Accueil / Formule Renault / FR2.0 NEC – Louis Delétraz et Kevin Jörg vainqueurs à Monza
Louis Delétraz Kevin Jörg 2014 Formula Renault 2.0 NEC Monza
© Formula Renault 2.0 NEC

FR2.0 NEC – Louis Delétraz et Kevin Jörg vainqueurs à Monza

Le championnat de Formula Renault 2.0 NEC effectuait ses débuts ce week-end à Monza, lors du meeting de Blancpain où la Formula Renault 3.5 Series était aussi à l’honneur. 32 pilotes étaient présents pour tenter de remporter les deux premières courses de l’année.

Essais

Vendredi matin, la discipline ouvrait le bal pour 45 minutes de préparation. Kevin Jörg décrochait le meilleur temps en 1m50.650s, un dixième devant une paire de pilotes composée de Steijn Schothorst, Ukyo Sasahara et Louis Delétraz.

Gustav Malja, Matty Graham, Ben Barnicoat, Roy Geerts, Seb Morris et Kuba Dalewski fermaient la marche du top dix. Tous ces pilotes, ainsi qu’Andrea Pizzitola, terminaient la première séance en moins d’une demi-seconde.

Lors de la pause déjeuner, les pilotes de Formula Renault 2.0 NEC revenaient en piste dès 12h15 pour 45 minutes supplémentaires de mise en jambe. Cette fois-ci, la référence tombait à 1m49.983s. Fortec plaçait ainsi Seb Morris en tête devant le Suisse Levin Amweg. Une nouvelle fois, le pilote ART Junior Team et d’autres se hissaient à un dixième du leader. Dans ce groupe de pilotes véloces figuraient Matty Graham, Ben Barnicoat, Callan O’Keeffe et Alexander Albon.

Aurélien Panis n’était pas si loin, du haut de sa septième place : il concédait trois dixièmes de retard sur la Fortec de Seb Morris. Ukyo Sasahara recevait la même peine, alors que le top dix comprenait cette fois-ci tous les pilotes dans la demi-seconde du leader. Ce groupe exclusif accueillait de justesse Jules Gounon et Andrea Pizzitola.

Qualifications

De retour en piste l’après-midi, le plateau se tenait prêt à se battre pour l’enjeu du moment : les pole positions.

La première séance était disputée. Louis Delétraz n’a pas été perturbé par ce niveau de compétitivité puisqu’il est allé chercher la première pole en 1m50.228s. Les écarts étaient très serrés : Ukyo Sasahara, dans le rythme tout au long de la première journée de compétition, échouait à un dixième. Il n’était pas le seul : Andrea Pizzitola, Aurélien Panis et Levin Amweg partageaient son destin. Le pilote français réalisait son temps dans les derniers instants.

Roy Geerts prenait le sixième temps de la première séance devant Kevin Jörg, Steijn Schothorst et Alexander Albon. Si Stefan Riener échouait au-delà de la demi-seconde du leader, il intégrait tout de même la dernière place du top dix devant Matty Graham.

La deuxième séance était tout aussi animée, plusieurs pilotes améliorant jusqu’au dernier instant. Les temps étaient également plus rapides à l’image de la pole position de Kevin Jörg en 1m49.408s. Louis Delétraz échouait à trois centièmes de la pole mais tenait la première ligne, reléguant Steijn Schothorst et Ukyo Sasahara aux deuxième et troisième rangs.

Alexander Albon prenait le cinquième temps. Le pilote KTR essuyait un déficit de plus de cinq dixièmes de seconde sur le poleman. Il n’était pas le seul puisque Gustav Malja en faisait de même au sixième rang devant Aurélien Panis, Matty Graham et Callan O’Keeffe. Andrea Pizzitola achevait cette séance au dixième rang.

Course 1

Louis Delétraz s’élançait de la pole position pour aller chercher la victoire au terme d’une épreuve spectaculaire. Andrea Pizzitola profitait du départ pour prendre le meilleur sur l’Euronova d’Ukyo Sasahara. Levin Amweg allait se mêler à cette bataille pour la deuxième place. Or, même si Levin Amweg était un temps devant Andrea Pizzitola, il ne conservait pas l’avantage et craquait sous la pression de Steijn Schothorst pour terminer cinquième.

Le premier virage était pour autant un obstacle que certains pilotes n’ont pas su franchir. Aurélien Panis et Roy Geerts s’y accrochaient et abandonnaient tous les deux. Au total, dix pilotes ne ralliaient pas l’arrivée.

En tête, Ukyo Sasahara avait tout tenté pour essayer de revenir sur le leader, mais Louis Delétraz n’allait pas flancher. L’écart entre les deux hommes à l’arrivée était de huit dixièmes de seconde.

Sixième à l’arrivée, Alexander Albon devançait Kevin Jörg, qui se préparait à s’élancer de la pole de la deuxième course. Raoul Owens réalisait une excellente remontée depuis la vingtième place pour se hisser au huitième rang final. Ce rythme lui permettait d’oublier ses problèmes techniques qui l’avaient contraint à réaliser ses premiers tours de roues seulement en qualifications. Ben Barnicoat et Gregor Ramsay complétaient le top dix.

Course 2

Le départ se déroulait sans encombre et Kevin Jörg conservait la tête de la course. Le premier tour n’était pas aussi exempt de problèmes puisqu’Ukyo Sasahara partait en tête-à-queue et se faisait harponner.

Gustav Malja sortait également à la Parabolique au même titre qu’Aurélien Panis, les deux pilotes s’accrochant. Le Suédois ne cachait pas sa colère envers le Français qui était parti en tête-à-queue devant lui. D’autres pilotes étaient impliqués dans divers incidents, à l’image de Jake Hughes qui revenait aux stands pour changer d’aileron avant. Stefan Riener se retrouvait à près d’un tour du leader.

Au terme des deux premiers tours, Kevin Jörg évoluait en tête devant Louis Delétraz, Steijn Schothorst, Alexander Albon et Ben Barnicoat qui venait de se débarrasser d’Andrea Pizzitola. Les batailles continuaient et plusieurs pilotes endommageaient leur aileron avant, à l’instar de Levin Amweg qui tentait un dépassement et voyait la porte fermée un peu trop tôt devant lui. Callan O’Keefe connaissait aussi le même sort auparavant et choisissait de passer par les stands. Levin Amweg ne l’imitait pas et commençait à céder du terrain.

En tête, les pilotes conservaient leurs positions respectives alors que le peloton profitait sans réserve du phénomène d’aspiration si présent à Monza. Il restait alors un quart d’heure de course pour Kevin Jörg et ses adversaires. Après neuf tours de course, Alexander Albon passait par les stands. Cela permettait au Français Andrea Pizzitola d’entrer dans le top cinq.

Une monoplace détruite, celle d’Andrea Baiguera, forçait les commissaires à l’évacuer rapidement dans une courbe rapide. La voiture de sécurité n’était pas requise et la course continuait sans encombre. Lors d’une bataille à trois, l’AVF de Roy Geerts court-circuitait la chicane. Martin Kodric et Levin Amweg, vraisemblablement surpris, sortaient de piste dans le bac à graviers. Levin Amweg continuait sa route à l’inverse du Croate Martin Kodric, qui avait barré la route au Suisse.

Kevin Jörg ralliait l’arrivée en tête devant Louis Delétraz et Steijn Schothorst. Ben Barnicoat échouait aux portes du podium, même s’il concédait près de huit secondes de retard sur son adversaire le plus proche. Andrea Pizzitola se classait cinquième devant Raoul Owens, Matty Graham, Seb Morris, Gregor Ramsay et Josef Zaruba. Raoul Owens était toutefois relégué au neuvième rang suite à une pénalité de cinq secondes appliquée après-course.

Bilan

Réguliers tout le week-end, Louis Delétraz et Kevin Jörg grimpent en tête du championnat dans cet ordre. Deux pilotes sont ensuite classés à égalité avec 36 points : Andrea Pizzitola et Steijn Schothorst. Ben Barnicoat complète le top cinq du championnat 2014 de Formula Renault 2.0 NEC au terme de son premier meeting.

La compétition reprendra pour les pilotes de NEC à Silverstone le week-end du 25 mai.

Formula Renault 2.0 NEC 2014 – Classement général – Meeting 1/7
Pos Pilote Points
1 Louis Delétraz 54
2 Kevin Jörg 44
3 Andrea Pizzitola 36
4 Steijn Schothorst 36
5 Ben Barnicoat 29
6 Raoul Owens 28
7 Ukyo Sasahara 24
8 Gregor Ramsay 23
9 Jakub Dalewski 20
10 Seb Morris 19
11 Alexander Albon 18
12 Josef Záruba 18
13 Levin Amweg 17
14 Leopold Ringbom 17
15 Matthew Graham 16
16 Martin Kodrić 9
17 Roy Geerts 8
18 Julio Moreno 8
19 Jules Gounon 7
20 Danyil Pronenko 7
21 Ryan Tveter 6
22 Philip Morin 5
23 Nicholas Surgaladze 4
24 David Richert 1
25 Robin Hansson 0
26 Stefan Riener 0
27 Jorge Cevallos 0
28 Callan O’Keeffe 0
29 Jack Hughes 0
NC Andrea Baiguera 0
NC Gustav Malja 0
NC Aurélien Panis 0
NC Max Biedermann 0
NC Fabian Welter 0
NC James Allen 0
NC Matteo Cairoli 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox