Accueil / Formule Renault / FRBARC : Scott Malvern s’empare de la couronne !

FRBARC : Scott Malvern s’empare de la couronne !

Scott Malvern 2012 Formule Renault BARC Silverstone

Le dernier meeting de la Formule Renault BARC a été synonyme de fin de saison et de sacre du champion 2012. Aussi, la grille était la plus fournie sur le tracé court de Silverstone, avec pas moins de 32 voitures alignées sur la grille !

Qualifications 1 : Morris surfe sur la piste humide

Sur une piste séchante, Seb Morris s’est révélé le plus rapide, distançant Josh Webster et Michael Epps de 2 dixièmes.

Scott Malvern, leader du championnat à l’abord du week-end, a devancé en 4e place le nouveau venu Matthew Brabham, champion 2012 d’USF2000. Un peu en retrait, il s’était pourtant longuement battu pour la 2e place, qu’il a finalement dû concéder – pour mieux rebondir ?

La symphonie de Wagner semblait déjà loin, l’Ecossais se classant 12e.

Course 1 : le poleman hausse le rythme

La course qui a suivi a été le théâtre d’une domination du poleman Morris. A la fin du 1er tour, le leader menait son premier poursuivant d’une seconde et haussait ensuite le rythme, claquant meilleur tour sur meilleur tour. Plus loin, Webster et Malvern se sont livré une lutte acharnée, ce dernier ayant effacé Epps dès le départ et ayant repoussé les menaces de Chris Middlehurst en début de course. Le natif d’Ormskirk avait effectué un départ de toute beauté, passant de la 6e à la 4e place.

Dans la lutte pour la 2e place, Malvern ne trouvera finalement pas la faille : malgré sa confiance affichée vis-à-vis de la suite des événements, son adaptation à la piste un peu plus tardive que les autres avait compromis ses chances de figurer plus haut. Mais en avait-il vraiment besoin, ou valait-il mieux qu’il gère son avance au championnat avec sérénité ?

Au pied du podium, Epps prenait finalement la 4e place lors de la 4e boucle, et profite au contraire de Malvern d’une bonne séance de qualifications. Brabham terminait quant à lui à une intéressante 6e place pour sa première course dans la discipline.

Qualifications 2 : bis repetita pour Morris

Si Morris peut se targuer de s’élancer en pole de la deuxième course, il aura à ses côtés sur la première ligne Kieran Vernon, qui, après une saison de Porsche Carrera Cup, est revenu à la monoplace. Quant au leader du championnat Malvern, sa 4e place lui permet d’être en embuscade, niché derrière le 3e homme Macaulay Walsh. Webster est quant à lui en léger retrait en 7e place.

Course 2 : le week-end presque parfait de Morris

Scott Malvern a surgi au premier virage, après l’extinction des feux, pour prendre la deuxième place. Les deux hommes de tête ne se sont plus lâchés, et ont même rapidement semé leurs poursuivants. Morris s’est finalement imposé avec une très fine marge de 7 dixièmes sur le champion 2012 Malvern. Malgré un week-end en deçà de celui qui aura tout gagné à Silverstone, c’est bien Malvern qui attire toute l’attention avec ce titre !

Morris termine finalement 3e au championnat, derrière Webster et Malvern. Webster, justement, voulait se rattraper de ses qualifications. Il a d’ailleurs gagné une place d’entrée de jeu, et la première neutralisation de la voiture de sécurité lui permettait même d’entretenir plus d’ambitions en collant le chassé. Pourtant, à la reprise des hostilités, le plan n’a pas fonctionné : Middlehurst a heurté l’arrière de Walsh à Brooklands, ce qui a fait perdre le contrôle à Webster, qui tombait au fond du top 20. Pas dégoûté pour autant de l’effort, Webster a remonté jusqu’à la 13e place, témoignant de ses performances potentielles s’il avait été aux avant-postes.

Après sa réussite en qualifications, Vernon monte sur la dernière marche du podium. On aurait pu croire qu’être dépassé par Malvern l’avait placé en 3e position, et qu’il ne lui restait qu’à rallier l’arrivée dans cette configuration. En fait, ce n’était pas si simple, puisqu’il était tombé au 5e rang avant la première neutralisation. C’est l’altercation entre Middlehurst et Walsh qui lui a souri, et lui permet de terminer la saison à seulement 7 points des quatre premiers au championnat. Il avait manqué les trois premières manches d’ouverture de la saison, ce qui ajoute du cachet à sa prestation. Le Russe Ivan Taranov trouvait aussi son compte en terminant 4e sur la ligne d’arrivée, ce qui lui permettait de briguer son meilleur résultat en carrière.

Scott Malvern devient ainsi le champion 2012 de Formule Renault BARC et succède à Dino Zamparelli, 8e en Formule 2 cette saison. En 2011, Malvern avait également remporté un championnat, celui de Formule Ford britannique. Il avait par ailleurs testé fin 2011 en GP3 et Formule 2, mais un manque de buget l’avait finalement mené au championnat de Formule Renault BARC, avec une réussite désormais connue !

Formule Renault BARC 2012 – Classement général final
1. Scott Malvern – 368 points
2. Josh Webster – 335
3. Seb Morris – 274
4. David Wagner – 243
5. Kieran Vernon – 236
6. Macaulay Walsh – 214
7. James Fletcher – 210
8. Jake Dalton – 192
9. Chris Middlehurst – 147
10. Ivan Taranov – 142
11. Diego Menchaca – 130
12. Jorge Cevallos – 123
13. Michael Epps – 112
14. Martin Cao – 100
15. Jacob Nortoft – 87
16. Tom Oliphant – 73
17. Jack Dex – 71
18. Sean Walkinshaw – 71
19. Raoul Owens – 70
20. Henrique Baptista – 51
21. James Theodore – 42
22. Matt Tiffin – 38
23. Joe Ghanem – 36
24. Oliver Sirrell – 35
25. Marcus Allen – 31
26. Laura Tillett – 24
27. Struan Moore – 21
28. Henry Chart – 21
29. Shahan Sarkissian – 17
30. Jake Hughes – 7
31. Tommy Ostgaard – 7
32. Matt Rao – 6
33. Anton Spies – 6
34. Ryan Cullen – 5
35. Max Robinson – 3
NC. Falco Wauer – 0
NC. Ovie Iroro – 0
IN. Trent Hindman – 0
IN. Matthew Brabham – 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox