18. Alessio Picariello – 37
19. Mikko Pakari – 32
20. Christof von Grünigen – 28
21. Victor Bouveng – 28
22. Ronnie Lundströmer – 28
23. Tanart Sathienthirakul – 28
24. Ignazio D’Agosto – 27
25. Dan De Zille – 23
26. Yu Kanamaru – 21
27. Ed Jones – 21
28. Pieter Schothorst – 16
29. Dennis Wüsthoff – 16
30. Victor Colomé – 16
31. Kevin Giovesi – 15
32. Frank Suntjens – 15
33. Richard Gonda – 15
34. David Freiburghaus – 13
35. Roman Beregech – 13
36. Corinna Kamper – 11
37. Rafael Danieli – 6
38. Alexey Chuklin – 6
39. Remi Kirchdörffer – 0
40. Robert Siska – 0

FR2.0 NEC : Josh Hill et Fortec brillent à Oschersleben 

Le troisième meeting de Formule Renault 2.0 Northern European Cup a vu trois courses à l’issue desquelles des pilotes britanniques se sont imposés en l’absence du

leader du championnat Stoffel Vandoorne. Les deux courses du samedi sont revenues à Josh Hill, tandis que Jake Dennis s’est imposé lors de la dernière course du week-

end ce dimanche.

Le rendez-vous allemand a été marqué par une météo capricieuse tout au long des deux jours de course, et a donc épargné les qualifications du vendredi. Marquées par de

nombreux drapeaux jaunes, les séances ont vu Jeroen Slaghekke (Van Amersfoort Racing) en tête de la première séance en 1m27.917s et Jake Dennis (Fortec Motorsport)

leader de la seconde en 1m26.936s

La première course du samedi s’est déroulée sur une piste détrempée, une première pour de nombreux pilotes puisque les qualifications se sont déroulées sur le sec.

Jeroen Slaghekke a perdu du terrain dès l’extinction des feux rouges ce qui a permus à Josh Hill et Alessio Picariello de remonter à sa hauteur, puis au Belge de

prendre la tête à la sortie du premier virage. Sous la pluie toutefois, le rythme de Josh Hill était meilleur et il a dépassé Picariello au 3ème tour alors que

derrière, les luttes étaient très nombreuses pour rentrer dans le Top 10. Steijn Schothorst s’est illustré en prenant le meilleur sur Slaghekke et Picariello mais

c’est Jordan King et Jake Dennis qui se sont glissés sur le podium derrière Josh Hill. Le fils de Graham Hill est toutefois parvenu à conserver un rythme irrégulier

mais suffisant pour s’imposer pour la toute première fois en NEC devant King, Dennis, Schothorst, Slaghekke, Picariello, casagrande, Stuvik, Engineer et Kanamaru.

Dans l’après-midi, la pole de Jake Dennis dans la deuxième course ne lui a guère profité, son mauvais départ faisant la joie de Josh Hill. Celui-ci a pris la tête puis

a construit rapidement son avance sur le reste du peloton, dont la lutte pour la troisième place était la plus intense entre Picariello, Dennis et Kleveros, groupés

pendant la majeure partie de la course. La défense de Picariello portera ses fruits puisque le pilote belge, vu en FR2.0 l’an passé puis en ADAC Formel Masters cette

saison, signe son premier podium de l’année, tant pour lui que son équipe, SL Formula. Hill devance donc King et Picariello sur le podium tandis que le reste du Top 10

est composé de Dennis, Kleveros, Slaghekke, Stuvik, Engineer, Ringbom et Smiechowski.

La troisième et dernière course du week-end a une fois de plus montré que la pole n’était pas une place à occuper si l’on voulait gagner à Oschersleben ce week-end.

Parti en pole, Picariello devait dire adieu à ses espoirs de victoire avant même le premier virage, à la joie de Steijn Schothorst leader à l’issue du premier tour

devant Jake Dennis et Josh Hill. Une bataille à trois s’est engagée tout au long de la course dont Jack Dennis est sorti vainqueur après son dépassement sur Schothorst

dans le sixième tour. Josh Hill a tenté de faire de même mais a dû patienter jusqu’à l’avant-dernier tour de la course suite à une manoeuvre osée qui avait des relents

de quitte ou double. Le reste du Top 10 est composé de Slaghekke, Casagrande, Stuvik, Engineer, Kleveros, van Buuren et d’Agosto.

Au championnat, la victoire en C3 de Jake Dennis lui permet de prendre la tête du championnat avec 20 points d’avance sur Jordan King, 28 sur Josh Hill qui a marqué

les esprits ce week-end avec deux victoires et une deuxième place. Absent ce week-end, tout comme son équipe, Josef Kaufmann Racing, Stoffel Vandoone est désormais

4ème du championnat avec 42 unités de retard. Le prochain meeting de NEC à Assen, les 4 et 5 août prochains, pourrait lui permettre de se refaire.

Formule Renault 2.0 NEC 2012 – Classement général – Course 8/20
1. Jake Dennis – 164 points
2. Jordan King – 144
3. Josh Hill – 136
4. Stoffel Vandoorne – 122
5. Jeroen Slaghekke – 102
6. Andrea Pizzitola – 93
7. Kevin Kleveros – 92
8. Sandy Stuvik – 74
9. Steijn Schothorst – 70
10. Shahaan Engineer – 65
11. Nyck de Vries – 56
12. Leopold Ringbom – 53
13. Alex Riberas – 52
14. Pierre Gasly – 47
15. Meindert van Buuren – 45
16. Gabriel Casagrande – 44
17. Jakub Śmiechowski – 42
18. Alessio Picariello – 37
19. Mikko Pakari – 32
20. Christof von Grünigen – 28
21. Victor Bouveng – 28
22. Ronnie Lundströmer – 28
23. Tanart Sathienthirakul – 28
24. Ignazio D’Agosto – 27
25. Dan De Zille – 23
26. Yu Kanamaru – 21
27. Ed Jones – 21
28. Pieter Schothorst – 16
29. Dennis Wüsthoff – 16
30. Victor Colomé – 16
31. Kevin Giovesi – 15
32. Frank Suntjens – 15
33. Richard Gonda – 15
34. David Freiburghaus – 13
35. Roman Beregech – 13
36. Corinna Kamper – 11
37. Rafael Danieli – 6
38. Alexey Chuklin – 6
39. Remi Kirchdörffer – 0
40. Robert Siska – 0

Alexey Chuklin, Alessio Picariello, Corinna Kamper, Dan De Zille, David Freiburghaus, Dennis Wüsthoff, Formule Renault 2.0 NEC, Frank Suntjens, Gabriel Casagrande,

Ignazio D’Agosto, Jake Dennis, Jakub Smiechowski, Jeroen Slaghekke, Jordan King, Josh Hill, Kevin Kleveros, Leopold Ringbom, Meindert Van Buuren, Remi Kirchdörffer,

Richard Gonda, Roman Beregech, Ronnie Lundströmer, Sandy Stuvik, Shahaan Engineer, Steijn Schothorst, Tanart Sathienthirakul, Victor Bouveng, Victor Colomé, Yu

Kanamaru

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox